Partagez | 
 

 [MISSION#1] The cursed exhibition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
ALIAS : Hunty ? Huny ? Titi ? terter ? Non en fait Hunter ça ne se surnomme visiblement pas !
ÂGE : 25 ans
OCCUPATION : MCPD

THÈME : Soldier - Fleurie
Step by step, heart to heart, left right left We all fall down like toy soldiers

AVATAR : Alexander Ludwig
CREDIT : © BALACLAVA
MESSAGES : 250
POINTS : 337
DATE D'INSCRIPTION : 28/11/2016


MessageSujet: Re: [MISSION#1] The cursed exhibition   04.03.17 22:18


The cursed exhibition

Mission #1









Les yeux équarquillés, Mila sourit finalement un peu amusée. Hunter se mordit la lèvre inférieure, le rouge qui lui était monté aux joues semblait redescendre petit à petit. Le jeune blond se sentait mieux depuis que Jace s’en était allé. Il avait senti son pouls accélérer, ses mains devenir moites et il lui paraissait avoir coupé sa respiration. Il ne comprenait pas pourquoi il agissait ainsi en la présence de l’homme mais il était clair qu’il ne se sentait pas bien. Il inspira un peu et maugréa à la taquinerie de Mila.
« Non… Mais c’est pas ce que tu crois. »
Au moins, si on voyait le bon côté des choses, l’arrivée de Jace avait calmé la tension qu’il y avait jusque-là entre les deux êtres humains que tout opposait. Il retourna ses prunelles, qui quittèrent le sol, pour se poser sur la jeune brune. Son sourire amusé fit, finalement, craquer Hunter qui répondit alors dans un sourire embrassé.

Il suivit alors le mouvement des yeux de la jeune femme et vit alors des robes danser dans les airs. Il arqua un sourcil un peu soucieux puis questionna Mila du regard qui finalement dénia être à l’origine de ce qu’il se passait ici. Il se rognait l’ongle, un tic de stress qu’il ne remarqua même pas. Au final, il avait presque espéré que la jeune femme fût à l’origine de ce qu’il se passait ici, sa mission aurait été bien plus simple.
C’est alors que le blond se rendit compte qu’il ne savait rien du pouvoir de Mila, il s’était tellement braqué en apprenant pour elle qu’il ne s’était alors jamais demandé ce qu’elle pouvait ressentir, pourquoi elle avait choisi cette voie, pourquoi simplement ? Son père ne pouvait être un sorcier. Ce n’était pas possible. Alors ? C’est qu’elle avait fait le choix n’est-ce pas ? Mais le temps n’était pas aux questions.
« Le vigile est avec moi Mila. Enfin, on travaille ensemble. Je n’ai rien à craindre de lui. Toi par contre… »
Il se sentait quelque peu fier d’avoir prononcé ces mots. Il se sentait important malgré le fait qu’il ne soit qu’un simple humain. Il avait des responsabilités, comme celle de sauver des vies et protéger les gens. Ces responsabilités faisaient de lui quelqu’un dont il pouvait être fier et son père le serait également s’il avait encore été en vie…
« Et tu m’arrêteras plus tard.
-Mila ? qu’est-ce que tu vas faire ? »

Sa voix n’avait été qu’un murmure. L’arrêter ? Pourquoi aurait-il eu envie de l’arrêter. Il regarda son sourire et ses yeux plissés. God ce qu’elle lui avait manqué, maintenant qu’il était proche d’elle il s’en rendait vraiment compte. Il inspira et lui emboîta le pas sans hésiter un seul instant. Il devait protéger les gens. Et cela s’appliquait aux humains… Et pour ce soir, cela s’appliquait également à la sorcière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maître du jeu
MESSAGES : 193
POINTS : 140
DATE D'INSCRIPTION : 13/10/2016


MessageSujet: Re: [MISSION#1] The cursed exhibition   05.03.17 23:21

The Cursed Exhibition.


Quelque chose cloche, vous pouvez le sentir. Cette ambiance lourde et froide, la vapeur qui s'échappe de votre bouche à chaque expiration. Les vêtements qui flottent inlassablement et d'une lenteur impossible. Mais si ce n'était que ça...

Vous entendez un bruit de chute, de quoi attirer assez votre attention pour arrêter ce que vous faites et chercher son origine. C'est le vigile, vous le voyez. Il est au sol et de là où vous vous trouvez, il vous parait totalement inconscient... Ou mort?

A regarder le corps du vigile c'est Braen qui sort de votre champs de vision. Juste quelques secondes, juste le temps de lever une main, étrangement captivé par l'une des robes. Le temps de refermer ses doigts sur l'ancien tissus. Le temps de lourdement s'écrouler au sol.


Ok on avance. Le mouvement des robes n'a pas changé, l'ambiance est toujours la même. Si vous allez voir le vigile ou Braen, vous constaterez qu'ils respirent encore mais qu'ils sont inconscients et particulièrement froids et pâles

Braen vu que tu es absent je te fais dormir. Quand tu veux/peux revenir préviens moi, je t'expliquerais ton réveil.

Ordre de passage (nom pour les absents, sautez leurs tours):
Jemma, Braen, Mila, Jace, Hunter, Raphaelle, MJ

Post MJ tous les dimanches, que tout le monde ait posté ou non. Si vous pensez ne pas pouvoir poster, prévenez nous dans le flood.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE : 23 ans.
OCCUPATION : Etudiante en arts, et 100% fouineuse.

AFFINITÉ : Air.
POUVOIRS : Télékinésie ; simplicité absolue, capacité à déplacer les objets, repousser des projectiles, agir sur ce qui l'entoure par la seule force de sa volonté.



COULEUR RP : 815D8E
AVATAR : Katherine McNamara.
CREDIT : avatar by .sassenach.
MESSAGES : 35
POINTS : 212
DATE D'INSCRIPTION : 26/01/2017


MessageSujet: Re: [MISSION#1] The cursed exhibition   07.03.17 22:04

The Cursed Exhibition.
Mission #1.

«
 Elles étaient pas si potiches que ça… » « Elles avaient une merveilleuse personnalité. Toute en souplesse. » C’était un peu moqueur, d’accord, mais pas faux. Les mannequins, c’était trop lisse à son goût, c’était souvent trop superficiel, aussi, cependant ça n’était pas ce que Jace devait chercher. Il hausse les épaules, quand elle demande si il a une idée pour le vigile et lui fait signe d’attendre. Elle se fait pas prier, Jemma, parce qu’après tout ils étaient coincés là tant qu’y’avait pas d’autre option. Alors oui, y’avait toujours la possibilité de l’assommer contre un mur, ça elle savait faire, mais c’était pas très éthique et responsable. Elle avait pas trop envie d’employer des méthodes drastiques, la magie c’était pas fait pour ça. C’était fun parfois, elle dit pas le contraire, mais faut pas déconner. C’est avec ce genre de dérapages qu’on finit par prendre goût aux conneries et par aller en taule. Dramatiser ? A peine. Elle se cherche surtout des excuses pour pas déraper. Imaginez un peu qu’elle lui brise la nuque en loupant son coup, mh ? Oups. « Hey les deux bavards! » Ils sont tellement bavards qu’apparemment ils répondent pas. C’est une sorte de râteau non ? Il doit pas s’en prendre souvent, Jace, des râteaux. Quoi ? Bah elle est pas aveugle non plus. Elle l’était pas non plus à l’époque, mais là elle peut profiter de la vue sans que ça paraisse plus déviant que nécessaire. « Une idée pour le vigile avant qu'il revienne? Parce que je doute qu'on soit venu pour aller ailleurs que dans cette salle, si? » Ouais, c’est un râteau, définitivement. Elle étouffe un rire, parce qu’elle peut pas faire autrement, en plaquant sa main contre sa propre bouche. Finalement, elle s’est calmée, elle s’est rapprochée pour souffler « T’as plus le succès d’autrefois, dis donc. » Sauf qu’à chaque expiration, il y’a cette vapeur froide et qu’à bien regarder ces robes qui flottent, y’a pas de quoi se marrer. Bon, ça va, elle est pas peureuse comme fille, mais tout de même.

Boum. C’est lourd. C’est bref. Un truc s’est cassé la gueule. Elle se penche un peu, pour voir. C’est pas un truc, c’est le vigile. Okay. Ca devient vraiment bizarre. Les rumeurs n’ont donc rien de rumeurs, apparemment. Elle avance d’un pas mais elle remarque, à retardement, que Braen est tombé. Pas étonnant que ça fasse du bruit, avec ce gros lourdeau. Donc le vigile, c’est lui qu’elle approche, Braen y peut mourir, pour le moment c’est pas grave. On appelle ça l’amour vache. Un index qui se pose sur la joue de l’homme, pour vérifier. Il est froid. Froid mais pas mort, vu qu’il respire. « Bon au moins, la voie est libre. » Sinon la compassion, ça l’étoufferait ? Un peu.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE : J'ai 27 ans, pile poil entre la vieillesse et la jeunesse.
OCCUPATION : Officiellement directeur d'une agence immobilière. Officieusement... je trafique de l'information.

AFFINITÉ : Je me galvanise dans la Lumière et je garde tout allumé la nuit, on sait jamais.
POUVOIRS : On ne peut pas me mentir. Ça tinte dans mon crâne lorsque quelqu'un dit un mensonge et je peux, à volonté, forcer la vérité à sortir. Une vérité pleine et entière, sans détour ni non-dit.

En outre j'ai développé une capacité extraordinaire à mentir et jouer la comédie. Et ça, c'est amusant.



COULEUR RP : #BEA747
AVATAR : Chris Wood
CREDIT : Ectra
MESSAGES : 24
POINTS : 199
DATE D'INSCRIPTION : 21/01/2017


MessageSujet: Re: [MISSION#1] The cursed exhibition   09.03.17 21:00

The cursed exhibition.
Mission #1


Rien, pas un mot, pas un regard. Je les regardais continuer de parler d'un air propre excédé, prêt à leur rappeler que j'étais là mais finalement c'est Jemma qui me rejoignait et me coupait dans mon élan. - Non mais lui je vais lui remettre ma langue dans sa bouche il va se souvenir que j'existe. - Finesse? Glamour? En temps normal j'aurais été un peu plus subtil mais là c'était clairement pas le moment. Mes paroles étaient ponctuées d'un bruit de chute et je faisais volte face pour poser mon regard sur le corps du vigile. - Allons bon. - Je faisais deux pas en avant. Un nouveau bruit. Je tournais la tête pour découvrir le clochard de Jemma étendu au sol. Je me retournais sans perdre une seconde vers les deux pies. - Voyez ce qui arrive quand on me répond pas! Y'a des gens qui meurent! - Tiens, bouffez la culpabilité.

Contre mes attentes Jemma se dirigeait vers le vigile et je la suivais. Elle faisait bien ce qu'elle voulait de toute façon. - « Bon au moins, la voie est libre. » - Je la regardais, regardais le vigile, la regardais encore. Ok. - C'est déjà ça. - C'était pas son manque de réaction qui me surprenait mais plutôt le fait qu'elle en avant autant que moi. Amusant. - Et ton clochard de compagnie? Enfin peu importe. Évite de toucher les robes, on sait jamais. - Je me rapprochais, à distance de sécurité pour autant, et observais l'une des tenues. Je cherchais à comprendre, à voir ce qu'on aurait raté. Quelque chose produisait ça, quelque chose ou quelqu'un. Je me tournais vers Hunter et utilisait mon pouvoir sur lui. Vengeance pour m'avoir ignoré. - Hey Officier, tu sais quelque chose sur ce qui se passe ici qui pourrait nous servir?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Hunty ? Huny ? Titi ? terter ? Non en fait Hunter ça ne se surnomme visiblement pas !
ÂGE : 25 ans
OCCUPATION : MCPD

THÈME : Soldier - Fleurie
Step by step, heart to heart, left right left We all fall down like toy soldiers

AVATAR : Alexander Ludwig
CREDIT : © BALACLAVA
MESSAGES : 250
POINTS : 337
DATE D'INSCRIPTION : 28/11/2016


MessageSujet: Re: [MISSION#1] The cursed exhibition   12.03.17 19:23


The cursed exhibition

Mission #1









Complètement obnubilé par Mila et sa relation avec la jeune femme, Hunter semblait s’être coupé du monde et soudain une phrase prononcée par Jace le coupa dans son élan avec la jeune brunette. Il rougit sévèrement, le pourpre de ses joues contrastant fortement avec la pâleur de son visage habituel. L’homme qu’il avait embrassé venait de le dénoncer devant toute l’assemblée. Hunter en avait eu honte et avait essayé d’oublier, en vain, qu’il était tombé dans les bras de l’homme. Il ne put, cependant, répondre à son ancien amant, coupé par le bruit lourd d’une chute de corps.

L’officier fit alors volte-face pour voir le vigile, qui semblait revenir sur ses pas, complètement étendu sur le sol. Soudain, un ami de la rousse, une amie de Jace à n’en pas douter, tomber lui aussi sur le sol. C’est ce moment-là que choisit le brun pour envoyer une couche de vengeance sur Hunter en lui reprochant de ne lui avoir pas répondu.
« Putain Jace ! Tu veux que je te coffre pour le décès de ces deux innocents ? »
Ce n’était pas un sorcier celui-là ? N’est-ce pas ? S’il vous plaît non ! Ses yeux rencontrèrent ceux de Mila, la suppliant de lui donner des informations sur l’homme qu’il avait embrassé il y avait quelques temps de cela. Ils devaient sûrement se connaître entre sorciers non ?

Du coin de l’œil, il vit l’homme s’avancer vers le vigile, suivant ainsi la roussette. Il les surveillait de l’œil et lorsque la jeune femme précisa que la mort de l’homme leur avait ouvert la voie, il en fut estomaqué. Comment pouvait-on avoir si peu de cœur ? Elle était certainement une sorcière, il n’y avait pas de doute là-dessus. Il aurait du la tuer. Il le pourrait. Comment ?

Le jeune blondinet s’avança alors vers le corps que la jeune femme avait délaissé comme une vieille chaussette. C’était vraiment immorale de sa part, sachant qu’il et elle étaient arrivés ensemble dans le musée d’après les observations de l’officier. Il posa ses doigts sur le cou du jeune homme pour constater un pouls. Après une observation minutieuse, il se rendit compte que l’inconnu respirait. Il était comme… Plongé dans un lourd sommeil.
Hunter soupira longuement, soulagé que les deux innocents ne fussent pas morts sous sa garde. Des morts, il en avait trop vu ces derniers temps.

Jace se décala du corps du vigile pour s’avancer vers les robes après avoir averti la petite troupe de ne pas les toucher. Ironie n’est-ce pas ? Il arqua un sourcil désapprobateur en regardant le jeune homme faire mais ne dit rien. Il n’en avait aucune envie et surtout ne souhaitait plus être mêlé à Jace et ses allusions détestables. Cependant, il semblait que Jace n’en avait pas terminé avec lui.
« Hey Officier, tu sais quelque chose sur ce qui se passe ici qui pourrait nous servir ?
-Comment tu veux que je sache quoi que ce soit Jace. Je ne suis pas devin et encore moins sorcier. »

Sa voix avait été dure, une peu méprisante mais surtout agacée. En d’autres mots, cela signifiait : « casse toi de mon chemin. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maître du jeu
MESSAGES : 193
POINTS : 140
DATE D'INSCRIPTION : 13/10/2016


MessageSujet: Re: [MISSION#1] The cursed exhibition   13.03.17 16:45

The Cursed Exhibition.


Les corps sont froids, congelés, mais vivants. Vous pouvez voir une fine vapeur opaque sortir de leur bouche lorsqu'ils respirent. Sous les doigts de Jemma, le vigile tremble, frissons dû à sa température.

Les robes flottent, doucement, au ralenti, mais c'est seulement lorsque vous entendez une musique s'élever que tout retombe, lentement. Une musique lugubre, dérangeante, comme un clavecin déréglé, qui provient d'une salle voisine.

Les robes quand à elles sont redevenus inertes, comme elles l'ont toujours été jusque là, comme si rien ne s'était passé. Pour autant l'ambiance pesante est toujours là, elle vous envahie. Sa fraîcheur saisie toujours vos corps et cette musique... elle vous glace le sang.


Creepy creepy. Rien de plus à ajouter que ceci: si vous vous rendez dans la salle voisine, vous trouverez un grand espace vide. Une salle entrain d'être aménagée pour une exposition future, quelques zones délimitée au sol.

Le vigile ne se réveille pas, il tremble mais c'est tout. Braen en revanche est de retour. L'ordre de passage n'a pas changé, il postera donc après Jemma.

Ordre de passage (nom pour les absents, sautez leurs tours):
Jemma, Braen, Mila, Jace, Hunter, Raphaelle, MJ

Post MJ tous les dimanches, que tout le monde ait posté ou non. Si vous pensez ne pas pouvoir poster, prévenez nous dans le flood.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE : 23 ans.
OCCUPATION : Etudiante en arts, et 100% fouineuse.

AFFINITÉ : Air.
POUVOIRS : Télékinésie ; simplicité absolue, capacité à déplacer les objets, repousser des projectiles, agir sur ce qui l'entoure par la seule force de sa volonté.



COULEUR RP : 815D8E
AVATAR : Katherine McNamara.
CREDIT : avatar by .sassenach.
MESSAGES : 35
POINTS : 212
DATE D'INSCRIPTION : 26/01/2017


MessageSujet: Re: [MISSION#1] The cursed exhibition   14.03.17 15:07

The Cursed Exhibition.
Mission #1.

L
e vigile tremble. Il tremble à cause de ce froid qui semble l’avoir envahi. Jemma s'écarte, ne sachant guère quoi faire d’autre. Ils avaient cherché à se débarrasser de la présence gênante de cette surveillance, de là à souhaiter qu’il s’effondre ainsi, sans doute pas.. quoique la rousse s’avère plutôt indifférente face à son sort. « C'est déjà ça. » En effet. Et là, tout de suite, ils passent pour deux insensibles, deux connards peut-être au regard de personnes douées de plus d’empathie.. cela dit il ne semblait pas y’en avoir dans cette pièce. Quoi ? Y’avait qu’à regarder les deux tourtereaux en pleine discussion qui s’étaient murés dans une bulle telle qu’ils n’avaient rien entendu. Alors oui, peut-être qu’ils n’étaient qu’un groupe d’handicapés sociaux dont la curiosité était le seul point commun.. allez savoir. Jemma ne les connaissait pas après tout, en dehors de Jace qui, si elle ne l’avait pas fréquenté longtemps, avait su lui montrer une part plus sympathique. Enfin c’était pas dur de paraître plus sympathique que Braen, en même temps. « Et ton clochard de compagnie? Enfin peu importe. Évite de toucher les robes, on sait jamais. » « T’as vraiment l’impression qu’il est plus utile éveillé qu’assommé ? » Elle obtempère toutefois et reste à distance des tenues au ‘comportement’ si étrange, laissant à Jace le loisir d’analyser - si tant est que ce soit possible - ce qui se jouait sous leurs yeux. L’homme blond, lui, s’intéressait à l’enveloppe molle de Braen, elle avait croisé son regard, croisé cette expression dérangeante, presque aussi dérangeante que l’atmosphère. « Hey Officier, tu sais quelque chose sur ce qui se passe ici qui pourrait nous servir? » a-t-il lancé. Les ravages de la vérité, n’est-ce pas ? « Comment tu veux que je sache quoi que ce soit Jace. Je ne suis pas devin et encore moins sorcier. »

La rousse a croisé les bras, presque dédaigneuse, se retenant d’être plus impolie que nécessaire. C’était facile, de juger sans savoir, mh ? C’était aisé aussi, de croire que la morale était quelque chose qui n’allait que dans un sens, qui ne pouvait souffrir de variantes. Le point de vue de Jemma était bien plus ambiguë, plaçant sans doute les limites à un degré différent. « Et si vous nous exprimiez le fond de votre pensée, officier ? On serait tous ravis de l’entendre. » Elle aurait pu continuer, renchérir, se faire plus mordante que cela, toutefois elle fut interrompue par la musique, par ce qui venait de s’enclencher mystérieusement. Ca lui noue l’estomac, ça la prend aux tripes, menace mélodieuse, effrayante. Les robes ne bougent plus mais tout lui glace le sang et si elle se redresse, ça n’est que pour garder contenance, pour se forcer à rester en place. « A croire que Belphegor a déménagé. » souffle-t-elle. « Ca vient d’à côté, on dirait. »
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Dans la rue, c'est Maul. Mais en général on l'appelle pas.
ÂGE : 22 ans
OCCUPATION : Étudiant en psychologie au passif délinquant.

AFFINITÉ : Eau
POUVOIRS : Marque de la Wyverne — En fonction de la quantité d'adrénaline sécrétée par son organisme, il peut se transformer partiellement ou complètement en wyverne. Plus il y en a, plus la transformation sera poussée. Cette dernière est très douloureuse pour le sorcier. Dès le premier stade, il se montre plus agile et deux de ses sens s'affûtent (vue et odorat). Pour le second et final, son cuir écailleux lui fait bénéficier d'une résistance accrue et peut voler jusqu'à 600m d'altitude grand maximum. Mais pour ça, il faudrait déjà qu'il puisse maintenir sa forme de wyverne suffisamment longtemps, ce qui n'est pas réellement possible au vu de son traitement bêta-bloquant et régulateur d'adrénaline…

THÈME : Eluveitie, Primordial Breath ⍦ Fever Ray, If I Had A Heart ⍦ Trapped Under Ice, Pleased to Meet You ⍦ Kasabian, Underdog


COULEUR RP : #7F66AA
AVATAR : Matthew Bell
CREDIT : neige (av) + eluveitie (lyrics) + tumblr
MESSAGES : 258
POINTS : 931
DATE D'INSCRIPTION : 31/12/2016


MessageSujet: Re: [MISSION#1] The cursed exhibition   14.03.17 20:01

the cursed exhibition
Mission #1

Quelques minutes plus tôt, il avait encore la chieuse au col qui lui sommait de se taire. En guise de réponse, un sourire mutin qui fut vite dissipé à l’entente des pas du vigile. Des pas qui se rapprochaient dangereusement. En guise d’ultime défense, elle se planqua derrière lui en utilisant son pouvoir. Peu avant, il avait senti quelque chose d’étrange, un léger frisson l’avait parcouru. Best plan ever.

Les trois autres étaient en train de faire causette, au moins jusqu’à ce que l’un d’eux se décide à rejoindre la Belle et le Clochard. « Bien sûr que c’est moi, », avait-il soufflé pour lui-même avant de jeter un coup d’œil sur lesdites robes. Des putain de drapés qui lévitaient sans aucune raison apparente… traduction dans l’esprit de la wyverne : ta gueule c’est magique. Autre traduction possible : ça va lui casser les couilles modèle géant. Comme la discussion qui avait été entamée par le dénommé Jace et la rouquine. Un soupir nasal lorsqu’elle avait annoncé qu’il s’agissait d’un défi stupide pour mec stupide. Y avait qu’une nana stupide pour marcher. Son attention est bien plus alimentée par ces foutues robes volantes qu’autre chose. Il prit de la distance, lentement mais sûrement, ignorant les autres qui le lui rendirent plutôt bien sur le moment.

Malgré la sensation que quelque chose ne tourne pas rond, il est irrémédiablement attiré par les tissus vraisemblablement ensorcelés. Il ne voulait pas y toucher, mais ce fut plus fort que lui : la pulpe de ses doigts frôla l’une des danseuses. Là, le vide glacial. Il chute.

***

La première chose qui le happa fut cette mélodie. Déstructurée et particulièrement anxiogène pour qui se réveillerait avec.
Anxiété qui, chez lui, se reforma dans une toute autre émotion. Tout aussi épuisante pour l'esprit comme le corps, soit dit en passant.

Si c’est la colère qui semble pointer le bout de son nez dès que ses yeux s’ouvrent, leur clair cherchant la première personne à tenir pour responsable de son état ; son corps le rappelle pourtant vite à l’ordre. Froid, il a terriblement froid. Lui qui n’aime pas la chaleur n’était pas tant à l’aise avec une telle dose de fraicheur. Elle semblait venir d’outretombe, tout comme lui à vrai dire. Il dut prendre de longues secondes pour se rappeler où il se trouvait. Son corps était lourd, trop lourd pour qu’il puisse avoir la force de le bouger pour l’instant. Au dessus de lui, un noir d’encre.

Il parvient à faire rouler ses yeux en biais, tombant sur les silhouettes qu’il avait déjà eu en visu plus tôt. Ça jacasse - à ses yeux du moins, ce qui semblait parfaitement louable si on s’en tenait à sa situation. De quoi l’agacer davantage, et ce malgré son affaiblissement conséquent - ou même la musique qui semblait grincer d’une mélopée inquiétante. C’est sa voix qui s’éleva du mieux qu’elle put, brisant un silence approximatif. De quoi surprendre quiconque se serait perdu un peu trop dans ses pensées anxieuses. « Belphegor a des goûts de merde… » Au moins, ils sauraient qu’il y en a au moins un sur les deux qui était de retour.
Putain, bouge…, pensa t-il fortement, tentant de se remuer à la seule force de sa volonté. Incapable de faire plus que quelques mouvements las avant de laisser reposer les membres sollicités. Ô joie. Il avait juste l’impression d’être sorti d’une de ses transformations… il soupira dans un grondement.

Utile ou pas d’ailleurs, il valait mieux que ce soit lui plutôt que le vigile… non ?


“widomor-e karamos-e, emmos snis riyi emmos snis andometi”


Dernière édition par Braen Llywelyn le 12.04.17 17:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE : J'ai 27 ans, pile poil entre la vieillesse et la jeunesse.
OCCUPATION : Officiellement directeur d'une agence immobilière. Officieusement... je trafique de l'information.

AFFINITÉ : Je me galvanise dans la Lumière et je garde tout allumé la nuit, on sait jamais.
POUVOIRS : On ne peut pas me mentir. Ça tinte dans mon crâne lorsque quelqu'un dit un mensonge et je peux, à volonté, forcer la vérité à sortir. Une vérité pleine et entière, sans détour ni non-dit.

En outre j'ai développé une capacité extraordinaire à mentir et jouer la comédie. Et ça, c'est amusant.



COULEUR RP : #BEA747
AVATAR : Chris Wood
CREDIT : Ectra
MESSAGES : 24
POINTS : 199
DATE D'INSCRIPTION : 21/01/2017


MessageSujet: Re: [MISSION#1] The cursed exhibition   16.03.17 23:05

The cursed exhibition.
Mission #1


La réaction de Hunter me fit froncer les sourcils. Sa menace m'agaçait plus qu'autre chose mais surtout son comportement vis à vis de moi me posait problème. -  « T’as vraiment l’impression qu’il est plus utile éveillé qu’assommé ? » - Qu'est-ce que j'en sais moi, je suis pas venu avec. - Avais-je lâché sans quitter Hunter du regard. Finalement je lui demandais s'il savait quelque chose et j'obtenais ça. - « Comment tu veux que je sache quoi que ce soit Jace. Je ne suis pas devin et encore moins sorcier. » - Un simple non aurait suffit, mais je ne contrôlais pas le contenu de la réponse. - Mes pas précédaient mes pensées et je me rapprochais dangereusement de lui sans pour autant être une menace physique immédiate. Juste assez pour être entendu. - Tu vas vouloir changer de ton, Hunter, avant que tes petits secrets ne se fassent entendre. - Mon regard était noir, mon ton déterminé. S'il n'avait pas compris comment j'avais su pour son affiliation avec les Watchmen, il savait très bien que je pouvais déterrer bien d'autres informations compromettantes. Et s'il avait un temps soit peu de cervelle, il avait surement l'intuition de ne pas jouer avec moi.

« Et si vous nous exprimiez le fond de votre pensée, officier ? On serait tous ravis de l’entendre. » - J'ignorais Jemma, gardant mon regard droit sur lui, mais c'est la musique qui me détournait. Qui nous détournait tous d'ailleurs. La musique et l'absence de mouvement. - « A croire que Belphegor a déménagé. » - Je me retournais vers Jemma et suivais son regard vers la salle adjacente. Oui, ça venait de par là. - « Belphegor a des goûts de merde… » - Je tournais la tête pour voir les yeux ouverts mais usés du clodo. - Pas mort, désolé Jemma. - Je fourrais mes mains dans mes poches sans un regard de plus pour le vigile et me dirigeait vers la salle. Il faisait toujours aussi froid et l'absence de mouvement et cette musique me faisaient frissonner. Mon regard balayais cette nouvelle salle. Je n'y voyais pas grand chose sinon quelques carrés délimités par du cordage ou du scotch au sol. Rien que du vide et quelques éléments posés contre les murs en attente d'être installés.

J'avançais encore, mon souffle opaque, cherchant l'origine de la musique. Je me retrouvais vite au milieu de la salle et lorsque j'entendais des pas derrière moi, je me retournais. - Je vois rien... - Je levais le regard au plafond. - Les hauts-parleurs? - Ça avait pas l'air de venir de là mais j'étais pas certain de ça. Et franchement... Ça ne me semblait pas logique. Pas après ce qu'on avait vu dans l'autre pièce.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Hunty ? Huny ? Titi ? terter ? Non en fait Hunter ça ne se surnomme visiblement pas !
ÂGE : 25 ans
OCCUPATION : MCPD

THÈME : Soldier - Fleurie
Step by step, heart to heart, left right left We all fall down like toy soldiers

AVATAR : Alexander Ludwig
CREDIT : © BALACLAVA
MESSAGES : 250
POINTS : 337
DATE D'INSCRIPTION : 28/11/2016


MessageSujet: Re: [MISSION#1] The cursed exhibition   20.03.17 14:00

[HRP: sorry poyr le retard]
The cursed exhibition

Mission #1









Jace ne sembla pas ravi de la réponse qu’Hunter lui avait apportée. Son regard s’était fait dur et le jeune homme s’était redressé, peu soucieux. Après tout, vu ce qu’il avait vécu ces derniers temps, la menace d’une bagarre contre un simple humain lui semblait surmontable.
Soudain, l’homme s’avança, se rapprochant dangereusement du blondinet. Ce dernier garda la tête haute et bomba le buste, prêt à en découdre avec les mains si besoin. Mais ce ne fut pas se battre qu’importait le brun, il utilisa une menace bien plus suggestive et dangereuse. Les sourcils d’Hunter s’arquèrent face à ses mots, cherchant à comprendre quels secrets il pouvait avoir sur lui avant de se rappeler qu’il était fort probable que Jace connaisse le fait qu’il était « Watchmen ».

Un duel de regard commença donc entre les deux hommes. Jace gardait ses prunelles dans les yeux d’Hunter, lançant des éclairs, de son côté Hunter gardait un visage fermé et froid, n’ajoutant rien de plus. La voix de la rousse parvint à ses oreilles mais il l’ignora royalement, ne détournant même pas les yeux vers elle. De son côté, Jace adopta la même attitude.
Cependant, une musique assez inquiétante se fit entendre, mettant fin à la rivalité entre les deux hommes. Hunter perdit son attitude méfiante et hautaine et regarda autour de lui. Les robes étaient retournées à leurs places et le calme n’était anéanti que par la musique lugubre.

Une voix vint du sol et à sa grande surprise, l’officier vit le « laisser pour compte » les yeux ouverts. Il était donc de retour parmi nous ? L’ex-militaire s’avança alors vers le vigile mais ce dernier était toujours allongé sur le sol, inconscient et froid comme du marbre. La rousse, dont il ne connaissait toujours pas le prénom, ainsi que Jace cherchèrent alors l’origine du son et se rendirent dans la pièce d’à côté.
Peu désireux de laisser un innocent seul et sans défense, l’officier s’avança vers celui qui était allongé mais réveillé. Il s’accroupie et demanda doucement en prenant le pouls de ce dernier.
« Tu arrives à bouger quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maître du jeu
MESSAGES : 193
POINTS : 140
DATE D'INSCRIPTION : 13/10/2016


MessageSujet: Re: [MISSION#1] The cursed exhibition   20.03.17 21:49

The Cursed Exhibition.


Pas d'intervention pour ce tour, poursuivez comme vous êtes.

Pour la petite histoire, le vigile reste inconscient et la musique ne vient pas des hauts-parleurs.

Ordre de passage (nom pour les absents, sautez leurs tours):
Jemma, Braen, Mila, Jace, Hunter, Raphaelle, MJ

Post MJ tous les dimanches, que tout le monde ait posté ou non. Si vous pensez ne pas pouvoir poster, prévenez nous dans le flood.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE : 23 ans.
OCCUPATION : Etudiante en arts, et 100% fouineuse.

AFFINITÉ : Air.
POUVOIRS : Télékinésie ; simplicité absolue, capacité à déplacer les objets, repousser des projectiles, agir sur ce qui l'entoure par la seule force de sa volonté.



COULEUR RP : 815D8E
AVATAR : Katherine McNamara.
CREDIT : avatar by .sassenach.
MESSAGES : 35
POINTS : 212
DATE D'INSCRIPTION : 26/01/2017


MessageSujet: Re: [MISSION#1] The cursed exhibition   21.03.17 19:15

The Cursed Exhibition.
Mission #1.

B
elphegor a des goûts de merde. Toute la délicatesse de Braen en une simple phrase. Il est vivant, c’est l’essentiel, quoiqu’elle n’a pas semblé en douter, finalement. « Pas mort, désolé Jemma. » a souligné Jace tandis qu’elle hausse les épaules, son regard à elle bien fixé sur Hunter dont elle ignorait tout en dehors de son poste et qui l’exaspérait déjà. Elle n’avait rien de particulier contre le sarcasme et autres humour douteux, la preuve résidant en sa relation conflictuelle mais existante avec Braen, en revanche elle détestait se faire ignorer. Il n’y’avait parfois pas besoin de mots pour percevoir l’hostilité, elle en était clairement réduite à ce stade, à peine regardée comme une sorte de bête indifférente. Qu’importe, elle assumait son manque de compassion envers les autres personnes présentes : elle ne les connaissait pas, après tout. Pourquoi réduire l’humanité au simple fait de s’inquiéter pour autrui, mh ? Dans quel livre a-t-on dit qu’être humain impliquait d’être parfaitement sociable et plein d’empathie ? Quid des tueurs en série, dans ce cas ? Ils n’étaient pas tous sorciers. Elle bloquait encore sur cette manière d’exprimer sorcier, en effet. Jace avance et elle décide de le suivre, sachant que Braen ne risquait pas de crever lamentablement sur le sol de ce musée, il avait un prince charmant pour veiller sur sa vieille pomme de belle au bois dormant.

Le froid mord toujours la peau, opacifie les souffles et si elle n’est pas l’incarnation du courage, la présence de Jace est inexplicablement rassurante - vestige de Milan, sans doute. « Je vois rien… » Le regard balaye la pièce, s’attarde sur le scotch, sur les cordages. Quelque chose attendait d’être exposé, cet endroit ne pouvait pas s’être vidé miraculeusement, de toute façon. « Les hauts-parleurs? » A son tour, elle lève le nez, sceptique. C’était trop lugubre pour venir des hauts parleurs, et quand bien même, pourquoi ? Qui aurait enclenché ça ? Elle croise les bras, tente de se réchauffer par ce genre de réflexe idiot qui indique un inconfort. Pourquoi avait-elle accepté ce défi, hein ? « Et si ce qu’on cherche n’était pas encore là ? » Elle a posé la question tout en se déplaçant, faisant quelque pas à la recherche d’un potentiel détail qu’ils pourraient avoir raté. « Okay, ces robes sont louches mais elles ne sont peut-être pas l’origine du problème. Tu penses pas que la source de tout ça pourrait être ailleurs ? Encore dissimulée à la vue du public ? » Autant tenter les hypothèses. Jemma n’était pas particulièrement calée en magie, ça n’était pas sa grande passion, elle considérait de fait que d’autres auraient une meilleure expertise.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Dans la rue, c'est Maul. Mais en général on l'appelle pas.
ÂGE : 22 ans
OCCUPATION : Étudiant en psychologie au passif délinquant.

AFFINITÉ : Eau
POUVOIRS : Marque de la Wyverne — En fonction de la quantité d'adrénaline sécrétée par son organisme, il peut se transformer partiellement ou complètement en wyverne. Plus il y en a, plus la transformation sera poussée. Cette dernière est très douloureuse pour le sorcier. Dès le premier stade, il se montre plus agile et deux de ses sens s'affûtent (vue et odorat). Pour le second et final, son cuir écailleux lui fait bénéficier d'une résistance accrue et peut voler jusqu'à 600m d'altitude grand maximum. Mais pour ça, il faudrait déjà qu'il puisse maintenir sa forme de wyverne suffisamment longtemps, ce qui n'est pas réellement possible au vu de son traitement bêta-bloquant et régulateur d'adrénaline…

THÈME : Eluveitie, Primordial Breath ⍦ Fever Ray, If I Had A Heart ⍦ Trapped Under Ice, Pleased to Meet You ⍦ Kasabian, Underdog


COULEUR RP : #7F66AA
AVATAR : Matthew Bell
CREDIT : neige (av) + eluveitie (lyrics) + tumblr
MESSAGES : 258
POINTS : 931
DATE D'INSCRIPTION : 31/12/2016


MessageSujet: Re: [MISSION#1] The cursed exhibition   27.03.17 12:22

the cursed exhibition
Mission #1

Bien entendu, Braen n’avait pas eu connaissance de la teneur de la conversation, ni même des différends qui semblaient opposer au moins deux des protagonistes ici présents. Et en soi, ce n’était pas plus mal pour l’instant. Comment aurait-il pu réagir face à un homme qui crachait ouvertement sur les sorciers - d’autant qu’il semblait en être exclusivement accompagné ? Vous le savez aussi bien que moi, il n’aurait pas laissé passer ça. Sa vie ressemblait déjà suffisamment à Charlie et la Chocolaterie en version hardcore - où goûter à certaines « friandises » jusqu’à nouvel ordre n’était permit - pour qu’il ait la force de laisser passer un extrémiste humain sous son nez.

Un putain d’humain qui lui demanda s’il pouvait bouger quelque chose, juste après l’avoir tripoté pour prendre son pouls. Qu’il le sache ou non, il aurait réagi de la même façon. Le grand brun était prit de légers spasmes aux mains. Froid et agacement mêlés, si ce n’est plus. Néanmoins, il parvint à attraper l’avant-bras du blondinet. Fermement. (Ce mouvement avait déjà été quelque peu difficile à effectuer. Mais cela sonnait plutôt comme un appel, pas autre chose.) Bouge-moi au lieu d’me regarder avec c’te tête de con, avait-il pensé en plantant ses yeux clairs dans les siens. De l'aide, rien d'autre. Le dire ouvertement ? Impossible. Il avait déjà trop envie de lui en mettre une pour l’avoir touché sans son autorisation, et surtout en pleine phase ‘d’éveil’.

Braen insista alors, coi, la mélopée monstrueuse couvrant son silence.

Là, son regard se perdit dans un coin, vers l’entrée de la salle où s’étaient perdus Jace et Jemma. Ils inspectent les lieux, les échos de voix en témoignent. La source de « tout ça » ? Putain, ils pouvaient pas cramer tout à la place ? Rajoutez-y du sel pour cuisiner certaines entités qui y avaient élu domicile et on était débarrassé. « Ptet’ que la mégère voulait pas qu’on lui vole ses draps… », avait-il glissé d’une voix rauque et baignée dans la mesquinerie ; un sourire crispé habillant ses traits. Ce qui expliquait peut-être qu’elles s’animent étrangement la nuit tombée… ou que les approcher nous faisait tomber raide comme des pierres. C'était quand même mieux qu'une chambre forte qui coûtait un bras, non ?

Pour le reste, il n’en pensait, pour l’instant, pas grand-chose. Parce que son état ne le lui permettait pas, déjà. Et qu’il avait donc certainement mieux à penser dans l’immédiat. Cela dit… si le vigile se réveille à son tour, ils seront bien dans la merde. Et il espérait que ce brave blondinet ait quelques tours dans son sac pour y palier.


“widomor-e karamos-e, emmos snis riyi emmos snis andometi”


Dernière édition par Braen Llywelyn le 12.04.17 17:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Petite Rose
ÂGE : 31 pétales.
OCCUPATION : Excellente Wedding Planner spécialisée dans le Vintage Bohème et le Shabby Chic.

AFFINITÉ : Air
POUVOIRS : _Télépathie (La perception extra-sensorielle)
Mila est une télépathe. Son don est, pour le moment, uniquement un outil de communication. Elle peut lire les pensées d’autrui (et les fouiller) à distance, sans grande difficulté et également leur transmettre les siennes grâce à l’œil de l’Esprit (souvent traduis par un regard plus appuyé).

_Choc mental
Il s’agit d’une douleur térébrante infligée par la télépathe directement à l’esprit de l’Autre(s). Cela peut se traduire par un simple étourdissement, d’une migraine insupportable ou finir en véritable torture, paralysant la personne qui, pliant sous le supplice, peut perdre connaissance si Mila ne lâche pas sa victime. Elle n’a pas besoin de contact physique pour soumettre le choc mental. En revanche, les effets pernicieux de l’utilisation de ce pouvoir restent conséquent car la télépathe peut se voir très affaiblie (saignement de nez, vertige) jusqu’à perdre connaissance en cas extrême.


THÈME : Paint It Black, Ciara.Familiar, Agnes Obel. Sweet Dreams, Emily Browning. Burning Heart, Svrcina. Innamoramento, MF. Dopamine, Comets We Fall.


COULEUR RP : Plum (Mila) #ffcc33 (Neva)
AVATAR : Nina Dobrev
CREDIT : Neige (avatar) Sian (Signature) Pinterest. Tumblr. Code fiche JOY. Never Utopia. Libella
MESSAGES : 327
POINTS : 585
DATE D'INSCRIPTION : 12/12/2016


MessageSujet: Re: [MISSION#1] The cursed exhibition   29.03.17 22:25

The cursed exhibition
Mission #1


Blablabla…
Si Mila ne se trouvait pas coincée dans cet immense ‘salle de jeu’, ces talons partiraient déjà vers les portes de sortie. Mais le coup du sort –ou la curiosité ou encore sa quête de vérité, venait de faire d’elle un parfait cobaye (tous comme les autres) prisonnière à son insu. Le seul point positif qu’elle trouva dans cette mésaventure, était la présence d’Hunter. Peu importe ces raisons de se trouver ici, il serait son allier… comme il l’a toujours été. Watchmen ou pas.

Les rebondissements ne cessaient de s’enchainer sans que personne ne puisse faire quoique ce soit. Ces robes qui ondulaient sous un vent inexistant. Cette atmosphère lourde et dérangeante qui avait le don de tressaillir son échine n’arrangeait pas son état de stress naissant. Pourtant Mila affichait un calme olympien. Sans doute la présence d’Hunter à ces côtés l’aidait à garder le contrôle d’elle-même. Pour la brunette, tout ceci n’avait rien d’irrationnel. Quelqu’un était derrière tout ça. Derrière cette farce. Ni plus. Ni moins. Et n’essayez pas de lui faire gober une histoire de fantôme… Pourtant sa présence ici était cette unique raison. Démontrer l’inexplicable par un raisonnement logique et cartésien. Etonnant pour une sorcière… mais après tout chacun ces croyances.

***

Bref.
Mila se faisait discrète, là, légèrement en recule d’Hunter. Tout d’abord parce que ce Jace qu’elle ne connaissait absolument pas venait de se taper une crise nombriliste pour rien, il faut l’avouer. Quoi ? Monsieur n’appréciait pas de se prendre un vent (involontaire qui plus est) ? Dommage, l’endroit est de circonstance. La brunette préféra ravaler ces mots parce que ce n’était pas le lieu ni le moment de se prendre le nez avec un sorcier. Sorcier dont Mila frôlait l’indifférence totale. Il dégoulinait d’orgueil qu’elle crut en vomir sur place. Ils étaient tous coincés, autant faire preuve d’un minimum de sympathie envers les autres, mais le lien qui unissait ce type à Hunter était trop plus tendu pour engager une sorte de trêve. Peu importe ce qui avait bien pu se passer entre eux, ils avaient autre chose de plus important à faire…

Et le vigile chuta sur le sol.

Le bruit lourd de son corps fit sursauter Mila qui observait les robes de son regard suspicieux. Sa bouille se tourna subitement dans sa direction. Le pauvre gisait comme un tapis en fourrure chair, ventre à terre. Il y eu du mouvement. La rouquine était déjà à ces côtés, juste pour se donner un semblant de bonne conscience à l’écouter parler, aussi aimable qu’une porte de prison. Ainsi que l’autre vénère. Hunter restait près d’elle… Quant à l’autre chieur… Mila ne s’en occupa pas –pour le moment. De son côté, elle resta à sa place. Bien sagement. Elle se mordit l’intérieur de sa joue en écoutant Jace cracher en direction du blondinet. Il a la rancune tenace, non ? Son regard charbon accrocha au vol celui de son ami. Elle haussa simplement les épaules en guise de réponse. Une petite discussion sur les sorciers s’imposait lorsqu’ils auront du temps, histoire de lever le voile opaque qu’Hunter a devant les yeux. En attendant, Mila chuta lourdement son regard sur le corps du pauvre type. Elle percevait des résidus de ses pensées, lui prouvant qu’il était toujours vivant, la rassurant. Sa main avait déjà dégainé son téléphone, prête à appeler les secours. Et la voix de la rouquine interpela la sorcière. Elle lui jeta un bref coup d’œil en arquant joliment son sourcil. Mais pourquoi elle la ramène celle-là ? Pour ne rien dire de constructif en plus…‘Officier’. Deux fois que ce mot fut employé, de quoi lui faire naitre un rictus. Oh, furtif car la situation n’était pas cocasse. Surtout que le tissu des robes chutait pour retrouver leur place initiale. Immobile… et la musique s’échappa de nulle part, de quoi faire lever les yeux de la brunette vers le plafond et… le second corps au sol. L’autre môme. Génial. Mila souffla en baissant la tête. Il suffisait d’entrer dans son crâne pour voir s’il était toujours vivant… et les restes de ces pensées qui gardaient leurs empreintes psychiques lui confirmèrent qu’il allait bien. Elle écouta les deux autres faires des suppositions sur la provenance du bruit, filant dans l’autre pièce. Elle ne comptait pas les rejoindre de suite. Mila ne voulait pas laisser son ami seul.

Alors elle s’approcha des deux hommes et baissa légèrement le haut de son buste en direction de Braen, gardant les mains dans son dos. Il fixait Hunter et les pensées qui contaminaient les siennes la firent grimacer. Le respect dans tout ça ! Elle serra des poings et se planta aux côtés d’Hunter –dont elle appuya le coude contre son épaule -complice, les billes sombres braqués sur ce visage aux traits particuliers. « Ce con comme tu dis si bien, est déjà gentil de s’occuper de tes fesses. » Un sourire poli sur sa frimousse de poupée.   « On ne peut pas en dire autant de ton pote et de ta nana. Triste jeunesse. » Qu’elle souffla en dandinant de la tête tout en redressant sa colonne à la vertical. Il allait bien pour déblatérer des conneries. Il s’en remettra vite. Mila tournait déjà la tête dans la direction que les deux autres avaient prise. Elle pouvait entendre leurs voix en écho. Elle croisa doucement ces bras contre sa poitrine. Malgré l’épaisseur de son pull, elle se sentait frigorifiée. « L’idée ne m’enchante pas plus que ça, mais on devrait les rejoindre Hunter. » La brunette tournait la tête dans la direction du blondinet avant de l’incliner vers le comique. « La mégère ? … Oh pitié. Encore un qui croit à ces conneries de revenant. C’est juste une panne d’un appareil …  même la clim déconne. Hunter… » Elle lui adressa un sourire serré tout en montrant l’autre pièce d’un signe de tête. « On y va ? » Dans d’autres circonstances, elle aurait aimé papoter mais visiblement, le temps leur manquait. Et sa petite voix intérieure lui soufflait qu’il vaille mieux rester sur ces gardes. Peut-être qu’ils avaient affaire à des voleurs professionnels souhaitant dérober une relique… l’hypothèse n’était pas à exclure et semblait bien plus crédible que la théorie d’un désincarné…




La sérénité, je ne l'ai pas atteinte. J'ai encore trop de chaînons manquants et je crains que le doute soit mon éternel compagnon de route.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ÂGE : J'ai 27 ans, pile poil entre la vieillesse et la jeunesse.
OCCUPATION : Officiellement directeur d'une agence immobilière. Officieusement... je trafique de l'information.

AFFINITÉ : Je me galvanise dans la Lumière et je garde tout allumé la nuit, on sait jamais.
POUVOIRS : On ne peut pas me mentir. Ça tinte dans mon crâne lorsque quelqu'un dit un mensonge et je peux, à volonté, forcer la vérité à sortir. Une vérité pleine et entière, sans détour ni non-dit.

En outre j'ai développé une capacité extraordinaire à mentir et jouer la comédie. Et ça, c'est amusant.



COULEUR RP : #BEA747
AVATAR : Chris Wood
CREDIT : Ectra
MESSAGES : 24
POINTS : 199
DATE D'INSCRIPTION : 21/01/2017


MessageSujet: Re: [MISSION#1] The cursed exhibition   04.04.17 21:35

The cursed exhibition.
Mission #1


Le regard de Jemma confirmait seulement mes impressions, ça pouvait pas être les hauts-parleurs. Trop simple, trop profond, trop efficace. On aurait entendu la différence de sonorité si cette musique étai provenue des hauts parleurs. - « Et si ce qu’on cherche n’était pas encore là ? » - Je posais mon regard sur elle avant de croiser les bras moi aussi. Je la laissais parler, exposer son idée, et esquissais un sourire. - Ah ça, c'est certainement déjà là oui. - Et je comptais bien le découvrir. C'était d'ailleurs pour ça que j'étais là.

Je faisais quelques pas à mon tour, m'éloignant de la rousse tout en observant les alentours. - Tu le sens aussi? Il y a quelque chose dans cette pièce. - Plus qu'une simple impression, un frisson, le froid mordant de la pénombre. Si les robes avaient fais leurs effets sur notre assurance, elles étaient immobiles maintenant et j'avais la sensation que peu importe ce qui avait déclenché ça, ça s'était déplacé. Ça ne s'était pas arrêté, tout était encore bien trop... bizarre pour que ce soit fini.

Mon regard était attiré par du mouvement et je le posais sur les trois autres, Hunter soutenant le clochard, qui venaient vers nous. J'esquissais un nouveau sourire et tournais la tête vers Jemma avant de reprendre mes observations. - Vivant et bien portant, t'as vraiment raté ta soirée. - Je faisais quelques pas à nouveau, observant une zone délimitée au sol sans y trouver rien de plus qu'un rouleau de scotch vidé et quelques grains de polystyrène. Insensiblement je me rapprochais du centre de la salle, vers les autres. - Y'a forcément quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [MISSION#1] The cursed exhibition   

Revenir en haut Aller en bas
 
[MISSION#1] The cursed exhibition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

UNLEASH THE DARKNESS :: Seattle :: Central City+
Sauter vers: