Partagez | 
 

 Encyclopédie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Maître du jeu
MESSAGES : 193
POINTS : 140
DATE D'INSCRIPTION : 13/10/2016


MessageSujet: Encyclopédie    19.12.16 21:55

L'encyclopédie d'UtD


Parce que lorsque vous avez afaire à un monde totalement réécrit, il y a des questions qui se posent. Nombreuses.
Comment faire de la magie? Comment fonctionne la société? Est-ce que les techniciens de surfaces enchantent leurs balais et leurs serpillières pour qu'ils fassent le boulot tout seul pendant qu'ils fument leur clope?

C'est basiquement une foire aux questions et on tâchera de proposer un maximum de réponses. Que vous soyez nouveau ou en recherche d'une information oubliée, cette FAQ est faite pour vous.

L'encyclopédie est peu fournie pour le moment mais si vous avez une question qui n'est pas listée, n'hésitez pas à la poser par mp.


La Magie et ses méthodes

Magie et civilisation.
Sortilèges, formules et rituels.
Les sceaux magiques, qu'est-ce que c'est?
Peut-on reconnaître un sorcier?
Peut-on neutraliser un sorcier?
Existe-t-il des humains immunisés contre la magie?

Les rouages de la société

Procès et tribunaux.
La prison, comment ça se passe?
Et en cas de liberté conditionnelle?
L'application de la médecine.
Et les techniciens de surface alors?
La magie et l'école.
Quel est l'avis de la religion sur la magie?


Dernière édition par Dark soul le 19.12.16 22:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maître du jeu
MESSAGES : 193
POINTS : 140
DATE D'INSCRIPTION : 13/10/2016


MessageSujet: Re: Encyclopédie    19.12.16 21:59

La magie et ses rouages


Magie et civilisation.
La magie existe depuis toujours et chaque civilisation a participé à l'élaboration de la sorcellerie. De fait, vous trouverez souvent une équivalence entre les régions. Pour un même effet, ou similaire, vous aurez le choix entre une formule en latin, en hébraïque, en maya...
Cela dit, chaque civilisation a eu sa spécificité et il existe des rituels propres à ces civilisations là. Par exemple on trouvera de nombreux sortilèges relatifs au feu dans les régions nord-africaines, ou relatifs au soleil chez les Maïas. Les Égyptiens ont été, bonne chose ou non, les plus grands nécromanciens de l'Histoire. Il est rare que ces rituels soient traduis dans d'autres langues tellement ils sont précis et rares aussi la maîtrise de la langue est nécessaire pour en cerner tous les détails. Question d'apprentissage et de ténacité. Certains sorciers ont passé des vies entières à chasser certains rituels, archéologues en quête de magies oubliées.


Sortilèges, formules et rituels.
Pas de sortilèges à la Harry Potter ici, mais un terme plus générique qui englobe un peu tout. Le strict minimum dans l'utilisation de la magie reviendra à des formules simples, ensembles de phrases qui généralement riment, mais pas toujours. Vous pouvez en trouver dans des grimoires, ou en écrire vous même mais soyez prudents car le choix des mots est important. Il suffit d'un double sens incongru et l'effet sera peut être totalement différent de celui attendu.

Les rituels impliquent toujours une formule, mais aussi des objets, des ingrédients ou des conditions qui aident à spécifier l'effet recherché. Bien souvent, une formule seule ne suffit pas et le sort a besoin de plus de puissance, de plus d'élaboration. Bougies, encens, ingrédients divers et variés en passant par les feuilles de tel arbre au sang de tel animal exotique, tout est possible. Chaque ingrédient a un effet précis et chaque rituel impose ses conditions et agir sans toutes les réunir peut être catastrophique. La magie n'est pas un jeu, on vous le dit assez souvent.
Vous pouvez inventer un rituel, d'autres l'ont fait avant vous, d'autres le feront après mais comme une formule, chaque détail compte. Une erreur de quantité, de sens ou d'ingrédient et tout peut partir en sucette alors soyez sûr de ce que vous faites.


Les sceaux magiques, qu'est ce que c'est?
Les sceaux sont des symboles. Le pentacle par exemple est l'un des sceaux les plus connus. Ils peuvent être issues de n'importe quelle langue ou civilisation. C'est un symbole qui à une époque a été gorgé de magie lors d'un rituel, si bien que ce rituel et ce symbole ont été liés à un niveau cosmique. Chacun de ces sceaux a une fonction particulière et plus cette fonction est puissante, plus le sceau est complexe. Il en existe énormément et parfois il n'y a qu'un trait subtil pour différencier l'un de l'autre, ce qui rend cette pratique particulièrement délicate.

On n'invente pas un sceau, bien trop compliqué d'autant que la création d'un sceau dépend de conditions presque impossibles à prévoir. Non, on le découvre et son utilisation est toujours soumise à des règles. Certains doivent être dessinés avec du sang, d'autres doivent être gravés dans une matière spécifique, d'autres encore ne peuvent être activés qu'avec un objet particulier ou une formule précise. Dans tous les cas, le sorcier doit reproduire lui-même le sceau pour qu'il fonctionne et de fait lie sa volonté à ce sceau.


Peut-on reconnaître un sorcier?
Non. Si vous croisez un sorcier dans la rue, vous n'aurez absolument aucun moyen de deviner ce qu'il est. Pas d'aura, pas de sensation particulière. A moins que ce sorcier précis ait un corps altéré par la magie ou ses pouvoirs, le seul moyen pour vous de savoir que c'est un sorcier avec certitude, c'est de le voir de vos yeux utiliser ses pouvoirs.



Peut-on neutraliser un sorcier?
La question serait plutôt comment. C'est possible oui, encore faut-il en être capable. Pas d'exorcisme pour se débarrasser d'un sorcier. Pour neutraliser leurs pouvoirs il n'y a qu'un sceau de bridage ou les menottes enchantées du MCPD. En clair, sans magie, il est impossible de contrecarrer les pouvoirs d'un sorcier.

En revanche, contrecarrer un sorcier est moins complexe, pas pour autant moins ardu. N'oubliez pas que sauf certaines affinités élémentaires ou pouvoirs particuliers, physiquement un sorcier reste humain. La chimie ne peut altérer les pouvoirs d'un sorcier mais elle peut altérer sa perception, son sens de l'orientation, son équilibre ou sa mémoire. La bonne drogue, bien choisie, utilisée au bon moment peut se révéler utile.

Pour tuer un sorcier, une balle dans la tête ça marche très bien. Bûcher? Oui. Enfin si vous jetez le premier pécore humain qui passe, ça marcherait aussi, ça veut rien dire. En réalité cette histoire de bûcher c'était juste une propagande de la peur durant l'inquisition, rien de plus. Comme dit juste au dessus, sauf cas particulier, un sorcier est physiquement humain, il peut donc mourir des mêmes raisons.


Existe-t-il des humains immunisés contre la magie?
Non, du tout. Les humains sont vulnérables, c'est un état de fait, et n'ont aucun moyen de se protéger de la magie sauf en utilisant des artefacts.
Si jamais ça devait arriver, la personne en question ne serait pas humaine mais serait plutôt un sorcier qui s'ignore avec le pouvoir de se protéger contre certains pouvoirs. Le hasard et l'inconnu en somme.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maître du jeu
MESSAGES : 193
POINTS : 140
DATE D'INSCRIPTION : 13/10/2016


MessageSujet: Re: Encyclopédie    19.12.16 22:06

Les rouages de la société


Procès et tribunaux
Que l'accusé soit un humain ou un sorcier, une parité est nécessaire. Juge, jurés... tout doit être parfaitement équitable pour éviter tout favoritisme.
Chaque procès est ainsi présidé par deux juges, un humain et un sorcier. L'équipe de jurés est toujours constituée d'un nombre égal de chaque également. Toute entité ayant un pouvoir décisionnel ou une quelconque influence sur le résultat du procès sera toujours représentée par un membre de chaque communauté. Seul l'avocat, comme toujours, revient au choix de l'accusé ou au hasard si c'est un commis d'office.


La prison, comment ça se passe?
D'un point de vu judiciaire, une fois arrêtés par le MCPD puis jugés, les sorciers vont en prison. Forcément. La méthodologie est simple: on utilise un sceau magique qui bride totalement leurs pouvoirs, les rendant aussi humain que les autres détenus. Ils sont donc emprisonnés dans les même prisons que le reste de la population même s'il existe des établissements particuliers pour Sorciers, pour les détenus les plus médiatiques ou dangereux.


Et en cas de liberté conditionnelle?
Lorsqu'un humain est libéré en conditionnelle, on lui fait porter un bracelet électronique. Les sorciers sont soumis à un dispositif à la fois différent et similaire. On leur rend une partie de leurs pouvoirs, un strict minimum, et on ajoute un sceau qui détecte la magie extérieure. Si le sorcier sous conditionnelle pousse trop ses pouvoirs ou utilise un artefact, il expérimentera une violente douleur à la tête. Par ailleurs, être en présence de personnes pratiquant la magie sera très inconfortable pour lui. L'idée est de lui donner sa chance tout en évitant qu'il utilise la magie, de façon directe comme indirecte.


L'application de la médecine.
La médecine est un domaine typique dans lequel la magie a tout changé. En parallèle des avancées fondamentales dans les recherches scientifiques et dans le développement de technologie de pointe, des sorciers et autres guérisseurs ont pu apporter leurs connaissances à l'édifice.

Si la chirurgie demeure une pratique où la magie n'aide que peu, le traitement des maladies en revanche est grandement facilité. La preuve, les visites médicales ponctuelles pour des affections comme la grippe par exemple ont totalement disparue. Des maladies plus graves comme certains cancers ou tumeurs nécessitent plus d'attention cependant. La magie a apporté énormément mais malheureusement elle n'a pas toutes les réponses non plus. De fait, la recherche scientifique et magique dans le domaine médical ne cesse de se poursuivre et de progresser.


Et les techniciens de surface alors?
Oui, ils peuvent enchanter leur matériel et aller se fumer une clope pendant que ça bosse à leur place. Mais seulement les sorciers. On n'a pas ensorcelé tous les balais de la planète juste pour une bande de feignasses.


La magie et l'école.
Enfants humains et sorciers grandissent ensembles et nous savons tous à quel point le développement d'un petit sorcier peut être compliqué. Découverte des pouvoirs, effets de l'affinité élémentaire, parents humains ou sans formation magique... Tout ces détails entre en jeu et ce n'est évident pour personne.

Aussi, chaque classe est suivie par un éducateur spécialisé, un sorcier, présent pour aider les enfants en cas de problème. L'éducateur est là pour discuter avec l'enfant, pour l'aider à se contrôler aussi, l'aider à trouver des moyens de supporter les effets négatifs de son affinité. C'est une béquille bien nécessaire pour certains enfants qui n'ont pas ce genre de soutien à la maison.

Par ailleurs, en plus des matières classiques enseignées à l'école, un cours optionnel pour les sorciers est proposé. C'est un cours d'apprentissage des bases de la magie. On inculque aux enfants les règles fondamentales de l'utilisation de la magie, ce qu'ils peuvent et ne peuvent pas faire, doivent ou ne doivent pas faire. On leur inculque une certaine moralité. Dans certains établissement, on propose aussi des groupes d'entrainement pour aider les enfants à contrôler et entraîner leurs pouvoirs, pour éviter les débordements.
Ces cours d'apprentissages sont propres aux niveaux élémentaires, mais les groupes d’entraînements se retrouvent souvent dans les niveaux intermédiaires et supérieurs sous forme d'activités para-scolaires au même titre que le groupe de musique ou l'équipe de foot du lycée.

Il existe également des établissements particuliers, des centres pour jeunes sorciers dont la gestion est plus compliquée, soit à cause de leur comportement ( délinquance, gestion de colère, de violence...), soit à cause de leurs pouvoirs trop durs à contrôler pour qu'ils soient laissés en environnement "normal". Ces centres sont stricts, parfois organisés autour d'une discipline militaire, tout ça dans le seul objectif d'éviter que ces jeunes sorciers ne créent des problèmes ou ne s'en attirent.


Quel est l'avis de la religion sur la magie?
Il y a beaucoup de religions, beaucoup de confessions différentes et de sous-pratiques au sein de chacune d'elles, et chacun la pratique à un degré différent de ferveur aussi nous ne nous étendrons pas sur l'une ou l'autre en particulier.

L'important à savoir c'est qu'en général, en ce qui concerne les professions monothéistes, la sorcellerie est une aberration. Le sorcier manipule des choses que seul Dieu devrait pouvoir manipuler. Il emprunte au divin, le vole. Bref, ce n'est ni autorisé, ni toléré.

En ce qui concerne les professions polythéistes, le sorcier n'est pas vraiment vu comme un suppôt de Satan mais plutôt comme un élu. Il n'est pas vénéré pour autant mais plutôt considéré avec un certain respect. Ça ne l’absout pas de ses péchés non plus. Dans la civilisation Maïa, les sorciers étaient vénérés mais les choses ont changé.

Quoi qu'il en soit, les sorciers font partie de la société aussi les instances religieuses ont tendance à rester sobres dans leurs propos à leur sujet et généralement la maison de Dieu, quel qu'il soit, accueillera tous ses agneaux. Cela dit, vous vous rendrez vite compte que tenter de faire inscrire votre enfant sorcier dans une école catholique pourrait prendre un temps infini.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Encyclopédie    

Revenir en haut Aller en bas
 
Encyclopédie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

UNLEASH THE DARKNESS :: Unleash the darkness :: Règles & Contexte :: Annexes+
Sauter vers: