Partagez | 
 

 Nice to meet you M&M

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ÂGE : 21
OCCUPATION : Etudiante en médecine

AFFINITÉ : Feu
POUVOIRS : Guérison
Malaëlya peut guérir des blessures physiques mais comme elle n'a pas d'entraînement, le taux de réussite est très faible et cela se limite aux petites blessures

COULEUR RP : 00FF99
AVATAR : Zoey Deutch
CREDIT : eternal-lust
MESSAGES : 44
POINTS : 246
DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2017


MessageSujet: Nice to meet you M&M   23.04.17 19:56



Au pied d'un immeuble, on peut apercevoir une jeune femme, le nez en l'air, la bouche entrouverte. Cette position originale semble être figée dans le temps. En effet, pendant dix bonnes minutes, Malaëlya ne bouge pas d'un pouce : des pensées, beaucoup de pensées accaparent son attention…

« Je serais quand même mieux ici, j'aurais moins de trajet pour aller à la fac… mais mon appartement, mon chez-moi, j'y tiens tellement ! Si je l'abandonne, je ne le reverrais jamais ! Et si… ? Non, je ne peux pas le garder tout en en achetant un autre, je n'ai pas les moyens. Et mon frère ? Il ne pourrait pas venir habiter dans mon appartement et travailler à Seattle ? Je lui proposerai ! Mais il faudra dans tous les cas que j'abandonne ma cheminée... Cet immeuble me paraît si moderne, si sobre avec ces grandes vitres qui ne lui donnent pas de charme, il est impossible qu'il y ait une cheminée ! Comment est-ce que je vais réussir à garder le moral avec de simples bougies ? Et si jamais elles sont interdites ?!  Ca ne peut pas être possible, Mikayël m'a signalé qu'il était interdit d'allumer des bougies dans certains bâtiments… Comment faire pour être sûre qu'elles soient autorisées ? Demander… Non, il ne faut pas exagérer. Je ne demanderai pas, et je ne reviendrai pas là dessus ! Je ne vais pas fournir d'immenses efforts pour ensuite être déçue… et pour que l'on se fiche de moi. Ce n'est pas courant d'aimer le feu, d'après ce que j'ai compris. Il faut que je le cache. Ici, ils ne me connaissent pas. Ou peut-être de vue si ce sont des étudiants, mais il y a peu de chances pour que j'en croise de ma promo. Dans tous les cas, il faut absolument que je cache cette passion. Que je paraisse normale. Si je le fais, tout ira bien, on me laissera tranquille, dans mon coin. Si seulement j'arrivais à voler, je pourrais m'élever au niveaux de ces immondes vitres et regarder si il y a une cheminée dans cet appartement à vendre… Ca arrangerait tellement de choses ! Je ne veux pas contacter le vendeur pour ne pas acheter l'appartement ensuite, ça ne se fait pas. Il faut que je sache avant si il y a une cheminée… mais comment faire ? »

La jeune femme baisse la tête. Son regard accroche l'enseigne d'un petit magasin, « Rosebud Events ». Ce nom ne dit rien à Malaëlya, qui hésite. Il semblerait que des personnes soient présentes car les rideaux sont ouverts… Sans se rapprocher, la jeune femme observe attentivement le magasin : il semble petit et la porte ne semble pas être usée… avec un peu de chance, il n'y aura pas beaucoup de monde. Est-ce que ça vaut le coup d'entrer ?
« Si je me dépêche, je ne croiserais personne. Je ressors dès que j'ai vu une cheminée, car il y en aura une. » dit tout bas Malaëlya pour s'encourager elle-même.

Malgré la peur de rencontrer des personnes trop indiscrète que cela engendre, elle se décide à entrer : il faut qu'elle voit cette cheminée pour pouvoir avoir un nouvel appartement plus proche de l'université et donc pour pouvoir améliorer son confort de vie !




Malaëlya s'approche de la devanture du magasin, hésitante, en essayant de se faire discrète. Elle pousse la porte délicatement, ce qui ne l'empêche pas de faire un peu de bruit. La jeune femme n'avance pas plus, elle reste sur le pas de la porte, la tenant ouverte d'une main pour pouvoir ressortir plus rapidement, laissant l'autre pendante. Elle observe la pièce rapidement, ne pouvant s'empêcher d'admirer la décoration qui n'est pourtant pas de son style. Malaëlya préfère un environnement familial, accompagné de couleurs chaudes. « Ce n'est qu'un magasin, pas un lieu d'habitation », pense-t-elle. « Je n'aimerai pas travailler là, je plains la gérante… A moins que ce ne soit qu'une vulgaire poupée... » Malaëlya essaye de revenir à l'essentiel, de se concentrer pour ne pas tarder. Elle longe les murs du regard mais commence à se crisper ne voyant pas de cheminée. La jeune femme aperçoit une porte au fond de la pièce, intégrée au décor. « Si seulement je pouvais voir ce qu'il y a derrière » pense-t-elle !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Petite Rose
ÂGE : 31 pétales.
OCCUPATION : Excellente Wedding Planner spécialisée dans le Vintage Bohème et le Shabby Chic.

AFFINITÉ : Air
POUVOIRS : _Télépathie (La perception extra-sensorielle)
Mila est une télépathe. Son don est, pour le moment, uniquement un outil de communication. Elle peut lire les pensées d’autrui (et les fouiller) à distance, sans grande difficulté et également leur transmettre les siennes grâce à l’œil de l’Esprit (souvent traduis par un regard plus appuyé).

_Choc mental
Il s’agit d’une douleur térébrante infligée par la télépathe directement à l’esprit de l’Autre(s). Cela peut se traduire par un simple étourdissement, d’une migraine insupportable ou finir en véritable torture, paralysant la personne qui, pliant sous le supplice, peut perdre connaissance si Mila ne lâche pas sa victime. Elle n’a pas besoin de contact physique pour soumettre le choc mental. En revanche, les effets pernicieux de l’utilisation de ce pouvoir restent conséquent car la télépathe peut se voir très affaiblie (saignement de nez, vertige) jusqu’à perdre connaissance en cas extrême.


THÈME : Paint It Black, Ciara.Familiar, Agnes Obel. Sweet Dreams, Emily Browning. Burning Heart, Svrcina. Innamoramento, MF. Dopamine, Comets We Fall.


COULEUR RP : Plum (Mila) #ffcc33 (Neva)
AVATAR : Nina Dobrev
CREDIT : Neige (avatar) Sian (Signature) Pinterest. Tumblr. Code fiche JOY. Never Utopia. Libella
MESSAGES : 327
POINTS : 585
DATE D'INSCRIPTION : 12/12/2016


MessageSujet: Re: Nice to meet you M&M   26.04.17 15:34


Nice to Meet You



« Je suis désolée Christian, mais je ne pourrais pas ce soir… J’ai… J’ai un planning assez chargé cette semaine. » Mila tente de mettre le reste de ses affaires dans le coffre de sa voiture. Le téléphone coincé entre l’oreille et l’épaule. Elle n’aime pas lorsqu’on lui tient tête. Il a cette fâcheuse tendance à le faire trop souvent avec la sorcière. Des manières bien trop familières à son goût. Ils travaillent ensemble depuis des années, mais cet abruti n’a toujours pas compris qu’il ne peut pas passer devant tout le monde. Même avec un peu de bon sens, il pourrait l’assimiler et tout sera bien plus facile. Notamment les échanges stériles qu’ils ont à chaque fois qu’il décide (encore une fois) qu’il est une urgence. Hors, ce n’est pas le cas. « Mais arrête d’insister ! Tu sais que je perds patience là… j’vais raccrocher. » Ce n’est pas des paroles en l’air. La brunette est capable de mettre un terme à une communication irritable sans dire au revoir. Christian a tendance à flirter avec ces nerfs. Et c’est mauvais. Elle se recule un peu en attrapant son téléphone d’une main, et ferme le coffre de l’autre. Elle doit s’y prendre à deux fois tellement il dégueule d’affaire. Elle appuie sa hanche un instant contre sa voiture en roulant des yeux. Il persévère avec ces arguments à la con. C’est fou ça !   « …Je verrais. Mais pas cette semaine. » qu’elle répète exaspérée. Elle a du boulot par-dessus la tête la belle. Alors débloquer un créneau pour Monsieur serait juste du suicide professionnel ! Elle soupire. « Je te rappelle. Bisous. » Elle coupa court à la discussion alors que le Père Christian (oui elle embrasse le prêtre) continuait son speech dans l’espoir de la voir à l’Eglise rapidement. Utopie quand tu nous tiens !

Le téléphone à la main, la belle brune s’élance vers la petite porte qui donne accès à l’arrière de sa boutique. Mila entre et ferme à double tours. Elle n’aime pas trop savoir cette sortie en libre-service. Ses talons claquent sur le sol en parquet tout en retirant son blazer qu’elle dépose sur la chaise de son bureau. Elle soupire, déjà en retard dans l’organisation du mariage de samedi prochain. Il reste ce fichu fleuriste qui ne répond pas à ses appels. Tout était choisi… Il manquait juste l’heure de livraison. Son pc allumé, elle met ses lunettes sur le nez tout en passant une main sur sa nuque. La fatigue… Ces nuits sont courtes depuis un certain soir. Son cerveau ne cesse de bouillonner, crachant ces souvenirs comme pour lui rappeler… STOP. Elle ne veut pas continuer dans ce sens-là. Occupe-toi l'esprit ! Alors elle clique sur sa boite mail et commence à rédiger pour l’entreprise ‘La nature est fleur’ pour lui dire à quel point la nature va être belle façon Kozlek s’il continue à faire l’absent !

Professionnalisme. Perfectionniste.
Mila fait partie de ce genre de personne qui ne laisse aucun détail lui échapper, quitte à recommencer encore et encore jusqu’à atteindre la perfection. Il lui arrive d’embêter les jeunes mariés pour certaines petites choses futiles… Perfectionniste oui, maladive ! C’est limite une obsession. Ce n’est pas pour rien qu’elle est l’une des meilleures Wedding Planner de la ville et au-delà ! On lui demande conseil. Parfois ces ‘collègues’ qu’elle considère plus comme des concurrents copie cat qu’autre chose, la sollicite pour des avis et la belle s’amuse –ceux qu’elle n’aime pas, de les induire en erreur. Oui bon hein ! La concurrence est rude dernièrement, autant mettre toutes les chances de son côté et ne faire confiance à personne. Personne.  Elle s’en fiche d’être un requin. Comme dit son père, vaut mieux être celui qui croque que celui qui se fait croquer. Un brin philosophe le Bulgare ! Et il lui arrive souvent de voyager pour voir des conventions sur les mariages ou les derniers défilés pour être toujours à la pointe de la tendance. C'est une femme très occupée.

Concentrée qu’à moitié, Mila envoie son mail poivré au fleuriste lorsqu’elle entend sa porte d’entrée grincer. La petite cloche qui tinte d’habitude n’est plus à sa place. Petit soucis technique visiblement. Elle termine de fermer ses onglets lorsque les pensées de l’arrivante s’impose dans son esprit. Je n'aimerai pas travailler là, je plains la gérante… A moins que ce ne soit qu'une vulgaire poupée... …Vulgaire ?! Elle qui avait mis du temps à choisir son intérieur pour s’accorder à ses prestations venaient d’être piquée en plein orgueil. Déjà énervée par Christian, par le fleuriste, il manquerait plus qu’une potentielle cliente rajoute son grain de sel et Mila explose. Professionnalisme. Elle expira ces ondes négatives en roulant un instant ces épaules en arrière, espérant ainsi se détendre les muscles… Et la télépathe capte les intentions de la jeune femme concernant sa porte de service. De la curiosité sans nul doute, mais Mila n’aimait pas qu’on pénètre dans sa boutique juste pour satisfaire une pulsion. Du moins, avec ce genre de pensée négative ! Heureusement pour l’inconnu, la sorcière n’est pas du genre à juger les gens rapidement. Bien que légèrement froissée. Après tout, les goûts et les couleurs…

« Puis-je vous aider ? » Qu’elle demande d’une voix soutenue et courtoise en dépliant ces longues jambes. Elle se redresse de sa chaise pour faire quelques pas en direction de la jeune femme curieuse. Que cela déplaise, Mila n’est pas une poupée vulgaire. Poupée si on veut, mais élégante. Sa silhouette habillée de sa robe cintrée d’un ton moutarde souligne ces courbes sans tomber dans l’extrême. Sa chevelure brune flotte dans son dos comme une épaisse cascade de boucles soyeuses. Son maquillage frôle le naturel, avec ces lunettes sur le nez. Mila est une trentenaire belle et affirmée. Elle scrute la demoiselle sans insistance en offrant un sourire rassurant. Non, elle n’allait pas la manger. « Vous venez pour votre futur mariage mademoiselle ? Vous avez frappé à la bonne porte. » Pourquoi elle avait cette étrange impression que ce n’était pas le cas… D’habitude, ils sont deux à franchir le seuil de sa boutique…


Codage par Libella sur Graphiorum


La sérénité, je ne l'ai pas atteinte. J'ai encore trop de chaînons manquants et je crains que le doute soit mon éternel compagnon de route.
Revenir en haut Aller en bas
 
Nice to meet you M&M
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» Nice to meet you...
» Heeeeee, dude ! It's nice to meet ya again ! | Mercedes Ferrès.
» «Hello my name is... Nice to meet you.»
» Nice to meet you !

UNLEASH THE DARKNESS :: Seattle :: Central City :: Rosebud Events+
Sauter vers: