Partagez | 
 

 [MINI EVENT] Let the pumpkin laugh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Maître du jeu
MESSAGES : 193
POINTS : 140
DATE D'INSCRIPTION : 13/10/2016


MessageSujet: [MINI EVENT] Let the pumpkin laugh   31.10.16 21:37

Let the pumpkin laugh.


Oyez, oyez! A l'occasion d'Halloween, notre foire itinérante s'établira dans votre bonne ville de Seattle! Attractions, jeux et frayeurs! La foire ouvrira ses portes le 31 Octobre à la nuit tombée, dans Puget park. Trouvez nous!

C'est l'annonce que toute la ville avait pu entendre durant les jours précédents le 31 Octobre. Des voitures avec des hauts-parleurs au début, puis l'information avait été relayée par les médias de la ville, bref, tout le monde était au courant.

Une foire itinérante dans les bois pour Hallowen? Qui résisterait? Si aucun lieu précis n'avait été donné, il n'y avait qu'à suivre la musique et les sons pour trouver l'entrée. Une grand passage de citrouille faisait office de portail et leur rire était incessant. Une fois ce portail passé et l'entrée payée, vous avez accès à l'entièreté de la foire.

Les bois ont été totalement aménagés et décorés pour l'occasion avec des centaines de citrouilles-lanternes. Il y a des jeux, quelques attractions, un sentier effrayant et même deux petites maisons hantées. Des figurants par dizaines sont là, déguisés, pour vous effrayer et vous divertir mais ils ne sont pas seuls à être déguisés. Nombre des visiteurs le sont également. Des squelettes, des zombies, des sorcières, des fantômes et d'autres plus gores encore.

Mangez, buvez, amusez vous! Vivez la nuit des morts! Et surtout, let the pumpkin laugh!


Ok les gens, parlons peu, parlons bien. Ceci est le mini event d'Halloween. Petit sujet pour marquer le coup et profiter d'un rp tous ensemble.

Pour ce sujet seulement, le minimum de mots demandé tombe à 200 mots afin de gagner en fluidité et d'avancer rapidement.

Pas d'ordre de passage, postez comme vous voulez, venez comme vous êtes et surtout amusez vous! Superman
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : “Black Dog” sur la scène musicale. Pour le reste, vous vous débrouillez, mais il n'est plus vraiment friand de surnoms.
ÂGE : 38 ans
OCCUPATION : Musicien et agent du MCPD depuis neuf mois.

AFFINITÉ : Lumière
POUVOIRS : Il a un pouvoir de médiumnité qui lui permet de sonder les énergies spirituelles environnantes, voir et communiquer avec les esprits. Il est frappé par des visions aléatoires qui retracent de près ou de loin l'origine de certaines énergies. À trop forcer sur son pouvoir (notamment en ce qui concerne la communication "ouverte" avec les esprits), Abel a perdu progressivement de son acuité visuelle et ça ne va pas en s'arrangeant.

De plus, il est capable d’absorber l’énergie spirituelle d’un tiers (vivant ou non) afin de bénéficier de certains atouts : renforcement généralisé (n’excédant pas 10mn après le siphon d’âme), rétablissement de son essence vitale et gain de souvenirs. Abel peut également affaiblir un vivant sans le toucher, mais pour une conversion directe de l’énergie engrangée, un contact physique sera obligatoire. À savoir que cette activité n’est pas sans risques, des effets néfastes plus ou moins lourds sont notables en fonction de la quantité et de la force de l’âme en voie d’assimilation.

THÈME : Zack Hemsey, The Way † Santa Esmeralda, Don't Let Me Be Misunderstood † Radiohead, Burn The Witch † Tamer, Beautiful Crime † Lorne Balfe, What Came Before


COULEUR RP : steelblue
AVATAR : Hugh Dancy
CREDIT : neige (av) + sian (code sign)
MESSAGES : 361
POINTS : 956
DATE D'INSCRIPTION : 23/10/2016


MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Let the pumpkin laugh   09.11.16 13:17

Let the pumpkin laugh !
MINI-EVENT


Halloween.
Il n’aime pas Halloween…

Si cela fait bien rire la plupart des gens, qui festoient et se parent de déguisements en réclamant des friandises et jouant de farces, ce n’est pas vraiment le cas d’Abel qui voit durant cette phase l’opportunité pour certains esprits malveillants de se glisser au-delà de leur royaume respectif.

Pourtant, s’il est là ce soir, ce n’est pas vraiment pour surveiller une quelconque activité surnaturelle. Samain est connu pour en avoir lorsque le voile s’effrite.

À dire vrai il vient de sortir d’un concert. Non pas en tant que spectateur, il était à la place d’interprète et guitariste, comme avant l’accident. Reprendre du poil de la bête, c’est ce qu’il tente de faire et les autres membres du groupe sont plutôt encourageants sur la question. Selon eux, il n’a rien perdu. Mais ils mentent un peu… il a perdu quelque chose d’essentiel et qui savait réchauffer les cœurs : son sourire ; aujourd’hui raréfié mais non moins résistant.

Ils savent qu’il n’est pas prompt à sortir en dehors de ce cadre-là, plus maintenant. C’est pour ça qu’ils ont prit l’initiative de lui payer la place et l’emmener ici. Est-il heureux ? Pas vraiment. Mais l’attention qu’on lui porte n’est pas des moindres, et s’en plaindre serait assez mal venu.
Cela fait quelques minutes qu’ils marchent - il a gardé la torche de son téléphone allumée, les ténèbres le dérangent - et malgré la petite douche qu’ils avaient pu s’octroyer, les boucles ébène du musicien étaient encore humides. Un coup à attraper la mort, semble t-il… alors qu’il s’était arrêté pour regarder les quelques structures qui avaient été installées pour l’occasion, un des figurants en profita pour passer derrière lui et tenter de l’effrayer.

Abel réagit mal. Très mal. Lui d’ordinaire calme redevient celui qu’il avait été : furieusement instable. « Putain, j’ai passé l’âge pour ce genre de conneries ! Vire de là ! », ce qui ne manqua pas de faire rire son bassiste qui était littéralement plié en deux à cette réplique. Le batteur l’était aussi, il lui tapota l’épaule en relançant à nouveau un ricanement qui était dû à la réaction exaspérée du figurant - qui finit par disparaître comme il était venu. « C’est toi qui vas faire peur aux gosses si tu continues ! », ricana l’un. Abel inspire doucement, agacé. « Parce que s’en était un en plus ? » Non, bien sûr que non. Mais ça aurait été très drôle quand même. Plus que ça ne l’était déjà.
En plus de ça, il ne voit pas tout correctement, ses lunettes sont cachées dans l’étui à guitare qu’il portait sur le dos. Il y a des esprits qui rôdent. Beaucoup. « Tiens, prends ça, ça va te calmer. », fis Jimmy en lui refilant un gobelet. Le libanais huma rapidement le contenu après s’en être emparé. « Qu’est-ce que c’est ? » « Pour l’amour de Dieu, tais-toi et goûte ! »

Ça ne l’inspirait pas. Mais il en prit une petite gorgée.
Et c’était foutrement alcoolisé…


Tu seras abaissée, ta parole viendra de terre, Et les sons en seront étouffés par la poussière; Ta voix sortira de terre comme celle d'un spectre, Et c'est de la poussière que tu murmureras tes discours. (Isaiah 29:4)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Hunty ? Huny ? Titi ? terter ? Non en fait Hunter ça ne se surnomme visiblement pas !
ÂGE : 25 ans
OCCUPATION : MCPD

THÈME : Soldier - Fleurie
Step by step, heart to heart, left right left We all fall down like toy soldiers

AVATAR : Alexander Ludwig
CREDIT : © BALACLAVA
MESSAGES : 250
POINTS : 337
DATE D'INSCRIPTION : 28/11/2016


MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Let the pumpkin laugh   28.11.16 19:43



Lorsque les monstres sortent
« Hunter, on aura besoin de toi ce soir. »

Le jeune homme, qui avait la tête plongée dans son tapis de course, leva les yeux pour regarder son supérieur. Qu’y avait-il de si important ce soir pour qu’il doive travailler de nuit ? Ses yeux glissèrent sur la date du jour : 31 Octobre, c’était donc Halloween. N’ayant jamais fêté ce jour particulier, Hunter n’arrivait pas à comprendre l’engouement des gens pour les déguisements et les sucreries qu’ils venaient chercher. A quoi bon se déguiser ?  Après y avoir réfléchit quelques minutes, il comprit que cela permettait aux gens de devenir, l’espace de quelques heures, n’importe qui. C’était donc pour cela que la sécurité était renforcée cette nuit.

Le jeune blond sortit de la douche après avoir terminé son entraînement musculaire. C’était calme ces derniers jours et la confiance accordée au petit nouveau était au plus bas. En gros, Hunter commençait à s’ennuyer. Il vêtit sa blouse à l’effigie du MCPD sans aucun remords, il n’en avait jamais eu, pas une seule fois ; et il rejoignit son acolyte du soir qui, comparé à Jenkins, était un vrai luron.

Souriant, il salua son coéquipier d’une voix enjouée puis commença à parler de l’opportunité de cette nuit, des enfants qui s’amusaient et blablabla et blablabla. L’avantage avec ce genre de personne est qu’on n’a rien à ajouter, et c’est exactement ce qui convenait à l’ex-militaire. Il hochait la tête de temps en temps tout en écoutant ce que son partenaire avait à dire.

Finalement, ils arrivèrent sur la place. Deux collègues leur expliquèrent rapidement les tenants et aboutissants de la vigilance mais en gros ils devaient vérifier qu’il n’y ait pas de dérapage au niveau des sorciers et sorcières et pas d’incantation pour faire revivre les morts, surtout. Un regard noir sortit des yeux de Hunter envers ses supérieurs alors qu’il pensait : « Que fait-on si les sorcières nous attaquent ? On ne fait pas le poids les gars, vous avez remarqué ou vous êtes tous fous ? ». A la place, il se tut et garda ses distances.

« Bon, Jenkins, on va faire une ronde ? Tu pars à droite et moi à gauche. »

Il acquiesça de la tête doucement et commença à marcher. L’alcool sentait à plein nez et l’envie de boire un coup ne lui manquait pas. Mais il était en devoir et ne pouvait s’abandonner. Si ? Non, il devait surveiller ces gens qui faisaient la fête. Oh il s’agissait après tout que de gamins, ce n’était pas important ? Non il lui fallait rester et être maître de lui. Il soupira et alluma une cigarette, la nicotine l’aiderait à éviter la tentation de l’alcool, certainement.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Une seule personne m'appelle Jedediah, c'est ma mère. Pour le reste du monde c'est Coleman, ou alors Jed. Monseigneur pour les intimes.
ÂGE : Je te regarde du haut de mes 32 ans et j'ai mal au dos.
OCCUPATION : Agent du MCPD, parce que j'aime tellement me faire traiter de traître une fois de temps en temps.

AFFINITÉ : Je suis un enfant de l'ombre et je porte mes lunettes de soleil avec classe. Qu'est-ce que tu dis de ça!
POUVOIRS : Manipulation météorologie Je suis capable de commander aux éléments, d'invoquer les vents, la pluie ou le brouillard. Entre autres choses. J'évite de générer de trop grosses perturbations car je risquerais d'y rester... et aussi et surtout parce que j'ai tendance à perdre le contrôle quand ça arrive. Je prend mon pied, alors j'essaye de rester sage.

THÈME : Firewall - Les Frictions


COULEUR RP : #BD4848
AVATAR : Jake Gyllenhaal
CREDIT : Ectra
MESSAGES : 467
POINTS : 1569
DATE D'INSCRIPTION : 19/10/2016


MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Let the pumpkin laugh   28.11.16 22:05

Let the pumpkin laugh.
Mini event Halloween


J'avais jamais été un grand fan de déguisement, mais j'avais toujours été un grand fan de bonbons. Enfin, avant. On avait toujours fêté Halloween, même si ce n'était jamais grand chose, même si mon costume n'était jamais vraiment parfait. C'était le genre de chose que ma mère tenait à faire. A l'époque je n'en avais pas conscience mais maintenant je sais qu'elle trouvait toujours le moyen de faire ce genre de choses pour que je ne me sente pas différent, pour que j'ai une enfance normale.

Depuis j'avais grandi, je mangeais bien moins de bonbons et je ne me déguisais plus du tout, ou alors en vampire sexy mais seulement si j'ai une infirmière sexy avec moi. Néanmoins j'aimais toujours me balader ce soir-là et voir les enfants courir de porte en porte, j'aimais bien cette ambiance.

C'est tout naturellement du coup que je prenais le chemin de Puget park à la tombée de la nuit. C'était l'occasion de cuver ma bière en public sans être emmerdé. Le MCPD et la police avait été déployé dans la fête pour s'assurer qu'aucun débordement n'arrive mais je n'étais pas de ceux-là. Ça ne m’empêchait pas de garder l’œil ouvert pour autant, déformation professionnelle.

Un gobelet en plastique tout juste entamé de bière, je marchais tranquillement parmi les fêtards. Peu d'enfants, surtout des adolescents et des gens majeurs. J'ignorais volontairement l'âge des gens qui je voyais avec un verre à la main, qu'ils s'amusent du moment qu'ils ne faisaient pas de conneries. Mon regard parcourait la foule et je cherchais mon chemin vers le sentier effrayant lorsqu'il se posait sur une tête blonde familière.

Je me frayais un chemin dans la foule et me rapprochais du jeune homme. - Hunter! - Lui en revanche, il portait le blouson noir estampillé MCPD alors je supposais à raison qu'il faisait une ronde. - Ça se passe bien? - Et parce que j'étais sympa comme type... - Tu sais, si tu prends un verre, moi je dirais rien à personne. - Bah quoi, je l'aimais bien moi ce petit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : “Black Dog” sur la scène musicale. Pour le reste, vous vous débrouillez, mais il n'est plus vraiment friand de surnoms.
ÂGE : 38 ans
OCCUPATION : Musicien et agent du MCPD depuis neuf mois.

AFFINITÉ : Lumière
POUVOIRS : Il a un pouvoir de médiumnité qui lui permet de sonder les énergies spirituelles environnantes, voir et communiquer avec les esprits. Il est frappé par des visions aléatoires qui retracent de près ou de loin l'origine de certaines énergies. À trop forcer sur son pouvoir (notamment en ce qui concerne la communication "ouverte" avec les esprits), Abel a perdu progressivement de son acuité visuelle et ça ne va pas en s'arrangeant.

De plus, il est capable d’absorber l’énergie spirituelle d’un tiers (vivant ou non) afin de bénéficier de certains atouts : renforcement généralisé (n’excédant pas 10mn après le siphon d’âme), rétablissement de son essence vitale et gain de souvenirs. Abel peut également affaiblir un vivant sans le toucher, mais pour une conversion directe de l’énergie engrangée, un contact physique sera obligatoire. À savoir que cette activité n’est pas sans risques, des effets néfastes plus ou moins lourds sont notables en fonction de la quantité et de la force de l’âme en voie d’assimilation.

THÈME : Zack Hemsey, The Way † Santa Esmeralda, Don't Let Me Be Misunderstood † Radiohead, Burn The Witch † Tamer, Beautiful Crime † Lorne Balfe, What Came Before


COULEUR RP : steelblue
AVATAR : Hugh Dancy
CREDIT : neige (av) + sian (code sign)
MESSAGES : 361
POINTS : 956
DATE D'INSCRIPTION : 23/10/2016


MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Let the pumpkin laugh   30.11.16 18:13

Let the pumpkin laugh !
MINI-EVENT

Abel n’était pas d’ici, quant bien même il s’était assimilé à sa manière et surtout, depuis de nombreuses années. Mais ce pays était un foyer d’immigration et il fut un temps où peut importait vraiment les terres que vous aviez « fuies » : vous étiez un enfant des Etats-Unis d’Amérique.
Certains us et coutumes n’en étaient pas moins difficiles à appréhender de son côté, même si cette nuit d’Halloween prenait une place importante dans le cœur de bon nombre d’américains. À la différence que la communauté sorcière considérait autrement ce jour, ce qui n’était pas tant différent d’Abel qui avait - malheureusement - un lien étroit avec les manifestations qui pouvaient s’opérer durant cette période.

Il a prit une seconde gorgée de la boisson. Il tire toujours la même tronche, à savoir une légère grimace non moins teintée de dégoût. « Qu’est-ce qu’ils ont foutu là-dedans ? », demanda t-il à Jimmy qui était pourtant ravi qu’il se soit ‘calmé’ comme il l’avait souhaité. En soi, ce n’était pas trop difficile à ce stade, ils avaient passé une soirée et pas des plus reposantes. Les deux hommes qui l’accompagnent lui emboîtent le pas - en fait, Luke est déjà en train de grignoter des sucreries un peu plus loin dans l’allée - et Abel lâche un soupir afin d’évacuer la tension qui lui restait d’accumulée. Il ne voulait pas être emmerdé ce soir… vraiment… « Je sais pas, mais ça passe bien. » « Hm… » Pas convaincu. Ils sont en train de marcher mais le libanais et musicien est happé par une sensation étrange. Une sensation qu’il aurait aimé réprimer mais qui s’était imposée d’elle-même. Il relève un peu le nez, laisse échapper un souffle un peu plus court alors que ses yeux clairs brassent les lieux. Cherchent la lumière, trouvent à défaut une silhouette qu’il (re)connaît après avoir plissé un peu les yeux… étudié la silhouette pour y repêcher un souvenir qui s’y raccrochait.

Coleman.

Il vient tout juste d’attraper quelqu’un au vol et c’est un agent du MCPD qui est visiblement en pleine patrouille. Ne pas les déranger, et inversement. Pourtant il sent que quelque chose cloche et ça n’a rien à voir avec ce duo-là. Est-ce que s’il ne le disait pas, ça allait lui retomber dessus ? Certainement. Sauf qu’il n’était pas là comme agent, le bleu qu’il était n’était même pas habilité à faire des rondes. Il était plus un consultant qu’autre chose, bien qu’il soit inscrit dans une équipe bien définie.
Abel a toujours sa guitare sur le dos et déambule, se rapproche des deux personnes malgré lui. Jimmy comme Luke ne semblaient pas vouloir prendre un autre itinéraire et il n’avait aucune envie de les perdre dans l’opération. « On est ici pour quoi déjà ? », demanda t-il à tout hasard, l’air un peu blasé. Il faisait trop sombre et la luminosité environnante ne lui suffisait pas vraiment. « C’est un bon prétexte pour s’empiffrer et se changer les idées… allez, profite ! » S’empiffrer… il fut un temps où il avait un sacré appétit, mais ça c’était avant. Paradoxalement, ça avait un lien avec sa consommation de stupéfiants. L’homme lui tapote l’épaule gentiment et malgré l’inquiétude naissante chez l’oriental, ce dernier lui cède un sourire léger. « Tu penses trop, Abel. » qu’il lui dit d’une voix portante, lui propose à bouffer. Ils viennent de passer pas loin du duo du MCPD, qu’il a pourtant essayé de fuir - à commencer par le regard. Son sourire se fane un peu. Continue de siroter son breuvage alcoolisé pour cacher avec subtilité ce détail. Il a raison, mais il ne sait pas faire autrement. Et il doute qu’il puisse parvenir à un véritable changement dans ce domaine. « Oups. S’cusez ! J’ai rien renversé au moins ? », fait  alors Luke à la personne qu’il venait malencontreusement de bousculer en voulant faire demi-tour. Y a du monde, beaucoup même, ça aurait pu arriver à n’importe qui. Mais fallait que ça tombe sur lui et surtout, sur le cul de Coleman.
Et au vu de la distance qui les séparait, même Abel n’avait pas besoin de plisser des yeux pour discerner les traits de l’agent… ni de celui qui l’accompagnait d’ailleurs. Bon ben du coup… un certain « Bonsoir, » ne fut pas de trop envers le duo.


Tu seras abaissée, ta parole viendra de terre, Et les sons en seront étouffés par la poussière; Ta voix sortira de terre comme celle d'un spectre, Et c'est de la poussière que tu murmureras tes discours. (Isaiah 29:4)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Hunty ? Huny ? Titi ? terter ? Non en fait Hunter ça ne se surnomme visiblement pas !
ÂGE : 25 ans
OCCUPATION : MCPD

THÈME : Soldier - Fleurie
Step by step, heart to heart, left right left We all fall down like toy soldiers

AVATAR : Alexander Ludwig
CREDIT : © BALACLAVA
MESSAGES : 250
POINTS : 337
DATE D'INSCRIPTION : 28/11/2016


MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Let the pumpkin laugh   13.12.16 14:52



Lorsque les monstres sortent
« Hunter»

Le jeune homme blond redressa la tête lorsqu’il entendit son prénom et regarda autour de lui jusqu’à ce que ses petits yeux ne rencontrent ceux de Jedediah. L’homme d’une trentaine d’années avait été le premier à accueillir Hunter au sein du MCPD. L’homme brun avait été un appui de taille pour Hunter qui avait pu compter sur lui les premiers mois de travail au sein de l’entreprise. Hunter avait passé outre le fait que Jedediah fusse un sorcier mais petit à petit la radicalisation du blondinet avait pris le dessus sur la sympathie qu’il éprouvait envers son supérieur et Hunter l’avait fui petit à petit, afin de mettre de la distance entre eux deux.
Cela devait faire quelques temps que les deux hommes ne s’étaient parlés. Ils s’étaient croisés, forcément, avec le travail mais à chaque fois, le jeune blond avait trouvé une excuse pour s’effacer rapidement. En fait, la vue de Jedediah le repoussait. Il avait peur de retomber sous la manipulation du sorcier et l’apprécier à nouveau mais ce soir, il ne pouvait plus fuir. D’une voix froide il répondit à l’interpellation de son supérieur.

«Bonsoir Jedediah
-Ça se passe bien ? Tu sais, si tu prends un verre, moi je ne dirais rien à personne. »


Un regard noir sortit de ses yeux lorsque son ex-mentor lui proposa qu’il prenne un verre. Pensait-il vraiment qu’Hunter était si faible ? Il n’avait pas besoin d’alcool, comme il n’avait pas besoin d’échanger des mondanités avec un sorcier. Il tira sur sa clope et répondit, la voix un peu tremblant sous la colère.

« Je vous prierai de rester hors de mes pensées Jedediah. »

De ce qu’Hunter avait appris au sein des Watchmen, les sorciers pourraient lire dans les esprits des personnes faibles. Etait-il faible ? Cette insinuation n’était-elle qu’un mensonge créé par les autres pour l’effrayer ? Il tira une nouvelle taffe, constatant au passage que sa main tremblait un peu.
Bien entendu, il avait vouvoyé son supérieur dans le but de continuer à mettre de la distance entre les deux hommes mais en fait, il avait peur des répercussions que Jedediah pourrait avoir envers lui. Il avait une peur bleue de ces sorciers qu’il se savait incapable de contrôler. Il n’eut pas le temps de répondre à la proposition de M. Coleman concernant l’alcool alors qu’un autre membre du MCPD se joignait à la partie.

« Bonsoir »

Hunter se retourna pour apercevoir Abel Karame. Abel était un homme qui avait travaillé aux côtés du blond sur quelques missions et très vite Hunter s’était renseigné sur son partenaire. Ce dernier avait été le seul rescapé du meurtre de sa famille. Les passés semblables des deux hommes aurait pu les rapprocher, au contraire, des suspicions avaient émergées en Hunter qui pensait, Abel, coupable du meurtre de sa propre famille. C’est alors, froidement, que le blond répondit.

« Bonsoir Abel. »

Il tira à nouveau sur sa clope, visiblement mal à l’aise. Sa foutue main le trahissait en tremblant doucement et il était devenu livide. Entouré ainsi par deux sorciers, il cherchait des yeux des membres des Watchmen afin d’avoir du soutient, mais il semblait qu’il n’y en ait pas.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Petite Rose
ÂGE : 31 pétales.
OCCUPATION : Excellente Wedding Planner spécialisée dans le Vintage Bohème et le Shabby Chic.

AFFINITÉ : Air
POUVOIRS : _Télépathie (La perception extra-sensorielle)
Mila est une télépathe. Son don est, pour le moment, uniquement un outil de communication. Elle peut lire les pensées d’autrui (et les fouiller) à distance, sans grande difficulté et également leur transmettre les siennes grâce à l’œil de l’Esprit (souvent traduis par un regard plus appuyé).

_Choc mental
Il s’agit d’une douleur térébrante infligée par la télépathe directement à l’esprit de l’Autre(s). Cela peut se traduire par un simple étourdissement, d’une migraine insupportable ou finir en véritable torture, paralysant la personne qui, pliant sous le supplice, peut perdre connaissance si Mila ne lâche pas sa victime. Elle n’a pas besoin de contact physique pour soumettre le choc mental. En revanche, les effets pernicieux de l’utilisation de ce pouvoir restent conséquent car la télépathe peut se voir très affaiblie (saignement de nez, vertige) jusqu’à perdre connaissance en cas extrême.


THÈME : Paint It Black, Ciara.Familiar, Agnes Obel. Sweet Dreams, Emily Browning. Burning Heart, Svrcina. Innamoramento, MF. Dopamine, Comets We Fall.


COULEUR RP : Plum (Mila) #ffcc33 (Neva)
AVATAR : Nina Dobrev
CREDIT : Neige (avatar) Sian (Signature) Pinterest. Tumblr. Code fiche JOY. Never Utopia. Libella
MESSAGES : 327
POINTS : 585
DATE D'INSCRIPTION : 12/12/2016


MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Let the pumpkin laugh   17.12.16 16:52

Let the pumpkin laugh !
MINI-EVENT

Halloween…
Mila le fêtait avec sa mère et sa sœur lorsqu’elle était enfant. Sans les déguisements. Sans le porte à porte pour réclamer des friandises… Sans tout ce tapage qui peut tourner autour de cette fête dite ‘traditionnelle’. Elles fêtaient Samhain, plus précisément. La table était recouverte de plats automnaux et décorée de citrouilles, de couronne de marrons et de feuilles que les petites avaient longuement ramassées et choisis avec soin. Elles saluaient le début de l’hiver par des chants envoutants puis clôturaient la soirée en allumant des bougies aux fenêtres pour aider les morts à retrouver leur chemin. Leur père voyait là une simple revisite d’Halloween. A aucun moment il fit le lien avec la Sorcellerie. De toute façon, il était rarement à la maison, ou bien rentrait tard.

Ce soir-là, Mila était encore à son local. Elle ne fêtait plus Samhain depuis des années. Faute de temps, d’envie et de personne avec qui le partager. Bien qu’il lui restait son paternel. Ce dernier évitait toutes ces manifestations de joie, de tradition familiale. Mais cela les arrangeait bien.

Le nez sur un tableau rassemblant les couleurs d’un Mariage Lilas, la brunette tenta de se concentrer sur ces idées qu’elle avait griffonnées dans son carnet réservé à son activité. Un vrai gribouillis que seul Mila pouvait comprendre. Bien qu’elle planchait dessus depuis quelques heures déjà, sans y trouver une entière satisfaction. Lorsque son téléphone sonna. Elle sursauta en redressant la tête, son regard brun armé de ces lunettes se posa sur l’écran. JIMMY s’afficha. Ses sourcils se froncèrent. Sa main caressa machinalement sa nuque dégagée, tandis que sa jumelle tenait fermement son stylo. Stoïque. Pourtant, elle hésita. Répondre ou pas ? Elle laissa la sonnerie se terminer et le répondeur s’enclencher. Si c’était important, il omettra forcément un message… Pourvu qu’il raccroche… Raccroche… Elle étira sa colonne vertébral, se positionnant correctement sur sa chaise tout en regardant l’icône du message vocale s’afficher… « Et merde. » Ses doigts tapotèrent nerveusement contre le bois de son bureau tout en expirant un soupir de sa bouche framboise… Hésita encore une micro seconde avant de se jeter sur le téléphone. Elle s’empressa de le plaquer contre son oreille pour écouter le message. Son cœur s’emballait déjà.

« Salut ma grande ! Comment tu vas ? On vient de sortir de concert, on est à la foire d'Halloween… stop, je t'entends nous juger d'ici ! On a encore de l'énergie alors autant en profiter ? (il rit) Ça me rappelle quand Abel avait sapé ta robe avec son whisky dégueulasse ! Tu t'en souviens ? Il aurait mieux fait de boire avec une paille cet idiot… bon, ne vient pas avec la même du coup… y a du monde mais y a de la place pour toi ! Ça te dirait pas de venir nous faire un coucou ? T'inquiètes pas on va pas y passer la nuit, on est croulants maintenant ! (petit moment de silence, sa voix semble être un peu voilée) Puis il est avec nous. Ce serait peut-être bien que t'essaies de… enfin, voilà, on sait jamais. Si ça se trouve tu pourras l'aider ? Bref, ça nous ferait plaisir de te voir. En plus la bière est pas mauvaise… » « Bouge toi le fion, Jimmy… » glissa Abel au loin, il venait visiblement d'arriver à sa hauteur. « Ouais, ouais, j'accélère ! » (il reporte son attention sur son interlocutrice fantôme) « J'y vais, ils vont nous faire la crise de la quarantaine ces précoces si ça continue. Je compte sur toi hein ! Bye. »


***

Rha ces bois. Mila n’est pas très friand de ce genre d’endroit et de manifestation. Surtout la nuit. Bien entendu il y a les lumières et l’agitation qui semble animer ce lieu, tout ce remue-ménage devrait la rassurer. Mais pas du tout. Elle sent le stress grimper en elle, comme une poussée d’adrénaline désagréable. Si seulement elle ressentait de l’excitation à l’idée de le revoir, son visage serait moins crispé. La brunette avance en direction de la foule. Son cœur s’affole. Ne panique pas La première chose à faire est de fermer son Esprit. Il y a tant de gens qui l’entourent. Eux et leur satanée pensée ! Mila se raidit. Le bras plié contre son sac à main qu’elle maintient fermement le long de son flanc. Ses lunettes sont sur son crâne. Ces cheveux remontés au-dessus de sa nuque en un chignon négligé. La démarche légère, la petite silhouette dépasse le portail de citrouilles et ne manque pas de sursauter à leurs rires incessants. Comme si elle avait besoin de ça ! Bordel ! Ils ont besoin de faire tout ce cirque ! Respire… Calme… Une fois l’entrée réglée et un sourire crispé à ce zombi qui la colle depuis qu’elle est arrivée, Mila s’engage dans la marée humaine. Elle n’a pas pris le temps de téléphoner à Jimmy, ni même de lui envoyer un message. La brunette mise sur l’effet de surprise… Mais qui sera le plus sur le cul ? Elle tente de garder son calme en respirant à plein poumon. Son regard noisette se pose sur les têtes masculines en groupe qu’elle croise. Mais rien de concluant… « Bon sang ! Où vous vous planquez ? » Qu’elle murmura en toisant une espèce de vampire qui lui barre le passage… ou bien serait-ce un cadavre ? Le maquillage est si mal fait. Ces petites épaules s’affaissent. Le manque de persévérance ou la fatigue tout simplement la fait douter. Et s’ils étaient déjà partis ?

La solution serait d’ouvrir son Œil de l’Esprit.

Mais dans une telle masse humaine, elle risquerait de capter toutes les pensées de ces imbéciles. Enracinée au beau milieu de l’allée principale, Mila opte pour cette solution –et non des moindres, puis tente de se connecter à l’Esprit d’Abel. Il est le seul au courant de sa véritable nature… S’en souvient-il seulement ? Mila prend le risque en espérant que la tâche sera facile et non néfaste pour sa tête, lui épargnant une belle migraine. Les yeux plissés, la brunette cherche déjà à se lier à sa pensée. Beaucoup d’interférence. Beaucoup d’ondes négatives… Mila les contourne. Bordel fais un effort… pense à quelque chose… Ces rétines s’arrondissent. « Elle a l’air de se sentir aussi seule que moi… » Je t’ai trouvé ! Elle se mord l’intérieur de sa joue. On la bouscule un peu, mais elle ne bronche pas afin de ne pas rompre le contact. ‘Abel... ? Abel, c’est Mila. Je vous cherche partout. Dites-moi où vous êtes s’il te plait ? Répond moi en pensant, c’est aussi simple que cela.’



La sérénité, je ne l'ai pas atteinte. J'ai encore trop de chaînons manquants et je crains que le doute soit mon éternel compagnon de route.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Une seule personne m'appelle Jedediah, c'est ma mère. Pour le reste du monde c'est Coleman, ou alors Jed. Monseigneur pour les intimes.
ÂGE : Je te regarde du haut de mes 32 ans et j'ai mal au dos.
OCCUPATION : Agent du MCPD, parce que j'aime tellement me faire traiter de traître une fois de temps en temps.

AFFINITÉ : Je suis un enfant de l'ombre et je porte mes lunettes de soleil avec classe. Qu'est-ce que tu dis de ça!
POUVOIRS : Manipulation météorologie Je suis capable de commander aux éléments, d'invoquer les vents, la pluie ou le brouillard. Entre autres choses. J'évite de générer de trop grosses perturbations car je risquerais d'y rester... et aussi et surtout parce que j'ai tendance à perdre le contrôle quand ça arrive. Je prend mon pied, alors j'essaye de rester sage.

THÈME : Firewall - Les Frictions


COULEUR RP : #BD4848
AVATAR : Jake Gyllenhaal
CREDIT : Ectra
MESSAGES : 467
POINTS : 1569
DATE D'INSCRIPTION : 19/10/2016


MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Let the pumpkin laugh   18.12.16 1:56

Let the pumpkin laugh.
Mini event Halloween


« Je vous prierai de rester hors de mes pensées Jedediah. » - Je feintais la vexation, pas spécialement atteint par cette réaction même si elle me surprenait un peu. Néanmoins je fronçais les sourcils. - Tu le sais hein, que je peux pas venir dans ta têt... - Mais mon dernier mot se faisait lâchement tronquer par une légère bousculade et je devais remercier mes réflexes militaires entrainés pour avoir sauver mon verre. Juste quelques gouttes qui s'étaient enfuies pour se retrouver sur mes doigts que je nettoyais d'un coup de langue. - « Oups. S’cusez ! J’ai rien renversé au moins ? » - Non, non, tout va bien. - « Bonsoir » - « Bonsoir Abel. » - Fait pas attention, il fait sa tête des mauvais jours. - En fait si, j'étais un peu vexé par sa froideur. Ça passerait.

Je regardais Abel. Quoi, lui aussi il tirait la gueule? Je levais les yeux au ciel avant de boire une gorgée de bière. Avec qui j'étais tombé encore. Je faisais quelques pas pour m'éloigner du groupe, pas assez pour me barrer, mais suffisamment pour pouvoir penser sans être au milieu des autres. Les bras croisés, l'un moins que l'autre pour pouvoir tenir mon verre, verre qui venait d'ailleurs retrouver le chemin de mes lèvres. Je sentais une tension dans l'air, appelez ça l'instinct du flic que je n'étais pas. Les voix s'étaient sensiblement faites plus fortes, les mouvements dans la foule plus rapides. Une bousculade ici et là. Rien de concrètement bizarre. Mais c'était étrange, comme une simple impression et à vrai dire je pouvais me tromper, c'était bien pour ça que je ne disais rien. Je ne faisais que froncer les sourcils dans mon coin. C'était peut être aussi simplement parce que je regardais la foule, justement. Je pouvais aussi me retourner et penser à être chose.

Je me retournais, justement, pour tomber nez à nez avec un grand type déguisé en zombie. Il me regardait, immobile, comme hésitant. - Super costume, mon pote. - Il grognait et continuait son chemin. C'était vrai qu'il était vachement bon son costume. Je revenais vers les autres, tout ça n'avait peut être duré qu'une minute grand maximum et dans une pulsion de sociabilité, je parlais. Oui, c'est fou. - Alors, comment vous trouvez la fête? Je sais pas qui a organisé tout ça, mais c'est vachement sympa je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : “Black Dog” sur la scène musicale. Pour le reste, vous vous débrouillez, mais il n'est plus vraiment friand de surnoms.
ÂGE : 38 ans
OCCUPATION : Musicien et agent du MCPD depuis neuf mois.

AFFINITÉ : Lumière
POUVOIRS : Il a un pouvoir de médiumnité qui lui permet de sonder les énergies spirituelles environnantes, voir et communiquer avec les esprits. Il est frappé par des visions aléatoires qui retracent de près ou de loin l'origine de certaines énergies. À trop forcer sur son pouvoir (notamment en ce qui concerne la communication "ouverte" avec les esprits), Abel a perdu progressivement de son acuité visuelle et ça ne va pas en s'arrangeant.

De plus, il est capable d’absorber l’énergie spirituelle d’un tiers (vivant ou non) afin de bénéficier de certains atouts : renforcement généralisé (n’excédant pas 10mn après le siphon d’âme), rétablissement de son essence vitale et gain de souvenirs. Abel peut également affaiblir un vivant sans le toucher, mais pour une conversion directe de l’énergie engrangée, un contact physique sera obligatoire. À savoir que cette activité n’est pas sans risques, des effets néfastes plus ou moins lourds sont notables en fonction de la quantité et de la force de l’âme en voie d’assimilation.

THÈME : Zack Hemsey, The Way † Santa Esmeralda, Don't Let Me Be Misunderstood † Radiohead, Burn The Witch † Tamer, Beautiful Crime † Lorne Balfe, What Came Before


COULEUR RP : steelblue
AVATAR : Hugh Dancy
CREDIT : neige (av) + sian (code sign)
MESSAGES : 361
POINTS : 956
DATE D'INSCRIPTION : 23/10/2016


MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Let the pumpkin laugh   18.12.16 17:02

Let the pumpkin laugh !
MINI-EVENT

Pas de dégâts importants à déclarer, ni de mauvaise humeur à cueillir. Pas venant de Jedediah du moins, ce qui n'était pas le cas de la personne qui était à ses côtés, jouissant d'une expression particulièrement fermée. La luminosité ambiante - qui n'était pas suffisamment importante pour lui, disons-le - ne lui permit pas de déceler la pâleur flagrante de l'agent qui, contrairement aux deux autres ici présents, était en service. L'émotion transmise par sa simple salutation n'en fut pas moins désagréable de par sa froideur. Les deux musiciens qui l'accompagnaient les saluèrent également. Luke, au même moment, fait le lien entre les personnes présentes; et qui manifestement se connaissent. Hunter tire sur cette clope et ce n'est pas un détail qui le chiffonne… on va simplement dire que cette simple vision l'incite à vouloir en faire autant. Tiens donc… il a une main qui tremble. Le musicien le remarque alors que Jedediah lui glisse une information. « Fait pas attention, il fait sa tête des mauvais jours. » Des mauvais jours, hein ? On parle bien des jours où il peut être à proximité de sorciers, c’est à dire… quotidiennement ? Le libanais a prit une grande inspiration, relâchant le tout en y greffant une simple remarque. « Je connais, oui. », se contenta t-il de dire alors qu'un sourire zébra son visage. Il n'était pas railleur, il aurait cependant pu être interprété comme tel. Même s'il ne semble le porter dans son cœur, Abel ne le déteste pas pour autant en retour. Coleman quant à lui décide de filer et c'est tout à son honneur, il semblait avoir été piqué par quelque chose, et ce quelque chose provenait sans nul doutes de Jenkins.

Evidemment, il n'a pas eu le temps de lui dire ce qu'il avait pu ressentir vis à vis des énergies environnantes. S'il devait arriver quelque chose… oui, il y a des chances pour qu'il se sente un peu responsable car n'avait pas prévenu alors que personne (à part lui) ne l'en avait empêché. Il n'a pourtant pas grande envie de le transmettre… pas maintenant, dans cette situation. Un soupir franchit le seuil de ses lèvres alors qu'il boit une gorgée de l'alcool restant dans son gobelet. Une chanson commence à tourner dans sa tête, chanson qu'il psalmodie à voix basse, inaudible si ce n'est pour lui. Il y a quelque chose ici…, songea t-il alors que ses yeux se perdaient dans la foule. Il plisse un peu les yeux, n'y voit pas plus clair. L'oriental demanda de l'aide à Jimmy pour qu'il lui dégotte ses lunettes. Lorsqu'il les réceptionne et les enfile, il le remercie… Jedediah est déjà revenu. D'ailleurs, il leur demande leur avis sur la fête. La première seconde, il fait la moue. « Pas assez de figurantes… », avec un léger clin d'œil dans sa direction pour la seconde. Quant aux figurants, ils étaient tellement encombrés par leur costume qu'on ne profitait de rien. Mais ce n'était qu'un détail. « Ce qu'il est en train de dire, c'est qu'elles ont pas de gros arguments à disposition. », ajouta le bassiste alors qu'Abel levait les yeux au ciel, le visage alors illuminé d'un sourire.

Pourtant, cette tension l'insupporte, elle est viscérale.

Sans s'en rendre bien compte, il termine sa boisson, coince le gobelet vide sous celui de Luke pour pas avoir à s'encombrer avec. Il n'avait pas fini le sien alors il assumerait gentiment. Il se repose sur la conversation, tentant de faire abstraction des ondes négatives libérées par Hunter. D'ailleurs, il s'adresse à lui, la voix assurée. « Vous feriez mieux d'être vigilants ce soir. », en englobant les autres collègues en service qui l'accompagnaient ce soir. Bien sûr, ce n'était pas eux qu'il fallait surveiller. (Ce qui n'était certainement pas l'avis de l'humain.) Ceci étant dit, Coleman était à présent au courant lui aussi… même si Abel avait été volontairement nébuleux. Ils savaient tout deux quel était son domaine, qu'il sentait des choses que d'autres ne percevraient certainement jamais dans leur existence.

Puis ses yeux clairs s'égarent, caressent chaque silhouette qui passe, les sourcils légèrement froncés. Jusqu'à ce qu'il tombe sur celle d'une femme qui semblait être à la recherche de quelqu'un, ou complètement paumée, il ne savait pas trop. Mais un détail le frappa. Elle a l'air de se sentir aussi seule que moi…, pensa t-il alors qu'un groupe de personnes déguisées l'empêchait de poursuivre son observation. De fait, il fit quelques pas de biais pour pouvoir mieux la voir, vainement. Il semble momentanément absent de la conversation. Jimmy le rappelle à l'ordre, le tirant de sa rêverie. Il lui a présenté une friandise sous le nez, chose qui a suffi à l'interpeller. De fait, il s'en empare et l'enfourne dans sa bouche sans réfléchir plus loin… « Hm. C'est bon cette saloperie… » L'instant d'après, il entend une voix résonner dans sa tête, cognant contre ses tempes. Un télépathe ? Sérieusement ? Abel… ? Abel, c'est Mila. Je vous cherche partout. Dites-moi où vous êtes s'il te plait ? Répond moi en pensant, c'est aussi simple que ça. Une franche grimace se dessine sur son visage. (Tant qu'Hunter n'était pas en train de parler, il le prendrait pas pour lui.) Immédiatement, une réaction psychique. Sortez de ma tête, écrit-il par pensée, ce que vous faites est illégal et… Le groupe est passé, Jimmy s'exclame en faisant de grands signes dans la même direction où Abel avait regardé plus tôt. « Hey ! On est là ! » …et comment vous connaissez mon prénom ? bâcla t-il. Il y avait tant de façons de le connaître… surtout depuis que l'affaire Karamé avait éclatée. Encore quelqu'un d'autre qui lisait les journaux visiblement… comme s'il n'avait pas eu assez d'un ce soir. À moins que…

Lorsqu'elle remonte jusqu'à eux, Abel remarque une fillette qui la suit - c'est la première chose qu'il cible. Il ne peut contenir cette pensée qui lui vient naturellement, ses yeux alors rivés sur le fantôme qui l'accompagne. J’aurais aimé te parler, petite… Parce qu'elle semblait avoir beaucoup de choses à dire. Ceci dit, elle regorgeait aussi d'une énergie particulière; une stigmate familière courait sur cette dernière. Mila, Mila, Mila… jusqu'ici, ça ne lui dit rien. On verra plus tard… on n'y pense pas. D'ailleurs, elle n'est pas encore revenue à la charge.
Il redresse le nez. La silhouette de tout à l'heure. « C'est qui ? », balança t-il franchement alors que le malaise semble être palpable. Luke et Jimmy la saluent en premier. Sa voix à elle résonne et…


Tu seras abaissée, ta parole viendra de terre, Et les sons en seront étouffés par la poussière; Ta voix sortira de terre comme celle d'un spectre, Et c'est de la poussière que tu murmureras tes discours. (Isaiah 29:4)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Hunty ? Huny ? Titi ? terter ? Non en fait Hunter ça ne se surnomme visiblement pas !
ÂGE : 25 ans
OCCUPATION : MCPD

THÈME : Soldier - Fleurie
Step by step, heart to heart, left right left We all fall down like toy soldiers

AVATAR : Alexander Ludwig
CREDIT : © BALACLAVA
MESSAGES : 250
POINTS : 337
DATE D'INSCRIPTION : 28/11/2016


MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Let the pumpkin laugh   20.12.16 18:09



Lorsque les monstres sortent

Visiblement étonné par la remarque de Hunter, Jedediah nia pouvoir visiter les pensées du blond. Mais ce dernier n’était pas dupe, ou peut être juste borné, et campa sur ses positions. Quelqu’un bouscula le collègue de Hunter et mit fin à la conversation délicate qui commençait entre les deux hommes du MCPD.
Jedediah accueillit Abel en critiquant l’attitude distante de Hunter. Il est vrai que cela faisait quelques temps que les deux jeunes gens ne s’étaient côtoyés et l’officier avait appris pas mal de choses concernant les magiciens depuis et sa haine s’était, malheureusement, développée. Alors comment feindre d’aimer quelqu’un ?

Son ex-mentor sembla quelque peu agacé et décida de se reculer. L’idée ne gêna pas Hunter mais ce dernier garda un œil sur le magicien afin de s’assurer qu’il ne cherche pas à l’attaquer, de mettre du poison dans son verre ou une autre connerie dans le genre. Quelques haussements de voix alertèrent l’officier dans son travail et il arqua un sourcil à la recherche de la provenance du bruit. Rien de concret n’alerta le jeune homme, jusqu’à ce qu’il ne croise le visage fermé et sérieux de Jedediah. Il semblait préoccupé. Un coup d’œil vers le second sorcier confirma les doutes du policier : quelque chose se tramait ici et les deux sorciers étaient en alertes.
Le jeune homme inspira, essayant de paraitre moins dur dans son visage mais ses poings étaient fermés et ses sens en alerte, prêt à bondir. Alors qu’il s’apprêtait à reprendre une taffe dans sa cigarette, il se rendit compte que cette dernière avait plié sous la contraction de sa main. Il soupira et jeta sa clope avant de l’écraser dans le sol. C’est à ce moment que Jedediah décida de revenir parmi le groupe, le visage un peu détendu mais Hunter n’était pas fou et il se doutait que tout n’était que mascarade. Il écoutait, vaguement, la discussion entre les deux hommes au sujet de la fête et particulièrement des femmes. Il ne prenait pas part à la conversation, se contentant de regarder autour de lui et de guetter.

« Vous feriez mieux d'être vigilants ce soir. »

Le jeune homme regarda son collègue, d’abord surpris puis reprit ses émotions et hocha de la tête avant d’ajouter, poliment :

« Oui. Bien sûr. »

Bizarrement, le conseil donné par Abel avait calmé la nervosité qui montait dans le jeune homme. En effet, si Abel le prévenait c’est qu’il n’était pas dans le complot de ce qui pourrait se tramer ce soir, ainsi il y en avait un de moins à surveiller. Cependant, Hunter ne relâcha pas sa garde et lorsque Abel se raidit et grimaça, le jeune blond ne le manqua pas. Toujours du coin de l’œil, l’officier l’examina. Il semblait avoir senti quelque chose de particulier.

« Hey ! On est là ! »

Un ami d’Abel était en train de faire de grands signes dans la foule tout en appelant une personne. Hunter n’avait pas, jusque-là, prêté grande attention aux amis d’Abel, ne pensant pas qu’il s’agisse de sorciers eux-mêmes.
Mais soudain, une silhouette se distingua de la foule, avançant vers eux et c’est sans surprise que Hunter lâcha, sous la surprise, le nom de la jeune fille, répondant, par la même occasion, à la question posée par Jedediah envers Jimmy et Luke.

« Mila ?! »


Son visage s’éclaira, visiblement ravi de voir la jeune femme ici. Il pensa : enfin ! Un allier ! Un sourire prit timidement ses lèvres lorsqu’elle lui fit la bise.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Petite Rose
ÂGE : 31 pétales.
OCCUPATION : Excellente Wedding Planner spécialisée dans le Vintage Bohème et le Shabby Chic.

AFFINITÉ : Air
POUVOIRS : _Télépathie (La perception extra-sensorielle)
Mila est une télépathe. Son don est, pour le moment, uniquement un outil de communication. Elle peut lire les pensées d’autrui (et les fouiller) à distance, sans grande difficulté et également leur transmettre les siennes grâce à l’œil de l’Esprit (souvent traduis par un regard plus appuyé).

_Choc mental
Il s’agit d’une douleur térébrante infligée par la télépathe directement à l’esprit de l’Autre(s). Cela peut se traduire par un simple étourdissement, d’une migraine insupportable ou finir en véritable torture, paralysant la personne qui, pliant sous le supplice, peut perdre connaissance si Mila ne lâche pas sa victime. Elle n’a pas besoin de contact physique pour soumettre le choc mental. En revanche, les effets pernicieux de l’utilisation de ce pouvoir restent conséquent car la télépathe peut se voir très affaiblie (saignement de nez, vertige) jusqu’à perdre connaissance en cas extrême.


THÈME : Paint It Black, Ciara.Familiar, Agnes Obel. Sweet Dreams, Emily Browning. Burning Heart, Svrcina. Innamoramento, MF. Dopamine, Comets We Fall.


COULEUR RP : Plum (Mila) #ffcc33 (Neva)
AVATAR : Nina Dobrev
CREDIT : Neige (avatar) Sian (Signature) Pinterest. Tumblr. Code fiche JOY. Never Utopia. Libella
MESSAGES : 327
POINTS : 585
DATE D'INSCRIPTION : 12/12/2016


MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Let the pumpkin laugh   21.12.16 15:34

Let the pumpkin laugh !
MINI-EVENT

Et tout son monde bascule. Pas de manière aussi apocalyptique à vrai dire, mais assez pour lui faire remonter cette fichue angoisse. Mila sent l’oppression lui comprimer sa cage thoracique lorsqu’elle comprend qu’Abel est bien là. A seulement quelques mètres. Elle avait pris la liberté d’éviter de penser à lui une fois le message de Jimmy écouté. Ne pas souffrir. Encore. Mais la nouvelle s’était glissée dans les mots de son ami, à son intention et dans le but de la prévenir. Abel est là. Mila s’apprête à rouvrir leur Bréviaire. Et c’est douloureux. Pourtant, il s’agissait bien là de sa propre volonté qui guida ses pas dans cette manifestation. Rien ne lui était imposé. Ce fut son choix et uniquement le sien. Cette réflexion calme un peu les battements de son cœur qui s’agite comme un prunier depuis qu’elle a quitté le Rosebud. Une seule pensée campe dans sa petite tête : Depuis tout ce temps, elle allait le revoir. Eveillé, conscient et debout sur ces deux jambes. Combien de fois avait-elle rêvé de ce moment ? Elle ne les comptait plus. Tout ceci lui semble tellement irréel. Sa main contre son sac se crispe. La seconde rejoint sa jumelle machinalement, ne sachant quoi en faire. Tout tourne autour d’elle. Les gens. L’incessant bavardage collectif où se mêlent quelques cris d’effroi. Le but de cette fête d’Halloween en soit. Elle soupire.

L’attente d’une réponse psychique fut de courte durée. Son nez se relève subitement, laissant son regard se perdre sur la marée humaine devant elle. La voix d’Abel résonne dans son crâne, soulevant avec elle de nombreux souvenirs. Sa gorge se sert. Sortez de ma tête, ce que vous faites est illégal et…et comment vous connaissez mon prénom ? Il dégaine les mots avec un aplomb presque déstabilisant. Une réaction défensive qui ne surpris pas Mila. La brunette n’espérait pas écouter un sourire ou même une exclamation de joie. Elle sait sa mémoire endommagée par la tragédie… mais malgré tout, elle ne peut ignorer ce léger pincement au cœur de n’être qu’à ces yeux qu’une parfaite étrangère. Ces lèvres se pincent et son regard dévie de son point imaginaire pour balayer les alentours. Elle ne lui répond pas. Prise de court et incapable de lui rendre le change. Déboussolée quelques secondes, son Œil de l’Esprit s’ouvre aux Autres maladroitement. Et c’est le gros bordel. J’ai pensé à éteindre la lumière des chiottes ?Putain, comme elle est trop belle pleine de sangC’est ça, cause toujours l’artiste ! Si tu savais à quel point j’me fais chier !Pourquoi il me regarde avec ces yeux globuleux celui-là ? J’vais attendre la parade et je la demande en mariage Lalalaaa ! Merde c’est quoi les paroles… STOP ! Toutes ces pensées emmagasinées comme des coups de couteau dans son cervelet la fait grimacer. Elle ferme son esprit rapidement en évitant de faire de grand geste. D’extérieur, Mila passe pour une jeune femme qui attend quelque chose, comme figée sur place, alors qu’à l’intérieur elle subit un tourbillon d’émotion et tente de combattre toutes ces voix pour les chasser à coup de pied dans le derrière.

Lorsqu’elle voit un type faire de grand geste. Il tombe à pic celui-là ! Cette intervention sorti la Belle de son sarcophage émotif. Son bout de nez plissé trahit sa concentration. Elle dégage une grosse mèche ondulée de sa joue et la glisse derrière son oreille. Mila reconnait les traits et la silhouette de Jimmy. Un visage familier ! De quoi rassurer ces craintes. Elle prit une profonde et longue bouffée d’oxygène avant de s’avancer vers lui… et le groupe qui l’accompagne. A chaque pas, son cœur tambourine violemment. Respire… Respire… Son visage ne sourit pas mais dégage quelque chose de fragile, de délicat. Sa petite silhouette est moulée dans un joli tailleur couleur nuit et piqué de dentelle sur sa poitrine. Un stretch sur les épaules lui assure une barrière contre le froid. A ces pieds, des escarpins sombres dont les talons résonnent contre le bitume. Le maquillage est discret et son parfum de Jasmin tournoi autour d’elle. Mila est une jeune femme élégante, sa profession l’y oblige.

A ces côtés se tient un esprit, une petite fille âgée de huit ans. Habillée d’une robe blanche. Nu pied. De longues boucles brunes encadrent son visage d’enfant. Son regard triste fixe Abel. Lui seul semble la voir. Et cela ne la fragilise pas. Nevena le connait. Tout comme Mila, elle entend sa voix. Sa tête se penche doucement sur le côté alors qu’elle se cache à moitié derrière sa sœur. Elle se contente de lui répondre simplement d’un sourire timide tout en agrippant la jambe de la brunette.

J’aurais aimé te parler, petite… Petite ? Mila vient de les rejoindre et fixe directement Abel, le regard plein d’interrogation et ne s’éternisa pas non plus sur lui. Le fuir ? Il est bien trop tard. La voix d’Hunter la happa. Ses perles brunes se posèrent sur les visages masculins présents. Luke. Jimmy. Abel. Hunter… et l’inconnu. Inconnu qu’elle toisa rapidement de la tête aux pieds tout en revêtant son bouclier. La méfiance… instinct primitif chez la demoiselle. Derrière ses airs de glaçon, Mila s’empressa de saluer Hunter d’une bise et accolade amicale. « Hunter ! Pour une surprise. Je ne pensais pas te voir ici et en compagnie de ces petits chieurs. » Taquina Mila qui s’empressa de serrer dans ces bras Jimmy, son ami de longue date. Luke subit le même sort. La petite silhouette incline légèrement la tête en direction de l’homme qu’elle ne connait pas pour le saluer –parce qu’elle reste polie et se plante devant Abel. Il la surplombe de sa hauteur et la force à relever le menton pour croiser son regard. Son cœur cesse de battre. Le moment tant redouté et espéré pointe son nez. Et elle se sent incapable de dire quoique ce soit. Elle reste là, devant lui, bêtement. Que devait-elle faire ? Une bise ? Une poignée de main ? Une tape sur l’épaule ? Elle ne sait pas. Il faut qu’elle agisse et vite, d’autant plus qu’elle sent tous les regards posés sur eux, et cela la met mal à l’aise. Mila racle maladroitement son larynx. « Salut, Abel. C’est moi, Mila.»Oui, c’est bien elle qui s’est introduite dans sa tête sans permission. C’est bien elle qui resta à son chevet tous les jours durant son coma. Et c’est bien avec elle qu’il partage tellement de souvenir… Des souvenirs oubliés dans un coin de sa mémoire. Cette pensée blesse encore. Mila se pince la bouche sans le quitter des yeux. Elle se fait violence pour ne pas lui sauter au cou et le serrer fort contre elle. Rester à distance est une torture. Pourtant, elle accepte cette souffrance tout en tapant ces petits poings contre le flanc de ces cuisses. Penaude et indécise.

Nevana se mit à rire en voyant la scène, une main plaquée contre sa bouche pâle. Ces yeux malicieux plantés sur Abel lui demandent de faire quelque chose.

Mais c’est Mila qui prit les devants en mettant un terme à cette situation dès plus gênante en baissant légèrement la tête, et les épaules. Elle ne s’attend pas à une quelconque réaction et ne souhaite pas plomber l’ambiance. Hunter étant présent, elle préfère se réfugier à ces côtés. D’ailleurs, elle lui donne un petit coup d’épaule complice contre son bras en relevant le menton vers son visage.« Vous ne me présentez pas à votre ami ? » Qu’elle déclara à tous ces hommes en déviant son regard sur celui qui reste toujours une énigme à ces yeux. Jedediah.


La sérénité, je ne l'ai pas atteinte. J'ai encore trop de chaînons manquants et je crains que le doute soit mon éternel compagnon de route.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Une seule personne m'appelle Jedediah, c'est ma mère. Pour le reste du monde c'est Coleman, ou alors Jed. Monseigneur pour les intimes.
ÂGE : Je te regarde du haut de mes 32 ans et j'ai mal au dos.
OCCUPATION : Agent du MCPD, parce que j'aime tellement me faire traiter de traître une fois de temps en temps.

AFFINITÉ : Je suis un enfant de l'ombre et je porte mes lunettes de soleil avec classe. Qu'est-ce que tu dis de ça!
POUVOIRS : Manipulation météorologie Je suis capable de commander aux éléments, d'invoquer les vents, la pluie ou le brouillard. Entre autres choses. J'évite de générer de trop grosses perturbations car je risquerais d'y rester... et aussi et surtout parce que j'ai tendance à perdre le contrôle quand ça arrive. Je prend mon pied, alors j'essaye de rester sage.

THÈME : Firewall - Les Frictions


COULEUR RP : #BD4848
AVATAR : Jake Gyllenhaal
CREDIT : Ectra
MESSAGES : 467
POINTS : 1569
DATE D'INSCRIPTION : 19/10/2016


MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Let the pumpkin laugh   23.12.16 2:44

Let the pumpkin laugh.
Mini event Halloween


« Ce qu'il est en train de dire, c'est qu'elles ont pas de gros arguments à disposition. » - Je haussais les épaules, l'air légèrement distrait par l'idée et mon imagination. - Ouais, je peux pas vraiment te contre-dire. - Autant j'étais pas des masses un grand fan de ces filles qui pensaient que s'habiller en infirmière sexy pour Halloween c'était cool, autant... je crachais pas contre. Un sourire étirait mes lèvres avant que mon verre ne les rejoigne. Sympa ces types. - « Vous feriez mieux d'être vigilants ce soir. » - Mon regard passait d'Abel à Hunter et mon sourire se fanait un peu. J'étais pas seul à me méfier. Si Abel disait ça, c'était forcément pour une bonne raison, du moins je le supposais. Hunter le rassurait et je ne me faisais pas de soucis pour ça, il était parfaitement efficace. - « Hey ! On est là ! » - Je levais le nez, observant l'un des types faire des signes à quelqu'un d'autre jusqu'à ce qu'une jolie petite brune ne débarque, toute penaude dans son tailleur bleu nuit. Petite brune que tout le monde semblait connaitre, même Hunter.

Je restais légèrement en retrait, seul ignare du groupe, jusqu'à ce qu'elle me salue en silence et que je répondais à son signe par un sourire avant de les laisser discuter. Clairement elle connaissait Abel mais l'hésitation du médium me faisait froncer les sourcils avant que mon regard ne soit attiré ailleurs. Parfaite diversion involontaire pour détourner notre attention sur son joli minois, personne n'avait vu la foule se mouvoir encore une fois. La tension que j'avais noté n'était plus une tension, c'était un mouvement de foule plus brusque. Je levais vivement le nez, mon regard surplombant de peu la foule. - « Vous ne me présentez pas à votre ami ? » - Ma main lâchait mon verre avant de saisir l'épaule de la dénommée Mila, la tirant en avant.. - Plus tard! - ... juste avant que le gars en zombie n'arrive à la choper. Les yeux, les dents, les ongles... Ce costume n'était pas convaincant. C'était pas un costume.

Mon pied était plus rapide que ses réflexes et il venait s'abattre en plein milieu de son torse, le forçant à reculer en arrière sans pour autant réussir à le faire tomber. Solide la bestiole! - Hunter! - Oui parce que moi, j'avais pas mon arme sur moi. Quelle connerie. Quelle stupidité m'avait fais croire que je pouvais sérieusement aller me balader sans que rien n'arrive? Encore plus ce soir précis de l'année? Mon regard dérivait rapidement vers Abel avant de revenir au zombie.
De part et d'autres de la foire, des cris s'élevaient. Des cris de terreur, de douleur... En réalité, chaque costume venait de prendre vie. Qu'il soit ce zombie, ou cette sorcière, ou cette momie, ou même encore ce vampire un peu plus loin. Tous devenaient réels, tous devenaient dangereux et tous devenaient hostiles. Tous attaquaient les gens. Et ce rire qui hantait chaque recoin de la foire sonnait tellement plus faux maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : “Black Dog” sur la scène musicale. Pour le reste, vous vous débrouillez, mais il n'est plus vraiment friand de surnoms.
ÂGE : 38 ans
OCCUPATION : Musicien et agent du MCPD depuis neuf mois.

AFFINITÉ : Lumière
POUVOIRS : Il a un pouvoir de médiumnité qui lui permet de sonder les énergies spirituelles environnantes, voir et communiquer avec les esprits. Il est frappé par des visions aléatoires qui retracent de près ou de loin l'origine de certaines énergies. À trop forcer sur son pouvoir (notamment en ce qui concerne la communication "ouverte" avec les esprits), Abel a perdu progressivement de son acuité visuelle et ça ne va pas en s'arrangeant.

De plus, il est capable d’absorber l’énergie spirituelle d’un tiers (vivant ou non) afin de bénéficier de certains atouts : renforcement généralisé (n’excédant pas 10mn après le siphon d’âme), rétablissement de son essence vitale et gain de souvenirs. Abel peut également affaiblir un vivant sans le toucher, mais pour une conversion directe de l’énergie engrangée, un contact physique sera obligatoire. À savoir que cette activité n’est pas sans risques, des effets néfastes plus ou moins lourds sont notables en fonction de la quantité et de la force de l’âme en voie d’assimilation.

THÈME : Zack Hemsey, The Way † Santa Esmeralda, Don't Let Me Be Misunderstood † Radiohead, Burn The Witch † Tamer, Beautiful Crime † Lorne Balfe, What Came Before


COULEUR RP : steelblue
AVATAR : Hugh Dancy
CREDIT : neige (av) + sian (code sign)
MESSAGES : 361
POINTS : 956
DATE D'INSCRIPTION : 23/10/2016


MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Let the pumpkin laugh   07.01.17 14:52

Let the pumpkin laugh !
MINI-EVENT

Après avoir délivré son information, Abel reçut deux réactions distinctes, bien que celle de Hunter n'ait pu être relevée (le contact télépathique s'était fait aussitôt après, autant dire que ça ne laissait pas vraiment le temps pour décortiquer le minois de son voisin). Mais l'important était que le message soit passé, et de fait, l'agent en service ce soir n'avait pas fait son âne et avait accueillit ses propos comme tout professionnel aurait pu le faire. Un peu après, ce même agent voit son visage s'illuminer. Mila. Encore ce prénom, et il y avait de la guimauve jusqu'ici dans le ton employé par Jenkins. Lorsque le regard de l'oriental chute sur la silhouette féminine, il garde le silence. Elle semble être accaparée par les deux hommes qui l'encadrent, à savoir Jimmy et Luke, qu'elle semble connaître. Jimmy et Luke ne se connaissaient pas avant qu'ils n'aient rejoint le groupe. Abel n'est pas encore tout à fait idiot… et il a comprit que la faille était chez lui, pas ailleurs. « Petits chieurs… au moins on est d'accord sur ça ! », glissa t-il dans un soupir, jetant un coup d'œil vers les concernés.

Autour d'eux c'est loin d'être le calme plat. Les gens se pressent. Il fait toujours sombre, même si les lumières environnantes permettent encore à Abel de ne pas se sentir complètement mal à l'aise. Les esprits sont nombreux ce soir, c'est la Samain. S'il n'y avait eu que ça…

Lorsqu'elle se pointe devant lui, elle semble être hésitante. « Salut Mila. », et bordel que ça sonne faux. Mais au moins il essayait de se rattraper pour ne pas avoir l'air trop con… et surtout ne pas se perdre dans ce vide mémoriel qu'on lui avait laissé. Il entend le rire de l'enfant, ce qui lui fait vriller du regard, sourcils légèrement froncés. « Ça n'a rien d'amusant. », murmura t-il sous l'œil incompris des vivants qui étaient à portée d'oreille. Il reporte aussitôt son attention vers Mila qui est toujours en place. Quelques maigres secondes à la dévisager avant d'initer le contact, chose qui fut stoppée dans son propre élan. Il en supportait pas d'être un fantôme et même si elle avait fait l'effort de le saluer, c'est ainsi qu'il se sentait. Et en plus, il n'avait pas pu lui attraper la main pour une simple salutation… à la place, il s'était presque figé, ses yeux clairs fuyant les silhouettes à proximité pour le reste de la Foire. Un pas en arrière. Il y a quelque chose qui va pas. Qui va arriver. Mais quoi et c…

Elle balance une phrase, il tourne la tête mais c'est déjà trop tard.
Heureusement pour elle, Jedediah réagit au quart de tour et l'empêche de se faire attraper par… un zombie ?
Le reste du groupe s'écarte un peu, en ultravigilance. Alerter le MCPD. Il faut alerter le MCPD., songea t-il, ils n'allaient pas pouvoir s'en défaire seuls. Abel laisse échapper un souffle lent et étrangement calme. Seuls les quelques trémolos dans ce dernier savaient rendre compte d'une anxiété tamisée. Il y a des cris et des plaintes, mais pas que. Force est de constater que le danger avait bel et bien rôdé parmi eux et que l'anomalie environnementale n'était pas à prendre à la légère. Un coup d'œil vers Hunter, puis Jedediah. Les esprits se pressent, il traversent les lieux, les individus. Les énergies sont toujours aussi denses. Mais ce doit être propre à cette soirée si particulière…

Illusion ? On ne peut toucher une illusion, et la résistance manifeste du zombie est propre à son appartenance… s'il s'agit bel et bien d'un revenant. Il voulait en avoir le cœur net, ça leur permettrait sans doute d'y voir plus clair… si Hunter utilisait son arme, là aussi, il y aurait fort à parier qu'on serait aussi fixé. Mais de là à le mettre hors d'état de nuire, c'était une autre histoire…

Aussitôt il cherche son couteau de poche à sa ceinture. Pas là. « Ton couteau, Jim, » c'était un ordre, oui, pas la peine de déguiser la chose. Il le lui confie en quatrième vitesse. Vivre sur les routes sans couteau, c'était juste pas possible. Ça trouvait toujours son utilité. Même dans des situations pareilles. Une chance qu'il ait un cran d'arrêt d'ailleurs, le sien n'en avait pas, il était trop ancien pour ça. Il est encore à proximité de la lumière de stands, alors il en profite. Mais ça ne va sans doute pas durer… l'homme se concentre, les deux hommes qui sont à côté de lui ont bien compris qu'il ne saurait pas se défendre pendant l'incantation. Espérons que d'autres le comprennent, mais les pensées de Luke et de Jimmy étaient claires sur le sujet. Ceci dit, c'était bien la première fois que ses amis allaient le voir opérer ainsi. Ce n'était pas de la magie pure. Une branche intégrante de la nécromancie, plus axée sur la divination.

Il commença à psalmodier dans sa barbe - incantations préléminaires - puis s'ouvrit la paume de la main gauche. « Voile de l'Outremonde, Lève-Toi, », répéta t-il en babylonien. Pas besoin d'une grande entaille, mais cette dernière fut suffisamment profonde pour que le sang s'y échappe facilement. Il serra le poing et pressa sur l'artère radiale pour faciliter l'écoulement. Abel accrocha des yeux la silhouette du pseudo mort-vivant le plus proche. La portée ne pouvait pas être énorme, même s'il avait fait couler le sang sur leur sol commun pour l'aider. Ça bouge autour de lui mais il tente de se maintenir. Des paroles enrobées de magie sont prononcées un peu plus fort, d'un ton monocorde toujours dans la même langue antique. « Enfants oubliés de l'Invisible, Ombres de la non-vie, révélez-vous. Ô Voile de l'Outremonde, Lève-Toi. »

Il n'était pas question de les localiser (il n'avait ni le temps, ni une protection viable pour le faire) mais d'en discerner les auras. Simplement sentir. Simplement savoir.
Mais le danger rôdait et il n'allait pas tarder à frapper à nouveau… peut-être que son pouvoir de médiumnité saurait aussi l’épauler. Ça ne le protégerait certainement pas face à un quelconque assaut direct ceci dit…


HRP:
 


Tu seras abaissée, ta parole viendra de terre, Et les sons en seront étouffés par la poussière; Ta voix sortira de terre comme celle d'un spectre, Et c'est de la poussière que tu murmureras tes discours. (Isaiah 29:4)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Hunty ? Huny ? Titi ? terter ? Non en fait Hunter ça ne se surnomme visiblement pas !
ÂGE : 25 ans
OCCUPATION : MCPD

THÈME : Soldier - Fleurie
Step by step, heart to heart, left right left We all fall down like toy soldiers

AVATAR : Alexander Ludwig
CREDIT : © BALACLAVA
MESSAGES : 250
POINTS : 337
DATE D'INSCRIPTION : 28/11/2016


MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Let the pumpkin laugh   09.01.17 17:38



Lorsque les monstres sortent


La joie d’avoir retrouvé Mila fut de courte durée. Déjà parce que la jeune femme détourna rapidement son attention pour revenir à ses amis mais surtout parce que la tension qui émanait de Abel était si forte qu’elle en était palpable. Hunter était sur ses gardes plus que jamais, le poing libre serré et l’autre posé sur son arme qu’il était prêt à dégainer aussi vite que possible. Alors qu’ils rigolaient entre eux, l’ex militaire avait les yeux rivés sur le sorcier dont il scannait les moindres mouvements de sourcils, d’épaule ou de mimique. Il entendit très nettement « Ça n'a rien d'amusant» mais n’y porta pas plus d’importance, de toute façon il ne comprenait pas le sens.
Alors qu’il s’approchait pour saluer la jeune femme, il s’arrêta net dans son élan et Hunter se figea également, aux aguets. Lorsqu’il recula, Hunter ferma sa main sur son pistolet, prêt à en découdre mais l’attaque ne vint pas de devant lui mais plutôt de son angle mort. Il entendit Jed se hâter et l’officier se retourna pour voir Mila, écartée de tout danger et son supérieur essayer de reculer une créature qui semblait mi-humaine mi-monstreuse. L’appel de Jed le ramena à la réalité et il se saisit de son flingue. Cependant, il ne pouvait se résoudre à tirer sur la bête. Son instinct de flic lui rappelait qu’un mouvement de foule en panique était toujours désagréable. Il dégaina son cran d’arrêt et planta le couteau dans la tête de celui qui avait attaqué Mila.
Une fois son mentor sortit d’embarras, Hunter regarda son amie qui avait été attaquée afin de s’assurer que rien ne lui était arrivé de plus grave et il fut soulagé de la voir bien en vie et non blessée.

« Ici l'officier Jenkis. On va avoir besoin de renfort. Je répète, on a besoin de renfort. »

Toujours sur ses gardes, Hunter avait attrapé sa radio présente sur son épaule et communiquait avec le MCPD pour couvrir la zone et protéger les innocents. Après avoir formulé sa demande à ses supérieurs et avoir expliqué la situation, il essaya de joindre l’homme qui était son coéquipier pour ce soir. Il n’obtenu aucune réponse. Le regard du grand blond continuait de se poser sur Abel qui semblait se lancer dans un sort ayant un quelconque effet. Il s’approcha de son mentor et lui demanda dans un murmure :

« Il y en a encore beaucoup ? »

Il ne pouvait se résoudre à penser que celui qui avait attaqué Mila était seul et le fait que Abel lance un sort ne faisait que convaincre l’ex-militaire dans ses convictions. L’adrénaline était pompée dans son corps et le jeune homme, aux aguets, sursautait aux moindres mouvements.  


Revenir en haut Aller en bas
avatar
ALIAS : Petite Rose
ÂGE : 31 pétales.
OCCUPATION : Excellente Wedding Planner spécialisée dans le Vintage Bohème et le Shabby Chic.

AFFINITÉ : Air
POUVOIRS : _Télépathie (La perception extra-sensorielle)
Mila est une télépathe. Son don est, pour le moment, uniquement un outil de communication. Elle peut lire les pensées d’autrui (et les fouiller) à distance, sans grande difficulté et également leur transmettre les siennes grâce à l’œil de l’Esprit (souvent traduis par un regard plus appuyé).

_Choc mental
Il s’agit d’une douleur térébrante infligée par la télépathe directement à l’esprit de l’Autre(s). Cela peut se traduire par un simple étourdissement, d’une migraine insupportable ou finir en véritable torture, paralysant la personne qui, pliant sous le supplice, peut perdre connaissance si Mila ne lâche pas sa victime. Elle n’a pas besoin de contact physique pour soumettre le choc mental. En revanche, les effets pernicieux de l’utilisation de ce pouvoir restent conséquent car la télépathe peut se voir très affaiblie (saignement de nez, vertige) jusqu’à perdre connaissance en cas extrême.


THÈME : Paint It Black, Ciara.Familiar, Agnes Obel. Sweet Dreams, Emily Browning. Burning Heart, Svrcina. Innamoramento, MF. Dopamine, Comets We Fall.


COULEUR RP : Plum (Mila) #ffcc33 (Neva)
AVATAR : Nina Dobrev
CREDIT : Neige (avatar) Sian (Signature) Pinterest. Tumblr. Code fiche JOY. Never Utopia. Libella
MESSAGES : 327
POINTS : 585
DATE D'INSCRIPTION : 12/12/2016


MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Let the pumpkin laugh   09.01.17 23:33

Let the pumpkin laugh !
MINI-EVENT
Il  y a des soirs comme ça où Mila sent que le vent ne souffle pas dans la bonne direction. Et que son choix de se retrouver au beau milieu de cette foire urbaine n'est pas sa meilleure idée du siècle ! Pourtant, elle se trouve bien ici en compagnie de la petite troupe masculine dans l'espoir de renouer contact avec Abel. Si seulement le temps ne jouait pas contre eux. Et la malchance qui plus est.

Hunter est là lui aussi. Une véritable surprise pour la brunette. Elle s'était promise de l'appeler dans la semaine afin de discuter d'un soucis personnel qui les liait. Le Destin en avait décidé autrement en l'amenant directement à lui. Mila est contente de le voir... Pourtant, le sourire qui avait illuminé son visage quelques minutes plutôt n'existe plus. Il semble même tendu, les yeux rivés vers la seule personne qu'elle se défendait de zieuter. Abel. Elle ne s'attarda pas sur ce 'détail' -elle ignore ce qui se passe entre eux, et détourne la tête vers la foule qui les entoure sans réellement la regarder. Son Oeil de l'Esprit toujours actif. Mila se perd dans ses pensées. Tout ce qu'elle souhaite est qu'on lui décline l'identité de l'inconnu. Elle déteste ne pas savoir. Ne pas connaître. C'est une sensation très désagréable. Elle cligne des yeux, comme pour revenir dans l'instant. Son menton se redresse vers Hunter. Sa jolie bouche s'ouvre de nouveau pour relancer ces messieurs au sujet de l'identité du type lorsque ce dernier l'attrapa subitement par l'épaule et la tire vers l'avant. Tout se déroula bien trop vite pour qu'elle puisse réagir sur le coup. Son talon gauche s'enfonça dans la terre meule et vrilla maladroitement, lui tordant sa fine cheville. La douleur la fit grimacer. Sa tête se tourne vers le danger juste au moment où Jedediah afflige un coup de pied dans le torse du monstre. Elle échappe un petit cri d'effroi en voyant le zombi et comprit qu'elle venait de l'échapper belle.

L'atmosphère venait de changer tout autour d'eux. Les cris sont différents, bien trop vrais à ces oreilles. La panique serpente dans la foule et Mila refoule toutes les voix qui lui martèlent la tête.

Ses yeux bruns cherchent un soutien alors qu'elle essaie de retirer sa chaussure de cette merde. L'inconnu appelle Hunter et le timbre de sa voix ne rassure pas la jeune femme. Mila se crispe. Elle voit son ami faire un pas vers elle, couteau à la main. Elle n'a pas le temps de réfléchir qu'il passe directement à l'action en plantant la lame dans la tête du mort-vivant. Elle plaque une paume contre sa bouche ouverte, ces perles brunes allant du cadavre à Hunter. Muette. Les yeux ronds, Mila le fixe. Son action les avait sauvé d'affaire, mais pour combien de temps ? Le soulagement remplace la peur. Son regard croise le sien. Elle devine son inquiétude. Je vais bien.qu'elle murmure avant de le voir s'approcher de Jedediah. Elle soupire un instant en retirant enfin son talon de sa prison. Elle trébuche  tout en boitant de quelques pas sous l'élan, manquant de rentrer de peu dans le flan d'Abel. Mila redresse la tête ainsi que sa colonne vertébral de toute sa hauteur. Il se tient là devant elle. A marmonner des choses. Ses prunelles écarquillées suivirent son bras jusqu'à chuter sur sa main ensanglantée. Elle comprend de suite qu'il est en train de lancer un sortilège. Sa poitrine se soulève difficilement. Un regard pour Jimmy et Luke qui se tiennent à ces côtés. Sans doute pour le protéger contre une autre... attaque ? Bordel de merde ! Mais qu'est-ce que tu fais?? Demande-t-elle d'une voix bien trop posée. Elle sait très bien ce qu'il fait, c'est le but qu'elle ne comprend pas. Mila connait son don de Médiumnité, seulement là, en quoi cela leur serait utilise ? Elle voit surtout sa main entaillée, de quoi l'inquiéter que tous les montres éveillés ici. Et les cris s’accentuent. Mila ferme ces petits poings, gardant fermement son sac à son épaule. Ils devaient fuir cette merde et vite !  Avant que les choses se gâtent d'avantage...

Nevena a peur. Elle suit Mila comme son ombre, s'agrippant au pan de son stretch. Elle avait senti la menace du haut de son jeune âge et la crainte que quelque chose arrive à sa sœur la rendait  anxieuse. Ces billes tristes se posèrent sur Abel, juste avant l'attaque du zombi.Aide-nous... Avait-elle lâché de sa voix détachée et aiguë avant de voir un autre homme venir en aide à sa sœur. Nevena ne put s'empêcher de crier d'effroi pour ensuite sangloter contre la jambe prisonnière de Mila, tout en fixant Abel. Apeurée.


La sérénité, je ne l'ai pas atteinte. J'ai encore trop de chaînons manquants et je crains que le doute soit mon éternel compagnon de route.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Let the pumpkin laugh   

Revenir en haut Aller en bas
 
[MINI EVENT] Let the pumpkin laugh
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [MINI-EVENT] One, two, three, four... Let's go music !
» [Mini-event]Les Jishin Kaizokudan débarquent!!!
» [mini-event] Raviver une legende : le conseil pirate
» [Mini-Event] L'amende est le fruit de l'amandier.
» [Mini-Event] Combat aride

UNLEASH THE DARKNESS :: Seattle :: West Seattle+
Sauter vers: