Partagez | 
 

 Survoltée [PV Jedediah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ALIAS : Samantha Allen
ÂGE : 29 ans
OCCUPATION : Chercheuse au MCPD

AFFINITÉ : Air
POUVOIRS : Électrokinésie Ça fonctionne un peu comme une batterie. Au fil du temps, j'accumule l'électricité dans mon environnement sans pouvoir le contrôler. L'électricité statique présente dans l'air, l'alimentation des appareils que je touche... tout y passe. Autant dire que mon téléphone est presque toujours HS si je n'y prends pas garde.
Comme une batterie, je peux restituer l'énergie que j'ai accumulée. Soit sous forme d'éclairs que je peux générer au bout de mes doigts, soit en me déchargeant dans un objet que je touche. Dans ces cas là, mieux vaut ne pas se trouver dans ma ligne de mire, ça peut faire du dégât. Sauf si vous êtes mon téléphone, auquel cas, ça pourra vous redonner un peu d’énergie.

THÈME : The end of the world - Skeeter Davis
COULEUR RP : #757585
AVATAR : Tuppence Middleton
CREDIT : Sevy
MESSAGES : 27
POINTS : 579
DATE D'INSCRIPTION : 22/05/2017


MessageSujet: Survoltée [PV Jedediah]   13.06.17 16:45


J’avais vu juste. Les sacrifices ont eu lieu dans l’ordre que j’avais annoncé deux jours plus tôt. Et pourtant, ça n’a pas suffi. Nous n’avons pas été capables de les empêcher. Je suis furieuse contre moi-même. Un sixième innocent est mort cette nuit à cause de mon échec. Durant les deux heures de route qui me séparent du barrage Diablo où le sacrifice a eu lieu, je ne peux pas m’empêcher de ruminer tout ça dans ma tête. Six morts et je suis toujours incapable de deviner ce que ce salopard prépare.

J’arrive la première et une fois sur place, j’ai le temps de fumer une cigarette pour essayer de calmer un peu ma colère. Je viens juste de l’écraser lorsque Coleman arrive à son tour. À voir sa tête, il manque autant de sommeil que moi. Je le salue d’un simple signe de tête et comme à chaque fois, un officier qui nous attendait nous guide à l’intérieur, vers la scène de crime.

C’est au cœur du barrage, près des machines que le malheureux jeune homme a été sacrifié. Comme à chaque fois, tout y est. Le corps suspendu au-dessus de l’autel, les offrandes, les symboles, les sept marques de sang sur les murs autour de nous. Et le lieu correspond parfaitement à l’élément concerné comme toujours. Quelle meilleure représentation de l’énergie que l’électricité. Elle est présente partout dans la pièce. Je peux la sentir bourdonner tout autour de moi.

Machinalement, je tripote le cadenas que je porte entre autres pendentifs. Je prends conscience trop tard de mon erreur. Et comme pour me donner raison, une alarme stridente retentit soudain dans toute l’installation. Je regarde autour de moi. Mon regard passe rapidement d’une direction à l’autre à la recherche d’une solution. Trop rapidement, comme les pensées qui fusent dans mon cerveau et que je n’arrive plus à suivre. Je ne peux pas rester ici, il y a trop de monde. De toute façon, le responsable du barrage est déjà en train d’expliquer qu’on doit évacuer, qu’il y a un problème de sécurité.

Je me dirige avec les autres vers la sortie. Je piétine, je ne tiens pas en place. J’ai l’impression qu’ils avancent tous au ralenti. Mais en réalité, c’est moi qui suis passée en mode hyperactif. Mes mains sont en mouvement permanent et je sens que mon cœur a des ratés dans ma poitrine. J’ai accumulé bien trop d’électricité à l’intérieur du barrage et je continue encore d’en absorber. Je dois m’éloigner pour évacuer le trop plein et vite. Mais dans cet état, je n’y arriverai pas seule. Je m’approche de Coleman.

- J’ai besoin de votre aide.

J’ai parlé assez fort pour qu’il m’entende par-dessus l’alarme mais pas trop pour qu’il soit le seul. Reste à espérer qu’il acceptera sans poser trop de questions. Pour le reste on verra plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Une seule personne m'appelle Jedediah, c'est ma mère. Pour le reste du monde c'est Coleman, ou alors Jed. Monseigneur pour les intimes.
ÂGE : Je te regarde du haut de mes 32 ans et j'ai mal au dos.
OCCUPATION : Agent du MCPD, parce que j'aime tellement me faire traiter de traître une fois de temps en temps.

AFFINITÉ : Je suis un enfant de l'ombre et je porte mes lunettes de soleil avec classe. Qu'est-ce que tu dis de ça!
POUVOIRS : Manipulation météorologie Je suis capable de commander aux éléments, d'invoquer les vents, la pluie ou le brouillard. Entre autres choses. J'évite de générer de trop grosses perturbations car je risquerais d'y rester... et aussi et surtout parce que j'ai tendance à perdre le contrôle quand ça arrive. Je prend mon pied, alors j'essaye de rester sage.

THÈME : Firewall - Les Frictions


COULEUR RP : #BD4848
AVATAR : Jake Gyllenhaal
CREDIT : Ectra
MESSAGES : 467
POINTS : 1569
DATE D'INSCRIPTION : 19/10/2016


MessageSujet: Re: Survoltée [PV Jedediah]   15.06.17 14:15

Walking down the sewers...
Ft. Melody Anderson


Le trajet avait été relativement long. Après le fiasco de la veille, j'étais clairement pas d'humeur. On avait passé la nuit à chercher, encore et encore, sentant l'heure venir et lorsqu'on nous m'avait appelé pour me dire où était le cadavre, j'avais eu envie de retourner mon bureau. On l'avait vu cette grande serre. On l'avait dans notre liste de lieux potentiels, mais on l'avait écarté. J'étais même plus certain des raisons, mais on l'avait écarté et c'était bien là que le gars était venu. Sacrifice à la lumière, dans une grande serre avec des lumières vives de croissance. Lorsqu'ils avaient découvert la scène du rituel, les employés nous avaient immédiatement appelé. Du moins un, l'autre était tombé dans les pommes.

Pour le suivant, on avait suivi les raisonnements de Allen. L'énergie serait le suivant, alors on avait mis sous surveillance toutes les zones propices alentours. Les centrales électriques, les bâtiments de city light... On avait même surveillé les gros croisements de câbles électriques en ville pour finalement recevoir un coup de téléphone au petit matin. Le rituel avait été perpétré à deux heures de route d'ici, dans l'un des barrages hydroélectriques du Skagit. Comment on aurait pu deviner ça? Et pourtant j'arrêtais pas de me dire qu'on aurait dû, et je buvais mon café en conduisant bien trop vite entre colère, frustration et épuisement. J'avais même refusé de conduire l'autre inspecteur juste parce que je voulais pas l'entendre parler.

Lorsque j'arrivais sur place, Allen était déjà là et je grognais en signe de salutation, chose à laquelle elle devait s'être habituée depuis ces quelques jours. On nous avait guidé à l'intérieur pour pouvoir observer une nouvelle scène de rituel trop identique si ce n'était un cadavre différent et le symbole élémentaire qui avait à nouveau changé. Si on avait eu à faire à un taré psychopathe, on aurait pu trouver des indices, quelque chose pour nous mettre sur la route de prochain. Un jeu malsain. Mais là non, il n'y avait que ça, que le nécessaire, et c'était pas moins inquiétant de se dire que ce type était intelligent et déterminé à atteindre son objectif. Parce qu'on ne savait pas ce qu'il était, justement.
Une chose cependant était utile: on savait désormais le dernier élément avec certitude. L'Eau. Il ne restait que celui-là et j'en aurais bien fais la réflexion à voix haute les alarmes du barrage ne s'étaient pas mises à hurler.

On nous demandait de regagner la sortie rapidement, par sécurité, et je suivais la petite foule d'officiers et d'ouvriers vers l'issue la plus proche lorsque Allen m'interpellait par dessus le son désagréable et aiguë. - « J’ai besoin de votre aide. » - Je fronçais les sourcils, remarquant enfin les tics nerveux. Les tremblements de ses mains. Le visage rougi par je ne sais quoi. Le regard trop vif pour que ce soit normal. Rien à voir avec le teint blême des égouts, cette fois c'était différent et j'allais commencer à me dire que quelque chose clochait avec cette fille. - Qu'est-ce qui se passe? - Avais-je répondu par réflexe. On arrêtait pas de marcher pour autant, on ne nous en laissait pas le luxe à vrai dire. Deux agents de la sécurité fermaient la marche et autant on aurait pu s'en débarrasser, autant ça ne semblait pas très sage. Cette évacuation n'était pas un exercice.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Samantha Allen
ÂGE : 29 ans
OCCUPATION : Chercheuse au MCPD

AFFINITÉ : Air
POUVOIRS : Électrokinésie Ça fonctionne un peu comme une batterie. Au fil du temps, j'accumule l'électricité dans mon environnement sans pouvoir le contrôler. L'électricité statique présente dans l'air, l'alimentation des appareils que je touche... tout y passe. Autant dire que mon téléphone est presque toujours HS si je n'y prends pas garde.
Comme une batterie, je peux restituer l'énergie que j'ai accumulée. Soit sous forme d'éclairs que je peux générer au bout de mes doigts, soit en me déchargeant dans un objet que je touche. Dans ces cas là, mieux vaut ne pas se trouver dans ma ligne de mire, ça peut faire du dégât. Sauf si vous êtes mon téléphone, auquel cas, ça pourra vous redonner un peu d’énergie.

THÈME : The end of the world - Skeeter Davis
COULEUR RP : #757585
AVATAR : Tuppence Middleton
CREDIT : Sevy
MESSAGES : 27
POINTS : 579
DATE D'INSCRIPTION : 22/05/2017


MessageSujet: Re: Survoltée [PV Jedediah]   15.06.17 16:58


Mais pourquoi ça leur prend aussi longtemps ? Ils n’entendent pas les alarmes tous ? N’importe qui comprendrait qu’il faut évacuer rapidement. Même s’ils ignorent que le vrai danger vient de moi.

- Qu'est-ce qui se passe ?

Je tourne rapidement la tête vers Coleman avant de reporter immédiatement mon attention sur le groupe d’officiers qui progresse trop lentement vers la sortie.

- Je vous expliquerai. Il faut faire vite.

Je parle vite. Bien plus vite qu’à mon habitude. Mais c’est encore compréhensible. Je crois. Je tripote de plus en plus nerveusement mon pendentif. Je ne dois surtout pas l’enlever tant qu’il y a encore autant de monde autour de moi. Mais je ne suis pas sure de tenir encore longtemps. Heureusement, Coleman semble se contenter de ma réponse et accepte d’un signe de tête.

Enfin nous sommes dehors. À nouveau je m’adresse à Coleman.

- Vous avez votre voiture ?

Je n’attends pas la réponse. Évidemment qu’il a sa voiture, je l’ai vu arriver avec. Déjà je m’y dirige d’un pas pressé. J’ouvre la portière côté passager. Il l’a déverrouillée.

- Je dois m’éloigner. Un endroit désert. Je ne peux pas conduire comme ça.

Mes pensées vont trop vite. J’ai du mal à les formuler de manière cohérente. Mais je crois avoir dit l’essentiel. J’espère qu’il n’aura pas peur de dépasser les limites de vitesse. À peine a-t-il mis le contact que j’ouvre ma fenêtre. Même assise, je ne tiens pas en place et mes jambes s’agitent nerveusement. Je jette des regards anxieux autour de nous. Il roule bien trop lentement !

- Et donc pourquoi on se dépêche ?!

Je crois que mon ton est presque suppliant quand je lui réponds.

- Plus vite !

Il accélère et je tourne rapidement la tête en arrière pour voir les installations du barrage s’éloigner. Soudain, une violente douleur dans la poitrine me coupe le souffle. Je ne tiendrai pas plus. Je dois descendre de la voiture.

- Stop ! Arrêtez-vous !

Il pile sur le bas-côté et la voiture n’est même pas tout à fait arrêtée que déjà j’ouvre la portière pour en sortir tel un diable hors de sa boite. Je me mets à courir, la main crispée sur mon pendentif. Je dois m’éloigner le plus possible de Coleman. Une nouvelle douleur me saisit et je tombe à genoux. Je ne peux plus attendre. D’un geste sec, j’arrache le pendentif de mon cou, libérant mon pouvoir.

Toute l’énergie que j’ai accumulée dans la centrale s’échappe alors de mon corps dans une véritable explosion. Tout mon être se retrouve entouré d’une aura électrique de laquelle partent dans toutes les directions une multitude d’éclairs meurtriers. J’ignore combien de temps ça dure. Je suis incapable de contrôler la puissance qui s’échappe de moi et je ne peux qu’attendre que ça passe. Lorsqu’enfin la dernière parcelle d’énergie se dissipe, je m’effondre sur le sol, épuisée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Une seule personne m'appelle Jedediah, c'est ma mère. Pour le reste du monde c'est Coleman, ou alors Jed. Monseigneur pour les intimes.
ÂGE : Je te regarde du haut de mes 32 ans et j'ai mal au dos.
OCCUPATION : Agent du MCPD, parce que j'aime tellement me faire traiter de traître une fois de temps en temps.

AFFINITÉ : Je suis un enfant de l'ombre et je porte mes lunettes de soleil avec classe. Qu'est-ce que tu dis de ça!
POUVOIRS : Manipulation météorologie Je suis capable de commander aux éléments, d'invoquer les vents, la pluie ou le brouillard. Entre autres choses. J'évite de générer de trop grosses perturbations car je risquerais d'y rester... et aussi et surtout parce que j'ai tendance à perdre le contrôle quand ça arrive. Je prend mon pied, alors j'essaye de rester sage.

THÈME : Firewall - Les Frictions


COULEUR RP : #BD4848
AVATAR : Jake Gyllenhaal
CREDIT : Ectra
MESSAGES : 467
POINTS : 1569
DATE D'INSCRIPTION : 19/10/2016


MessageSujet: Re: Survoltée [PV Jedediah]   15.06.17 23:15

Survoltée.
Ft. Melody Anderson


Faire vite? Pourquoi faire vite? J'étais pas rassuré par les alarmes mais j'étais pas non plus effrayé au point de partie en courant. Pourtant quelque chose la dérangeait, quelque chose d'urgent, ça semblait évident. Ce qui était moins évident c'était la raison, c'était cette chose en question. Je ne comprenais pas du tout ce qui la poussait à vouloir filer en vitesse mais je lui donnais un minimum de crédit en lui faisant signe que je la suivais. Une fois dehors on rejoignait ma voiture et je me mettais au volant. - « Je dois m’éloigner. Un endroit désert. Je ne peux pas conduire comme ça. » - Je démarrais le moteur et quittait la petite route pour rejoindre la route sur le barrage et tourner vers le nord. - Et donc, pourquoi on se dépêche?! - « Plus vite ! » - J'accélérais immédiatement, poussant le moteur et la vitesse jusqu'à sortir du barrage et remonter un peu le long du lac. Jusqu'à piler. - « Stop ! Arrêtez-vous ! »

Elle sautait de la voiture et partait en courant vers l'eau et le temps que je descende moi-même et contourne la voiture, je n'avais droit qu'au spectacle aveuglant des flashs et des éclairs. Une violente bourrasque de vent m'évitait le gros de l'électrocution mais le choc que je recevais n'était pas moins désagréable et surtout douloureux. Je parvenais néanmoins à ramper et m'abriter grâce à la voiture dont les vitres explosaient. Autour de moi je ne pouvais qu'entendre le son dérangeant de l'électricité et les voitures qui se percutaient sur la route et je me tenais la tête entre les mains en attendant impatiemment que tout ça ne s'arrête, sentant mon cœur souffrir à chaque battement après le choc de l'arc que j'avais subi.

Lorsque le calme revenait, un silence pesant s'était installé, souillé par le vent qui soufflait encore. Je parvenais à me redresser en m'appuyant à la carrosserie abîmée pour déplorer les dégâts. Des dizaines de poissons morts flottaient à la surface du lac pendant qu'un carambolage malheureux animait la route. Au delà, les arbres avaient noirci mais je ne voyais pas de flammes. Je contournais la voiture sans la lâcher et repérais Allen, effondrée au sol. - A... - La gorge sèche, je peinais à sortir les sons, mes cordes vocales comme figées. - Samantha!

Je lâchais la voiture pour me diriger vers elle, mal assuré et titubant avant de tomber à genoux et la soulever pour voir son visage. - Hey! Vous m'entendez? - Ses yeux étaient ouverts mais son regard était vide. Pourtant elle était bien vivante, ça j'en étais certain. Les larmes coulaient, son maquillage avait viré, mais elle était en état de choc et je ne pouvais rien faire pour l'en sortir. Les muscles endoloris, je la soulevais encore pour la redresser en une position assise, ou presque puisqu'elle dépendait de moi pour se tenir à peu prêt droite. D'une main j'avais saisi mon téléphone pour appeler les secours, les gens dans les voitures derrière n'allaient certainement pas bien et si Allen n'était pas blessée, j'allais certainement aller donner un coup de main pour les aider.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Samantha Allen
ÂGE : 29 ans
OCCUPATION : Chercheuse au MCPD

AFFINITÉ : Air
POUVOIRS : Électrokinésie Ça fonctionne un peu comme une batterie. Au fil du temps, j'accumule l'électricité dans mon environnement sans pouvoir le contrôler. L'électricité statique présente dans l'air, l'alimentation des appareils que je touche... tout y passe. Autant dire que mon téléphone est presque toujours HS si je n'y prends pas garde.
Comme une batterie, je peux restituer l'énergie que j'ai accumulée. Soit sous forme d'éclairs que je peux générer au bout de mes doigts, soit en me déchargeant dans un objet que je touche. Dans ces cas là, mieux vaut ne pas se trouver dans ma ligne de mire, ça peut faire du dégât. Sauf si vous êtes mon téléphone, auquel cas, ça pourra vous redonner un peu d’énergie.

THÈME : The end of the world - Skeeter Davis
COULEUR RP : #757585
AVATAR : Tuppence Middleton
CREDIT : Sevy
MESSAGES : 27
POINTS : 579
DATE D'INSCRIPTION : 22/05/2017


MessageSujet: Re: Survoltée [PV Jedediah]   16.06.17 1:10


- Samantha !

Je reconnais la voix de Coleman. Il est vivant. C’est la première information qui parvient à mon esprit. Mais je n’ai pas le temps d’en être soulagée. Il n’est pas le seul que j’entends. Je n’ai pas la force de bouger pour regarder. Il me semble que mon corps pèse une tonne. Pourtant l’épuisement n’est pas le seul responsable. J’ai peur. Je n’ose pas regarder ce que j’ai provoqué.

Je sens des mains sur mes épaules et bientôt, Coleman me redresse. Je suis comme une poupée de chiffons dans ses bras. Je me laisse faire, incapable de quoi que ce soit d’autre. J’entends l’inquiétude dans sa voix et pourtant je n’arrive pas à lui répondre. Puis mes yeux se posent sur sa cuisse. Le tissu de son pantalon est troué et les bords noircis de l’accroc ne laissent aucun doute. Je fixe la plaie que je devine en dessous. Je murmure dans un souffle.

- Je vous ai blessé…

Il me répond d’un simple grognement, comme il le fait souvent. La peur laisse la place au désespoir. L’instant d’avant, je n’osais pas regarder, à présent, j’ai besoin de savoir. Je mobilise toutes mes forces pour essayer de me redresser, de me tourner vers la route pour voir ce que j’ai fait. J’ignore pourquoi, Coleman m’en empêche. Il me retient fermement et je n’ai pas la force de lui résister. La peur me noue la gorge. Pourquoi ne veut-il pas me laisser regarder. Je lève le regard vers lui, désespérée.

- Je dois aller voir…
- Non, c'est pas une bonne idée.
- Pourquoi ?

Je tente à nouveau de me retourner malgré son avertissement.

- Parce qu'il vaut mieux vous reposer un peu, je vais voir, vous restez là.

Il me relâche et se relève pour se diriger vers la route. Je me tourne enfin pour voir ce qu’il a voulu me cacher. En plus de la voiture de Coleman dont la carrosserie et les vitres n’ont pas résisté, je peux voir trois autres voitures accidentées de là où je me trouve. J’entends des cris et des pleurs mais je ne vois pas de qui ils viennent. Je tente de me redresser mais mes jambes refusent de me porter. J’aperçois des flammes s’échapper d’une carcasse. Je porte une main à ma bouche pour étouffer mes sanglots. En vain. Je ne crois pas que je pourrai supporter d’être à nouveau responsable de la mort de quelqu’un.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Une seule personne m'appelle Jedediah, c'est ma mère. Pour le reste du monde c'est Coleman, ou alors Jed. Monseigneur pour les intimes.
ÂGE : Je te regarde du haut de mes 32 ans et j'ai mal au dos.
OCCUPATION : Agent du MCPD, parce que j'aime tellement me faire traiter de traître une fois de temps en temps.

AFFINITÉ : Je suis un enfant de l'ombre et je porte mes lunettes de soleil avec classe. Qu'est-ce que tu dis de ça!
POUVOIRS : Manipulation météorologie Je suis capable de commander aux éléments, d'invoquer les vents, la pluie ou le brouillard. Entre autres choses. J'évite de générer de trop grosses perturbations car je risquerais d'y rester... et aussi et surtout parce que j'ai tendance à perdre le contrôle quand ça arrive. Je prend mon pied, alors j'essaye de rester sage.

THÈME : Firewall - Les Frictions


COULEUR RP : #BD4848
AVATAR : Jake Gyllenhaal
CREDIT : Ectra
MESSAGES : 467
POINTS : 1569
DATE D'INSCRIPTION : 19/10/2016


MessageSujet: Re: Survoltée [PV Jedediah]   19.06.17 21:40

Survoltée.
Ft. Melody Anderson


Je m'éloignais, la laissais là en sachant pertinemment qu'elle ne resterait pas le dos tourné à ce qui se passait sur la route. Pourtant j'avais aussi conscience que je serais plus utile à ceux qui étaient immédiatement en danger, c'était le plus urgent. Alors je passais la ligne de ma voiture pour faire face aux conséquences et observais les dégâts. Quatre voitures, quatre conducteurs et heureusement aucun passagers. Je voyais des flammes et du carburant sur le bitume, deux des voitures étaient en feu et je ne pensais qu'à une chose: explosion. Ça viendrait forcément, le feu gagnait vite dans ces situations là.

Je levais les yeux vers le ciel et me concentrais pour agiter les nuages et les températures. Mon pouvoir s'étendait au dessus de nous et rapidement les nuages gonflaient et s'obscurcissaient pour devenir menaçants. On pouvait sentir une humidité évidente dans l'air et je laissais à la nature le soin de terminer mon oeuvre, sentant que le temps était pressant. Je fonçais dans le tas. L'homme le moins blessé avait réussi à sortir lui-même de sa voiture même si je voyais les quelques contusions sur son visage et qu'il se tenait le bras.

J'allais d'abord vers la voiture la plus proche et en extirpais une jeune femme inconsciente que j'allais appuyer à ma voiture, côté lac, avant d'y retourner mais cette fois une des voitures en feu. La jeune femme avait plusieurs marques de brûlures mais ne semblait pas avoir saigner, ce qui n'était pas moins inquiétant. L'homme que je sortais de cette seconde voiture était en état de choc, comme le premier, mais je notais très vite son poignet cassé et sa cuisse traversée par un morceau de métal. Heureusement, le morceau de métal était détaché du reste de la voiture aussi je le traînais dehors en sentant les premières gouttes de pluie dans mon dos, profitant de son état de choc pour ne pas avoir à l'entendre hurler de douleur, faut dire j'étais pas vraiment doux. Mais je n'en avais pas le temps. Je le menais à la jeune femme et l'homme de la première voiture qui semblait lui aussi bien loin de la réalité, à regarder le lac comme s'il allait disparaitre.

Finalement je me dirigeais vers la dernière voiture, la pluie se faisait bien plus forte et je voyais déjà les premières flammes diminuer. C'était seulement trop tard et insuffisant. A peine avais-je fais un pas dans la direction de la voiture qu'une détonation vrillait mes oreilles mais je n'en avais pas conscience. Je ne sentais seulement que l'appel d'air puis la vive chaleur et la douleur des brûlures qui dévoraient mes vêtements avant ma peau et mes chairs. J'étais projeté en arrière par la déflagration et le choc me plongeais dans une inconscience partielle, quelques minutes avant que la douleur ne me réveille en un cri étouffé. Je tremblais, signe évident que la douleur faisait passer un sale quart d'heure à mon système nerveux et si la pluie s'était faites battantes et froide, elle ne soulageait qu'un peu la chaleur que je ressentais. Au moins me faisait-elle du bien pour l'instant...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Survoltée [PV Jedediah]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Survoltée [PV Jedediah]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TROISIEME QUÊTE ⊱ les drânons survoltés
» (F/ Libre) Ebba Zingmark → Mère gardienne et survoltée

UNLEASH THE DARKNESS :: Seattle :: Abords de la ville+
Sauter vers: