Partagez | 
 

 Forgive me [PV Jedediah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ALIAS : Samantha Allen
ÂGE : 29 ans
OCCUPATION : Chercheuse au MCPD

AFFINITÉ : Air
POUVOIRS : Électrokinésie Ça fonctionne un peu comme une batterie. Au fil du temps, j'accumule l'électricité dans mon environnement sans pouvoir le contrôler. L'électricité statique présente dans l'air, l'alimentation des appareils que je touche... tout y passe. Autant dire que mon téléphone est presque toujours HS si je n'y prends pas garde.
Comme une batterie, je peux restituer l'énergie que j'ai accumulée. Soit sous forme d'éclairs que je peux générer au bout de mes doigts, soit en me déchargeant dans un objet que je touche. Dans ces cas là, mieux vaut ne pas se trouver dans ma ligne de mire, ça peut faire du dégât. Sauf si vous êtes mon téléphone, auquel cas, ça pourra vous redonner un peu d’énergie.

THÈME : The end of the world - Skeeter Davis
COULEUR RP : #757585
AVATAR : Tuppence Middleton
CREDIT : Sevy
MESSAGES : 39
POINTS : 644
DATE D'INSCRIPTION : 22/05/2017


MessageSujet: Forgive me [PV Jedediah]   20.06.17 3:01

- Mademoiselle Allen ?

Je lève le nez de l’écran de mon ordinateur et je croise le regard d’un homme en blouse blanche. Autour de son cou, il porte un masque chirurgical qu’il vient probablement de baisser pour s’adresser à moi. Je me lève, anxieuse, délaissant totalement mon ordinateur pour lui accorder toute mon attention.

- Les soins se sont bien passés, il a été conduit à sa chambre le temps que le processus de guérison soit terminé. Il dort pour l’instant mais il devrait se réveiller d’ici peu.

Je hoche la tête pour signifier que j’ai compris.

- Je peux le voir ?
- Bien sûr, suivez-moi.

Je me dépêche de rassembler mes affaires, prenant le tout en vrac dans mes bras pour ne pas faire attendre le médecin et je lui emboîte le pas. Il ne tarde pas à me faire entrer dans une chambre et prend immédiatement congé, me laissant là. Je reste quelques instants plantée debout à l’entrée de la chambre, mes affaires dans les bras sans bouger.

Coleman est étendu dans le lit devant moi. Des bandages couvrent ses bras et ses épaules là où on lui a appliqué des onguents destinés à guérir ses blessures. Le drap m’empêche de le voir mais je suppose qu’il en est de même sur le reste de son corps. Il dort comme le médecin me l’a dit mais au froncement de ses sourcils, je devine qu’il souffre malgré le sommeil.

Je finis par oser m’avancer lentement, veillant à ne pas faire de bruit. Je pose doucement mes affaires sur l’adaptable et je m’assois dans le fauteuil près du lit. J’hésite à reprendre mon ordinateur, craignant de le réveiller en reprenant mon travail. Le médecin a dit qu’il ne devrait pas tarder à se réveiller alors je décide d’attendre. Le plus silencieusement possible, j’enlève mes chaussures pour ramener mes pieds sur le fauteuil, mes bras autour de mes genoux. Immobile, j’observe Coleman. Son sommeil n’a pas l’air paisible. Dans un geste hésitant, je tends le bras pour poser délicatement ma main sur la sienne. Je ne le quitte pas des yeux, observant sa respiration. La fatigue qui pèse sur mes épaules ne tarde pas à prendre le dessus et bercée par le rythme de ses inspirations et de ses expirations, je ferme les yeux.


Dernière édition par Melody Anderson le 30.06.17 2:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Une seule personne m'appelle Jedediah, c'est ma mère. Pour le reste du monde c'est Coleman, ou alors Jed. Monseigneur pour les intimes.
ÂGE : Je te regarde du haut de mes 32 ans et j'ai mal au dos.
OCCUPATION : Agent du MCPD, parce que j'aime tellement me faire traiter de traître une fois de temps en temps.

AFFINITÉ : Je suis un enfant de l'ombre et je porte mes lunettes de soleil avec classe. Qu'est-ce que tu dis de ça!
POUVOIRS : Manipulation météorologie Je suis capable de commander aux éléments, d'invoquer les vents, la pluie ou le brouillard. Entre autres choses. J'évite de générer de trop grosses perturbations car je risquerais d'y rester... et aussi et surtout parce que j'ai tendance à perdre le contrôle quand ça arrive. Je prend mon pied, alors j'essaye de rester sage.

THÈME : Firewall - Les Frictions


COULEUR RP : #BD4848
AVATAR : Jake Gyllenhaal
CREDIT : Ectra
MESSAGES : 481
POINTS : 1637
DATE D'INSCRIPTION : 19/10/2016


MessageSujet: Re: Forgive me [PV Jedediah]   23.06.17 22:37

Forgive me.
Ft. Melody Anderson


L'était de choc est une véritable plaie pour la mémoire et la mienne n'était pas plus forte qu'une autre. Mes souvenirs remontaient jusqu'à l'explosion et puis un flou total les enveloppait. Je ne me souvenais du trajet que le son dérangeant et permanent des sirènes de l'ambulance dans lequel je me trouvais et surtout de la difficulté que j'avais à respirer mais c'est seulement une fois à l’hôpital, dans le brouhaha et l'urgence que mon esprit s'était éclairci.
C'est dans la salle de soin que j'avais repris réellement conscience de ce qui se passait et surtout que j'avais vraiment ressenti la douleur des brûlures. Seulement dans cette salle de soin, entre moi, les deux guérisseurs et les trois infirmières, que j'avais été incapable de retenir un cri. Un cri puis rien.

Chaque contact, chaque main qui touchait mes chairs à vifs me filait un frisson incroyablement désagréable. Chaque tissus arraché me tirait une larme mais chaque contact de l'onguent m'apportait une fraîcheur trop agréable avant finalement la pression des bandages. La morphine qu'on m'avait administré pour éliminer une partie de la douleur avait fais son oeuvre jusqu'à ce qu'on me demande si je voulais patienter ou accélérer la guérison et ma réponse avait été immédiate. Bien sur que oui.

Épuisé, profitant des dernières heures de morphines avant que le sortilège ne finisse de l'éliminer de mon système j'avais fini par m'endormir. Au début ça avait été calme, paisible, et puis lorsque la morphine avait disparu mon sommeil s'était fais plus agité, plus difficile. Les brûlures et la chaleur que je ressentais me filaient des sueurs froides et une nausée permanente qui ne m'ennuyait pas tant que je dormais même si lorsque j'avais ouvert les yeux, ma gorge était déjà serrée.

Mes oreilles percevaient le bip incessant de mon rythme cardiaque sur le moniteur, incessant et régulier, avant que ma main ne sente la pression et la chaleur d'une autre sur elle et que je la retire doucement. Sensation inconfortable que je préférais éviter. Mon regard, les yeux encore endormis, remontait le long du bras pour tomber sur le visage assoupi de Allen et je l'avais fixé un instant, flou, avant de me souvenir de ce qui s'était passé et de froncer les sourcils.
Que c'était-il passé justement? Jusqu'où le mensonge allait? Car j'avais beau toujours être sujet à la douleur de mes blessures, je pensais suffisamment clairement pour conclure qu'elle n'était pas aussi honnête qu'elle l'avait prétendu.

Pour autant je finissais par regarder le plafond, contrôlant ma respiration et mes nausées pour ne pas succomber, sentant mes tissus se régénérer sous les bandages en un fourmillement désagréable plutôt qu'une démangeaison insupportable.
Je devais simplement attendre, être patient quelques heures le temps que mon corps soit guéri.
Mes mains avaient glissé sur mon corps pour apprécier l'étendue des dégâts et j'avais au moins remarqué pouvoir bouger malgré les bandages, mon torse et mes avants bras ainsi que mes cuisses et un tibias, de quoi me permettre de m'asseoir sur le bord du lit, dos à Allen, sans être trop handicapé dans mes mouvements, le drap cachant les parties de mon corps à nues que la robe bleu que je portais échouait à couvrir.

Je bloquais ma respiration quelques secondes sous le coup de la douleur diffuse qui vrillait mon corps à ce mouvement et j'hésitais à me mettre sur mes pieds, détestant rester allonger là mais ayant aussi peur de crouler sous mon propre poids. Lorsque je finissais par expirer, j'entendais moi-même le tremblement dans mon souffle et la difficulté respirer correctement. Quelle merde...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Samantha Allen
ÂGE : 29 ans
OCCUPATION : Chercheuse au MCPD

AFFINITÉ : Air
POUVOIRS : Électrokinésie Ça fonctionne un peu comme une batterie. Au fil du temps, j'accumule l'électricité dans mon environnement sans pouvoir le contrôler. L'électricité statique présente dans l'air, l'alimentation des appareils que je touche... tout y passe. Autant dire que mon téléphone est presque toujours HS si je n'y prends pas garde.
Comme une batterie, je peux restituer l'énergie que j'ai accumulée. Soit sous forme d'éclairs que je peux générer au bout de mes doigts, soit en me déchargeant dans un objet que je touche. Dans ces cas là, mieux vaut ne pas se trouver dans ma ligne de mire, ça peut faire du dégât. Sauf si vous êtes mon téléphone, auquel cas, ça pourra vous redonner un peu d’énergie.

THÈME : The end of the world - Skeeter Davis
COULEUR RP : #757585
AVATAR : Tuppence Middleton
CREDIT : Sevy
MESSAGES : 39
POINTS : 644
DATE D'INSCRIPTION : 22/05/2017


MessageSujet: Re: Forgive me [PV Jedediah]   23.06.17 23:19

C’est le mouvement près de moi qui me réveille. J’ouvre les yeux pour voir Coleman assis au bord de son lit. Il me tourne le dos, il ne m’a pas vue ouvrir les yeux. Je reste sans bouger un instant. Je ne sais pas quoi dire, quoi faire. À présent qu’il est réveillé et que mon inquiétude se dissipe un peu, je prends conscience que je ne suis certainement pas la personne qu’il souhaite voir à son réveil. Pourtant le mal est fait. Je doute qu’il ne se soit pas aperçu de ma présence avant d’essayer de se lever. Je déplie mes jambes pour remettre mes chaussures et je demande timidement.

- Comment vous vous sentez ?
- Super bien, j'adore me faire exploser des voitures à la gueule de bon matin...

Sa réponse me fait l’effet d’une gifle. Il me semble qu’il vient de jeter du sel sur la plaie de ma culpabilité. Je dois faire un effort considérable pour ne pas la laisser me submerger. La gorge serrée, je ravale mes sanglots et je me lève du fauteuil attrapant ma veste.

- Je suis désolée, je n’aurais pas dû rester.

Ma voix n’est pas aussi assurée que je le voudrais mais tant pis. J’enchaine quand même, parlant vite de peur de ne pas réussir à aller au bout.

- J’ai essayé de travailler sur ce qu’on a en attendant. Vous avez tout sur l’ordinateur.

Je désigne par réflexe l’ordinateur et les dossiers que j’ai déposés sur l’adaptable en arrivant. Même s’il ne peut pas voir mon geste.

- Je ne crois pas que je pourrai continuer avec vous. Il faut que j’aille m’expliquer sur ce qui s’est passé au barrage et je…

Ma voix se brise sans que je puisse terminer ma phrase. Je regarde rapidement autour de moi pour m’assurer que je n’ai rien oublié. Mon comportement ressemble à une fuite. Non, il n’y ressemble pas, c’est une fuite. Finalement je suis soulagée que Coleman me tourne le dos, je ne suis pas sure que j’aurais été capable d’affronter son regard. Je ne suis même pas sure de pouvoir supporter le mien.

Nerveusement, je tripote le collier que j’ai remis autour de mon cou. J’ai dû faire un nœud avec la chaîne pour compenser le fermoir cassé. Une pensée me traverse l’esprit. Est-ce que tout n’aurait pas été plus simple si je l’avais gardé ? Si je n’avais pas cédé à la douleur, si je ne l’avais pas arraché de mon cou, mon cœur aurait lâché à cause du surplus d’électricité et c’est moi qui serais morte au lieu de cette femme dans sa voiture. Personne d’autre n’aurait été blessé, tout aurait été fini.


Dernière édition par Melody Anderson le 30.06.17 2:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Une seule personne m'appelle Jedediah, c'est ma mère. Pour le reste du monde c'est Coleman, ou alors Jed. Monseigneur pour les intimes.
ÂGE : Je te regarde du haut de mes 32 ans et j'ai mal au dos.
OCCUPATION : Agent du MCPD, parce que j'aime tellement me faire traiter de traître une fois de temps en temps.

AFFINITÉ : Je suis un enfant de l'ombre et je porte mes lunettes de soleil avec classe. Qu'est-ce que tu dis de ça!
POUVOIRS : Manipulation météorologie Je suis capable de commander aux éléments, d'invoquer les vents, la pluie ou le brouillard. Entre autres choses. J'évite de générer de trop grosses perturbations car je risquerais d'y rester... et aussi et surtout parce que j'ai tendance à perdre le contrôle quand ça arrive. Je prend mon pied, alors j'essaye de rester sage.

THÈME : Firewall - Les Frictions


COULEUR RP : #BD4848
AVATAR : Jake Gyllenhaal
CREDIT : Ectra
MESSAGES : 481
POINTS : 1637
DATE D'INSCRIPTION : 19/10/2016


MessageSujet: Re: Forgive me [PV Jedediah]   24.06.17 15:06

Forgive me.
Ft. Melody Anderson


On était vraisemblablement en fin d'après-midi mais sa voix sonnait comme si je venais de me réveiller d'une longue nuit: agressive et insupportable. Je levais un bras pour le passer sur mon visage et sentir la rugosité des cicatrices qui continuaient doucement de se résorber. Il n'y avait aucun bandage mais je sentais sous mes doigts l'onguent collant qui faisait son travail.

« Je suis désolée, je n’aurais pas dû rester. » - Mon soupir n'avait rien de discret, autant que la douleur qui avait vrillé ma cage thoracique. Le sortilège empêchait toute prise d'anti-douleurs et même si c'était le prix pour guérir plus vite... Bordel qu'est-ce que j'en chiais. Elle me disait avoir continué de travailler sur l'affaire pendant tout ce temps et la seule chose que je me disais c'est que c'était elle la responsable et elle n'avait rien, contrairement à moi qui avait fini là, dans ce lit d’hôpital, avec des brûlures au troisième degrés.

« Je ne crois pas que je pourrai continuer avec vous. Il faut que j’aille m’expliquer sur ce qui s’est passé au barrage et je… » - J'entendais sa voix se briser et mon regard se rivait sur elle. Ni surpris. Ni gêné. Ni compatissant. - C'est moi la victime dans l'histoire, c'est à moi de pleurer. Tu m'vois pleurer? Non. - L'adrénaline d'une colère sourde donnait à mes jambes les forces nécessaires à soutenir mon poids et je me levais doucement, montrant tout de même quelques signes de faiblesses que je compensais en restant agrippé au montant du lit.

Je tournais un regard vers l'ordinateur et les dossiers avant de revenir à elle. Il n'y avait pas une once de compréhension dans ce regard, pas de pardon, pas de pitié non plus. - Les explications viendront plus tard, on a une affaire en cours et on a pas le temps de s'attarder sur autre chose. - Et je comptais bien les obtenir ces explications. Hors de question de laisser passer ça. Je voulais savoir, je voulais comprendre et le cas échéant je voulais pouvoir gueuler. J'avais trop mal pour oublier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Samantha Allen
ÂGE : 29 ans
OCCUPATION : Chercheuse au MCPD

AFFINITÉ : Air
POUVOIRS : Électrokinésie Ça fonctionne un peu comme une batterie. Au fil du temps, j'accumule l'électricité dans mon environnement sans pouvoir le contrôler. L'électricité statique présente dans l'air, l'alimentation des appareils que je touche... tout y passe. Autant dire que mon téléphone est presque toujours HS si je n'y prends pas garde.
Comme une batterie, je peux restituer l'énergie que j'ai accumulée. Soit sous forme d'éclairs que je peux générer au bout de mes doigts, soit en me déchargeant dans un objet que je touche. Dans ces cas là, mieux vaut ne pas se trouver dans ma ligne de mire, ça peut faire du dégât. Sauf si vous êtes mon téléphone, auquel cas, ça pourra vous redonner un peu d’énergie.

THÈME : The end of the world - Skeeter Davis
COULEUR RP : #757585
AVATAR : Tuppence Middleton
CREDIT : Sevy
MESSAGES : 39
POINTS : 644
DATE D'INSCRIPTION : 22/05/2017


MessageSujet: Re: Forgive me [PV Jedediah]   25.06.17 1:33

Je pensais ne pas pouvoir soutenir son regard et pourtant, je ne le quitte pas des yeux. Je reste là, immobile devant le fauteuil avec ma veste sur le bras. Sa colère est légitime et je n’essaie même pas de me défendre ou de me trouver une quelconque excuse. Je ne bronche pas non plus lorsqu’il m’ordonne de rester pour l’aider à travailler sur notre affaire. En fait, la violence de sa réaction m’aide un peu à remettre mes idées en place. Coleman a raison, le temps presse et si je peux encore l’aider sur cette enquête, je lui dois bien ça. Je m’efforce de me reprendre et je repose ma veste sur l’accoudoir du fauteuil avant de demander.

- Par où vous voulez commencer ?
- Par ce qu'il y a de nouveau depuis ce matin.

Je fais un pas vers l’ordinateur pour l’allumer et je tourne l’écran vers lui. Pendant que les médecins s’occupaient de lui, j’ai pu me faire apporter les principaux dossiers qu’on avait pour essayer de perdre le moins de temps possible. J’étais épuisée et je n’arrivais pas à faire abstraction de mon inquiétude pour me concentrer tout à fait, mais j’avais besoin de m’occuper l’esprit. Et puis je crois avoir appris une chose sur Coleman durant ces quelques jours à travailler ensemble. Je me doutais qu’il ne lâcherait pas le morceau et voudrait s’y remettre aussi vite que possible. Alors j’ai essayé de lui avancer un peu le travail. Une maigre compensation à côté de ce qu’il a subi à cause de moi.

- Pas grand-chose en fait. La seule chose dont on est sûr maintenant, c’est qu’il ne reste plus que l’eau. J’ai essayé d’établir une liste des endroits où ça pourrait se passer mais c’est pas ça qui manque.

Tout en parlant, je cherche le cordon d’alimentation pour brancher l’ordinateur. J’ai beau l’avoir laissé branché tout le temps que je l’ai utilisé, la batterie est déjà presque à plat. J’ai sans doute dû le décharger quand je l’avais dans les bras pour venir jusqu’ici.


Dernière édition par Melody Anderson le 30.06.17 2:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Une seule personne m'appelle Jedediah, c'est ma mère. Pour le reste du monde c'est Coleman, ou alors Jed. Monseigneur pour les intimes.
ÂGE : Je te regarde du haut de mes 32 ans et j'ai mal au dos.
OCCUPATION : Agent du MCPD, parce que j'aime tellement me faire traiter de traître une fois de temps en temps.

AFFINITÉ : Je suis un enfant de l'ombre et je porte mes lunettes de soleil avec classe. Qu'est-ce que tu dis de ça!
POUVOIRS : Manipulation météorologie Je suis capable de commander aux éléments, d'invoquer les vents, la pluie ou le brouillard. Entre autres choses. J'évite de générer de trop grosses perturbations car je risquerais d'y rester... et aussi et surtout parce que j'ai tendance à perdre le contrôle quand ça arrive. Je prend mon pied, alors j'essaye de rester sage.

THÈME : Firewall - Les Frictions


COULEUR RP : #BD4848
AVATAR : Jake Gyllenhaal
CREDIT : Ectra
MESSAGES : 481
POINTS : 1637
DATE D'INSCRIPTION : 19/10/2016


MessageSujet: Re: Forgive me [PV Jedediah]   25.06.17 1:51

Forgive me.
Ft. Melody Anderson


Ouais... - Des points d'eau à proximité il y en avait des dizaines et lorsqu'elle tournait l'ordinateur vers moi je revenais vers le lit. Mon regard parcourait l'écran et finalement je m'asseyais au milieu du lit, tirais le drap sur mes jambes puis prenais le portable sur mes genoux. Je faisais défiler les quelques informations. - Je miserais sur Elliot bay. Le premier rituel s'est fait dans une zone isolée en forêt mais plus le temps a passé et plus il s'est exposé. Des lieux publics, plus grands et importants. Il y a un crescendo évident et je trouverais pas très logique de revenir à un petit point d'eau isolé alors qu'il peut profiter de la baie pour finir en beauté.

J'ouvrais le navigateur et me connectais à ma messagerie en ligne. Les joies du wifi dans les hôpitaux. Si de nouvelles informations étaient arrivées, elles seraient forcément là. - Soit ses rituels le demandent, soit il s'est lancé un défi personnel, soit il devient de plus en plus imprudent... T'avais vu ça? - Je parcourais le texte que j'avais sous les yeux. Il s'agissait d'un mail plutôt long relatant la découverte d'une scène rituelle en dehors de la ville.

J'avais aussitôt froncé les sourcils en lisant tout ça. Photos, description, tout décrivait l'une de nos scènes et pourtant nous n'avions pas visité celle-là. Il s'agissait d'une scène découvertes dans le clocher de l'église d'une petite ville proche. Un jeune homme, la même organisation, les mêmes lignes, les mêmes symboles sinon un différent. Un que je n'avais jamais vu. Je tournais l'ordinateur pour qu'elle puisse voir. - Ça date d'un jour avant qu'on trouve le rituel dans la foret. - Ils ne précisaient pas pourquoi cette information n'avait pas été relayée plus tôt mais je comptais bien le découvrir.

Je me laissais aller en arrière, le dos contre l'oreiller, assis les jambes tendues pendant qu'elle prenait connaissance du mail. - J'ai jamais vu ce symbole. J'aurais bien cru à une imitation mais c'est arrivé avant, la veille, alors je sais pas...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Samantha Allen
ÂGE : 29 ans
OCCUPATION : Chercheuse au MCPD

AFFINITÉ : Air
POUVOIRS : Électrokinésie Ça fonctionne un peu comme une batterie. Au fil du temps, j'accumule l'électricité dans mon environnement sans pouvoir le contrôler. L'électricité statique présente dans l'air, l'alimentation des appareils que je touche... tout y passe. Autant dire que mon téléphone est presque toujours HS si je n'y prends pas garde.
Comme une batterie, je peux restituer l'énergie que j'ai accumulée. Soit sous forme d'éclairs que je peux générer au bout de mes doigts, soit en me déchargeant dans un objet que je touche. Dans ces cas là, mieux vaut ne pas se trouver dans ma ligne de mire, ça peut faire du dégât. Sauf si vous êtes mon téléphone, auquel cas, ça pourra vous redonner un peu d’énergie.

THÈME : The end of the world - Skeeter Davis
COULEUR RP : #757585
AVATAR : Tuppence Middleton
CREDIT : Sevy
MESSAGES : 39
POINTS : 644
DATE D'INSCRIPTION : 22/05/2017


MessageSujet: Re: Forgive me [PV Jedediah]   25.06.17 2:32

Je reprends l’ordinateur sur l’adaptable pour lire le message dont parle Coleman. J’avoue que je n’ai pas pensé à consulter mes mails. Mon téléphone à complètement grillé et je n’ai pas pensé à les consulter en ligne quand j’ai récupéré l’ordinateur. Je lis rapidement le texte et observe surtout longuement les photos en pièce jointe. En particulier celles qui montrent les symboles présents sur l’autel. Je secoue la tête, les yeux rivés sur l’écran.

- Je ne comprends pas, ça n’a pas de sens…

J’ai beau fouiller dans ma mémoire, regarder les photos sous tous les angles, je ne parviens pas à trouver la signification de ce symbole. Pourtant, après le premier rituel, je me suis assurée de me replonger dans leur origine pour être prête à toute éventualité. Alors pourquoi celui-ci m’est inconnu ? Coleman reprend l’ordinateur vers lui, me coupant dans ma réflexion.

- Peu importe, jusque-là tes théories se sont vérifiées donc on va poursuivre sur cette piste. On a rien d'autre de toute façon.
- Et pour la baie, qu’est-ce qu’on fait ? Tu as une idée ?

Tout en tapant sur le clavier, il explique.

- Je suis en train d'envoyer la demande pour mettre toute la zone sous surveillance. On peut pas couvrir tous les marais et les forêts, mais entre les garde-côtes et les hommes au sol, on peut couvrir la baie.

Je hoche la tête. Reste à espérer qu’on ait vu juste cette fois. Dans le cas contraire, je n’ai aucune idée de la prochaine étape.

- On ne sait toujours pas pourquoi il fait tout ça. Si on ne l’arrête pas ce soir, il ne nous restera plus qu’à attendre que ça nous tombe dessus demain…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Forgive me [PV Jedediah]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Forgive me [PV Jedediah]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Calls on U.S., IMF to forgive debt
» please, please forgive me, cléa.
» LILY-ROSE ► never forget. never forgive.
» Please, forgive me ♣ Ambre
» World Bank won't forgive Haiti debt

UNLEASH THE DARKNESS :: Seattle :: West Seattle :: Highline medical center+
Sauter vers: