Partagez | 
 

 [FLASHBACK] All my life i was never there, just a ghost [PV Raphaëlle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ALIAS : Hunty ? Huny ? Titi ? terter ? Non en fait Hunter ça ne se surnomme visiblement pas !
ÂGE : 25 ans
OCCUPATION : MCPD

THÈME : Soldier - Fleurie
Step by step, heart to heart, left right left We all fall down like toy soldiers

AVATAR : Alexander Ludwig
CREDIT : © BALACLAVA
MESSAGES : 250
POINTS : 337
DATE D'INSCRIPTION : 28/11/2016


MessageSujet: [FLASHBACK] All my life i was never there, just a ghost [PV Raphaëlle]   17.01.17 20:35


Just a ghost

PV. Raphaëlle









Ses connaissances avaient été assez présentes pour lui depuis son accident. Nombreux étaient ceux qui s’étaient pressés à sa porte pour lui souhaiter un bon rétablissement et pour savoir comment il allait. Certains lui avaient même préparés de bon petits plats pour être sûr qu’il ne manque de rien. Cependant, tous avaient eu la même réaction face au visage du blondinet : une expression de dégoût et de dépit.
Hunter était fatigué de tous ces allers et venues, ces sourires et le sien, un faux sourire qu’il ne voulait que remplacer par une sensation douce de se coucher et d’arrêter de prétendre que tout allait bien.

Bien entendu ils étaient tous forts sympathiques et soucieux de l’état de santé. Mais ils n’étaient pas de sa famille. C’étaient des collègues, des amis, des voisins, des potes et même quelques membres des watchmen. Sa famille n’était plus et n’existait plus et Hunter était devenu un loup assez solitaire.
Alors lorsqu’il eut enfin un moment de répits, il prit sa veste et sortit de chez lui. La nuit fraiche était tombée et il resserra son écharpe. Qui aurait pu croire que Novembre était si frais. Soudain il n’eut qu’une envie : se laisser tomber dans l’alcool.  Il l’avait déjà fait lors de son adolescence et il pourrait le faire à nouveau avec joie. Il avait simplement besoin d’oublier ces images qui le hantaient de la nuit du mois dernier ainsi que ce rire qui contaminait son cerveau sans lui laisser de répits.

Le jeune homme marchait vite et arriva bientôt à son bar d’habitude. Ce bar il l’avait fréquenté pour la première fois en compagnie de son mentor Jedediah. A cette époque Hunter n’en savait pas autant qu’il en savait désormais sur les sorciers. Il avait passé une bonne soirée de ce qu’il se souvenait. Ils avaient ri. Beaucoup ris. Ils n’avaient été que peu question du travail et cela avait permis au jeune homme de se changer les idées. Et puis… Ils avaient rencontré Raphaëlle.
Raphaëlle était la serveuse du bar. Une jolie brune qui était à 100% humaine. Elle avait tapé dans l’œil du blond et surement dans celui de son collègue également. Depuis, Hunter avait passé de nombreux moments dans ce bar et il faisait partie des habitués. S’étant renseigné sur le passé de la jeune femme il avait appris qu’ils partageaient un passé commun : une famille tuée par des sorciers qui courraient encore certainement les rues…

Il passa la porte du bar et un sourire prit ses lèvres. La lumière était tamisée et il faisait chaud. Comme à son habitude, l’ex-militaire s’assit au bar et enleva son écharpe ainsi que son manteau. Il n’y avait pas encore grand monde à cette heure mais les clients avaient tous levé les yeux pour dévisager l’homme à la balafre. Oui, il était moche actuellement. Il n’avait pas vu Raphaëlle depuis un moment et il était nerveux à l’idée qu’elle réagisse mal à sa blessure.
« Salut Raphaëlle. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Raph' ou Alors Sky pour ceux qui la connaissait avant
ÂGE : 23 ans
OCCUPATION : Barmaid et pianiste

COULEUR RP : #6699FF
AVATAR : Emma Watson
MESSAGES : 105
POINTS : 283
DATE D'INSCRIPTION : 16/01/2017


MessageSujet: Re: [FLASHBACK] All my life i was never there, just a ghost [PV Raphaëlle]   18.01.17 15:23


Here's to the hearts that ache
C’était encore une journée tranquille au bar. Une journée où je ne faisais pas beaucoup de pourboires mais qui me donnait amplement le temps de faire la conversation avec les réguliers. C’était ce genre de pub, ici. Le genre où on revoit les mêmes visages assez souvent. Et ça me plaisait bien, parce que mes journées semblaient bien moins longues, comme ça. Je pouvais écouter leurs problèmes, qui bien des fois n’étaient franchement pas si important. Mais parfois je m’en faisais vraiment, et je voulais vraiment écouter et aider comme je pouvais, même si ce que je pouvais était bien souvent pas grand-chose. Je n’étais qu’une barmaid, dans un petit bar de la basse-ville de Seattle. Une barmaid avec un peu plus de vécu que certain, c’est vrai. Mais ce n’était pas nécessairement une bonne chose et ça ne voulait toujours pas dire que je savais tout.

Heureusement, j’étais assez sociable et l’histoire des gens m’intéressaient, la plupart du temps. C’était probablement la seule raison pour laquelle j’étais une bonne barmaid, parce que franchement, ça m’arrivait d’être un peu maladroite. Quoi que je faisais des cocktails qui goûtaient le paradis, quand je m’y mettais vraiment! Du moins, moi je trouve qu’ils goûtent bon.

J’étais justement en train de préparer un cocktail de mon invention qu’un client m’avait demandé lorsque j’entendis la porte du bar s’ouvrir. Je lançai un ‘’Bonjour!’’, dans les airs comme ça, sans lever les yeux, trop concentrer sur mon œuvre d’art. J’avais fais un cocktails arc-en-ciel, et non seulement il avait l’air jolie, je savais qu’il allait goûter bon. Je me mordis la lèvre, bien concentrer alors que je mis un petit parapluie décoratif comme touche finale. Un sourire satisfait éclaira mon visage et je tendis finalement le verre au dit client, Rich, un habitué, qui m’avait demandé d’être créative et de lui préparer quelque chose de ‘’fancy’’ comme il disait.

« Salut Raphaëlle. »

Je m’étais retourné pour prendre les chips dans l’armoire et en faire un bol à Rich, mais un sourire s’éclairais déjà sur mon visage. Je reconnaissais que trop bien cette voix, c’était Hunter. Sauf que d’habitude il était un peu plus joyeux que cela.

Et quand je me retournai, mon cœur s’arrêta pratiquement de battre. Mon sourire s’estompa. Je déposai le sac de chips près de Rich, et mis une main sur mon cœur. Je le fixais et je ne disais rien et je savais que ça avait probablement l’air d’être carrément malpolis mais je ne pouvais pas m’en empêcher.

Hunter était arrivé ici un de ses beaux jours avec Jed’. Ils avaient bu, entre pote et moi je les avais servis et depuis, ils avaient tous les deux été des habitués. Ils ne venaient pas nécessairement ensemble tous le temps mais bref, je discutais toujours un peu avec Hunter, lorsqu’il passait ici. Je me faisais croire qu’on flirtait même un petit peu parfois, rien de mal, juste quelques remarques innocentes.

J’aimais aussi croire qu’on était devenu peut-être amis.

Et là, il était devant moi, une cicatrice lui déchirant la joue et je ne comprenais absolument rien.

« Hunter…»

Murmurais-je. J’étais inquiète, je ne comprenais pas. Je savais bien que je ne l’avais pas vue au bar récemment, mais je me disais que peut-être il était occupé avec le travail.

Je passai de l’autre côté du bar et m’approchai de lui, avant de prendre son visage entre ses mains et de regarder la cicatrice qui lui barrait un côté du visage.

« Tu veux bien me dire ce qui t’es arrivé? Tu vas bien? Mais qu’est-ce qu’il s’est passé?! »

Je finis par demander, inquiète, vraiment inquiète. Hunter avait passé de nombreuses soirées ici et ça avait engendré de nombreuses conversations et veux, veux pas, j’étais habitués à le voir ici, à l’avoir comme personne avec qui rigoler. Alors oui. J’étais sincèrement inquiète.

« Tu me dis tout de suite qui t’as fait ça et je te promets qu’il finira très, très mal. »

J’étais sérieuse, même si ça sonnait un peu comme une plaisanterie.

Des gens avec qui je m’entendais bien, je n’en avais pas tant que ça et quand j’en trouvais, j’essayais d’en prendre soins et de les garder prêt de moi.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Hunty ? Huny ? Titi ? terter ? Non en fait Hunter ça ne se surnomme visiblement pas !
ÂGE : 25 ans
OCCUPATION : MCPD

THÈME : Soldier - Fleurie
Step by step, heart to heart, left right left We all fall down like toy soldiers

AVATAR : Alexander Ludwig
CREDIT : © BALACLAVA
MESSAGES : 250
POINTS : 337
DATE D'INSCRIPTION : 28/11/2016


MessageSujet: Re: [FLASHBACK] All my life i was never there, just a ghost [PV Raphaëlle]   22.01.17 18:59


Just a ghost

PV. Raphaëlle









Jamais Hunter n’aurait apprécié de voir l’inquiétude dans les yeux de Raphaëlle mais assit sur son siège, posé sur le bar, le regard de la jeune femme envers lui le toucha profondément et il sourit tristement. Sa voix était presque brisée lorsqu’elle prononça sur nom et il baissa la tête comme pour essayer de cacher la vilaine cicatrice qui lui barrait le visage. Parfois en la regardant il se sentait presque comme un miraculé pour avoir survécu à cette aventure.
Ses mains glissèrent sur son visage et lui firent redresser le visage et l’obligèrent à la regarder alors qu’elle observait les restant d’une bataille sauvage et cruelle. A y réfléchir, ils n’avaient jamais été tous les deux si proches. Souvent la jeune femme restait de l’autre côté de son bar, aujourd’hui elle avait joint ses clients pour regarder le jeune homme.
« Tu veux bien me dire ce qui t’es arrivé? Tu vas bien? Mais qu’est-ce qu’il s’est passé?! »
L’ex-militaire se débarrassa de l’emprise de son amie et baissa le regard à nouveau, se cachant presque dans son col. Il savait très bien ce que les gens pensaient de lui et de son visage défiguré. Il inspira et les larmes montèrent doucement à ses yeux alors que les images de la nuit d’épouvante se brassèrent dans son esprit. Des brides, des souvenirs, des paroles qu’il voulait oublier mais qu’il ne pouvait et qui ne partiraient jamais de son esprit de même que ce rire qui hantait toutes ses nuits depuis son réveil.
« Tu me dis tout de suite qui t’as fait ça et je te promets qu’il finira très, très mal. »
Il redressa la tête un sourire un peu amusé sur les lèvres. Le côté un peu naïf et enfantin dont faisait parfois preuve la serveuse était une chose qu’il aimait chez elle. Elle lui donnait une bouffée d’air frais dans ce monde de brutes et aujourd’hui, à nouveau, c’était exactement ce qu’elle venait de faire. Il n’avait pas souri depuis quelques jours en fait. Depuis que Mila l’avait déposé chez lui. Il s’en rendait compte maintenant. Il plongea ses prunelles dans les siennes, la remerciant avec un vrai sourire et dans ses pensées. Merci Raphaëlle. Merci. Si tu savais combien je te suis redevable !
« Tu me sers un verre et je t’explique ? Tu serais prête à me faire un cocktail de ton choix ? Ce que tu préfères. Et tu prends un verre aussi je nous les offres ! Et non ! Tu n’insistes pas ! Je paie Raphaëlle. »
Gentleman ou non, il ne laisserait pas la serveuse lui offrir un verre et risquer de se faire embêter par son patron. Son sourire était revenu et ses larmes avaient été ravalées. De même, il faisait abstraction de l’ensemble de la pièce.Ils pensent ce qu’ils veulent après tout. De toute façon, ils vont sûrement tendre l’oreille pour savoir ce qu’il s’est passé. Il soupira doucement lorsqu’elle eut le dos tourné, un peu lassé de ses congénères mais lorsqu’elle revint à lui, il sourit à nouveau.
« Bon… Tu as sûrement entendu parler par les médias de ce soir d’Halloween. De cette foire qui a disparue et qui a causé de nombreux morts ? Et bien… j’étais de service à cette fête ce soir-là. »
Hunter lui raconta comment la soirée avait commencée normalement avant que certains costumes deviennent réels. Qu’il eût tué un zombie sans même savoir que c’était un humain dessous. Les larmes prirent ses yeux lorsqu’il raconta cet événement. Il détestait l’idée d’avoir tué l’un des leurs… Il lui raconta également cette bête marron et affreuse qui l’avait attaqué et qu’il fut d’abord sauvé par Jedediah avant qu’elle ne revienne et lacère l’homme. Il ne prolongea pas les détails sanglants, lui signalant simplement qu’il ne savait pas comment il était arrivé à l’hôpital ni surtout comment il avait survécu.
Lorsqu’il eut fini son récit, son verre n’avait descendu et il en but une bonne gorgée. Il avait tout raconter d’une traite sans s’arrêter, heureux de pouvoir enfin se débarrasser de cette histoire qui le hantait et en avoir parlé semblait le rendre plus… Serein.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Raph' ou Alors Sky pour ceux qui la connaissait avant
ÂGE : 23 ans
OCCUPATION : Barmaid et pianiste

COULEUR RP : #6699FF
AVATAR : Emma Watson
MESSAGES : 105
POINTS : 283
DATE D'INSCRIPTION : 16/01/2017


MessageSujet: Re: [FLASHBACK] All my life i was never there, just a ghost [PV Raphaëlle]   02.02.17 23:58


Here's to the hearts that ache
J’avais posé mes mains sur son visage, l’observant, toujours aussi inquiète. Je lui avais posé milles questions, qu’est-ce qui lui étais arrivé, ce genre de chose. Il s’était dégagé de mon emprise, par contre et avait enfouit son visage dans son col de manteaux et je ne pouvais pas le blâmer. Je voyais que ses yeux commençait à briller, et ça me fit mal de le voir souffrir ainsi. Je faisais déjà des menaces à celui qui avait osé faire du mal à Hunter, à le traumatisé, ainsi et bien évidemment, il ne m’avait pas prise au sérieux parce que franchement, qu’est-ce que je pouvais bien faire… mais au moins ça lui avait mis un sourire sur le visage et ça faisait plaisir à voir. Je souris à mon tour, un sourire sincère et affectueux et pendant un moment il avait planté son regard dans le mien et j’avais pu apercevoir une lueur de paix, pendant un petit instant. Un bref instant où j’avais eu l’impression que la lourdeur qu’il avait sur les épaules quand il était rentré était disparue. Ça ne dura pas, mais je l’avais bien vue et ça me fit sourire encore plus.

«   - Tu me sers un verre et je t’explique ? Tu serais prête à me faire un cocktail de ton choix ? Ce que tu préfères. Et tu prends un verre aussi je nous les offres !
- De quoi tu parles, c’est moi qui-
- Et non ! Tu n’insistes pas ! Je paie Raphaëlle. »

J’aurai essayé, je suppose… Alors je retournai derrière le bar et commençai à concocter quelque chose avec du 3 différentes sortes de rum et un peu de soda lime et de jus d’ananas. Simple, mais délicieux. J’avais quelque chose pour les cocktails complètement féminin, évidemment, mais c’est que ça goûtait bon! Puis, je savais qu’il avait probablement besoin de quelque chose de fort. Je topai le tout avec une lime et un orange, et lui servit. Je regardais autour et remarquai que les gens le regardaient. Alors je leur lançai à chacun d’eux un regard qui voulait dire remettez le nez dans votre verre où vous allez devoir avoir affaire à moi. Je n’étais pas une très grande menace mais je pouvais très bien les foutres dehors si j’en avais envie. Je pris une gorgé de mon verre m’accotai sur le comptoir, alors qu’il se mit à parler. « Bon… Tu as sûrement entendu parler par les médias de ce soir d’Halloween. De cette foire qui a disparue et qui a causé de nombreux morts ? Et bien… j’étais de service à cette fête ce soir-là. » Je savais très bien de quoi il parlait. Ça avait été partout dans les nouvelles. Je n’avais aucune idée de ce qui s’était vraiment passé, pas avant qu’il ne me le dise. Et je savais encore moins qu’il avait dû assister à cet horreur. Qu’il en avait été victime. Je n’arrivais pas à croire ce qu’il me disait… je voyais bien que ça le bouleversait. Quelques fois, les larmes lui étaient monté aux yeux. Tout ce qu’il me disait me semblait si irréel pourtant. Des costumes qui devenaient réel? Quelle genre de sort était-ce? Et qui avait bien déclenché tout ça?

À la fin de son récit j’étais bouche-bée et les larmes m’étaient monté aux yeux, à mon tour. Une nouvelle fois, j’allai de l’autre côté du bar et le pris dans mes bras, pendant quelques secondes. Il avait dû avoir si peur! Je savais ce que c’était que d’avoir peur. Je vivais pratiquement dans l’attente que Seth me retrouve. Je ne pouvais quand même pas imaginé l’état dans lequel il devait être. « Ça ira mieux, tu verras. » Je lui dis finalement. Il y a tellement de fois où cette phrase était la seule chose que j’aurais voulu entendre. Je ne savais pas si c’était vrai pour lui, mais je l’espérais. Tout s’apaise, un moment donnée, non?

Je m’assis finalement près de lui. « Je suis vraiment désolé, Hunter. Ils ne savent pas qui a déclenché tout ça? » Lui demandais-je. Comment est-ce que les gens peuvent être si cruel, si maléfique. Je ne comprenais pas. « Tu sais, cette cicatrice te donne un air d’étranger sexy et mystérieux. Te manque que le cheval noir, en fait. » Lui dis-je en souriant. J’essayais de lui remonter le moral, sans savoir si ça marchait vraiment. « Ça a dû être terrible, ce que tu as vécu. Mais à un moment la peur s’estompe, tu sais. Les images et les cauchemars. Avec le temps. Je te promets. » Dis-je après un moment,reprenant mon sérieux. C’était la seule chose que je pouvais lui promettre, vraiment. C’était le seul domaine que je connaissais.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Hunty ? Huny ? Titi ? terter ? Non en fait Hunter ça ne se surnomme visiblement pas !
ÂGE : 25 ans
OCCUPATION : MCPD

THÈME : Soldier - Fleurie
Step by step, heart to heart, left right left We all fall down like toy soldiers

AVATAR : Alexander Ludwig
CREDIT : © BALACLAVA
MESSAGES : 250
POINTS : 337
DATE D'INSCRIPTION : 28/11/2016


MessageSujet: Re: [FLASHBACK] All my life i was never there, just a ghost [PV Raphaëlle]   17.02.17 20:54


Just a ghost

PV. Raphaëlle









Hunter but une gorgée du succulent cocktail que venait de préparer Raphaëlle. Si la jeune femme avait vraiment un don c’était avec les cocktails. Heureusement, il n’y avait là rien de magique. Sa gentille, sa bonté, tout cela faisait d’elle une des meilleurs humains qu’Hunter avait rencontré. Elle était si humaine. Si parfaite en un sens. Sa dispute récente avec Mila lui rappelait combien il ne pouvait compter que sur quelques personnes autour de lui et il était certain que Raphaëlle faisait partie de ces personnes. Bien sûr, il avait été déçu par Mila mais il avait fait ses recherches et la serveuse n’était nullement impliquée dans la sorcellerie.

Alors qu’elle vint le prendre dans ses bras, il se surprit à inspirer profondément et à poser sa tête contre la jeune femme qui le berçait doucement. Avoir un allier lui avait manqué et la présence de Raphaëlle était plus réconfortante qu’il n’aurait cru. Et il fut dépité lorsque la jeune femme rompit leur câlin. Cependant, il devait déjà s’estimer heureux d’en avoir eu un.
Lorsqu’elle lui expliqua que tout irait mieux, il sourit et posa sa main sur la joue de la jeune barmaid. Même s’il n’en croyait mot, il fut soulagé qu’elle lui murmure ces quelques mots comme une promesse qui ne sera jamais accomplie mais qui soulageait un cœur.
« Je suis vraiment désolé, Hunter. Ils ne savent pas qui a déclenché tout ça? »
La jeune femme s’était assise sur le siège à côté de lui et il nia simplement de la tête pour répondre à sa question. Il n’avait pas besoin d’en dire plus bien qu’une voix dans sa tête lui promettait qu’il retrouverait un jour les coupables. Il se le devait. Pour lui comme pour les innocents qu’il avait tués.
« Tu sais, cette cicatrice te donne un air d’étranger sexy et mystérieux. Te manque que le cheval noir, en fait. »
Un petit rire échappa de sa gorge et il contempla une nouvelle fois le doux visage de la serveuse. Il était soulagé que, contrairement à Mila, Jedediah et d’autres, elle n’insiste pas pour qu’il se fasse enlever cette « horrible » cicatrice. Raphaëlle semblait comprendre son fardeau. Elle acceptait pleinement Hunter et ses choix également.  Il railla, un peu guilleret que lorsqu’il avait franchi la porte du bar, était-ce la présence de Raphaëlle ou bien l’alcool qui y contribuait ? Sûrement un mélange des deux.
« Il va donc falloir que j’apprenne à monter à cheval ! »
Le ton de la serveuse devint alors plus grave et son visage également. Il n’était plus le temps des plaisanteries alors qu’elle continua, essayant de rassurer la victime.
« Ça a dû être terrible, ce que tu as vécu. Mais à un moment la peur s’estompe, tu sais. Les images et les cauchemars. Avec le temps. Je te promets. »
L’ex-militaire sourit doucement et glissa sa main à nouveau contre le menton de la jeune femme. Il réprima l’envie d’en savoir plus sur la jeune femme. Ca sent une histoire vécue. Il rajouta, mentant un petit peu pour préserver son amie.
« Ne t’en fais pas, j’ai vécu pire à l’armée et je m’en suis toujours sorti. Sinon je ne serais pas là aujourd’hui pas vrai ?
-Excusez-moi ?»

Le jeune homme se retourna brusquement, aux aguets. A leurs côtés se tenait un homme ayant sûrement la quarantaine. Hunter l’aurait tué du regard si cela avait été possible pour un humain. Qui était-il pour se permettre de les interrompre comme ça.
« Je… je n’ai pu m’empêcher d’écouter votre histoire monsieur. J’aurais aimé savoir si vous pourriez nous donner plus de détails. »
Nous ? Scannant le bar, Hunter se rendit compte que tous les clients s’étaient presque arrêtés de respirer afin d’entendre la conversation entre la serveuse et la victime, tous désireux d’en entendre plus sur l’évènement qui avait secoué la ville. Les poings du jeune homme s’étaient fermés et son visage s’était tendu. Il marmonna
« Bande de suceur de potins. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FLASHBACK] All my life i was never there, just a ghost [PV Raphaëlle]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FLASHBACK] All my life i was never there, just a ghost [PV Raphaëlle]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn

UNLEASH THE DARKNESS :: Seattle :: Central City+
Sauter vers: